Économie assurance automobile : dix méthodes pour économiser sur l'assurance de sa voiture - Assurance auto, Dossier - Assurance Mutuelles

Économie assurance automobile : dix méthodes pour économiser sur l’assurance de sa voiture

(Mis à jour le: 23 août 2019)
Économie assurance automobile : dix méthodes pour économiser sur l’assurance de sa voiture
3.7 (73.33%) 3 vote[s]

Tout comme l’assurance maladie et l’assurance habitation, l’assurance automobile pèse lourd sur le budget mensuel d’un foyer. Comme elle est obligatoire, il nous faut trouver quelques astuces pour n’avoir à payer que le prix minimum en ce qui concerne les mensualités. Comment réduire sa prime d’assurance auto ? Retrouvez ici les huit possibilités qui vous permettront de réduire les charges et de bien choisir le bon prix.

Comparer les offres

Lorsqu’on souhaite bénéficier des meilleurs tarifs, il faut éviter de se rendre auprès du premier assureur que vous trouvez et de souscrire une offre sans aucune négociation. Certes, il faudra bien vous y rendre pour obtenir des informations, mais dans un premier temps, limitez-vous aux informations. Ne prenez aucune décision sur le moment, mais remerciez gentiment la personne qui vous a reçu et allez voir les autres compagnies. Il est important que vous ayez un aperçu général sur leurs différentes propositions pour pouvoir choisir la plus avantageuse d’entre eux en termes de prime d’assurance.

Rappelez-vous, les comparaisons en ligne sont également de bonnes armes lorsqu’on n’a pas le temps de faire la tournée des compagnies d’assurance.

Demander une soumission d’assurance

Savez-vous que le montant de la prime d’assurance varie en fonction du modèle et de la marque de votre voiture ? De ce fait, avant d’acheter une voiture, demandez au vendeur de vous faire une soumission d’assurance.

Cela vous permettra d’avoir une idée de ce que vous coûteront les futures mensualités et d’ainsi décider si cet achat en vaut la peine ou s’il vaut mieux passer à un modèle dont l’assurance ne risque pas de vous ruiner.

Grouper vos assurances

Les assureurs apprécient les clients fidèles c’est-à-dire ceux qui sont chez eux depuis des années et ceux qui ont souscrit tous leurs contrats d’assurance chez eux : assurance habitation, assurance santé, …

De ce fait, si vous avez déjà une compagnie de confiance, essayez de consulter leurs offres d’assurance auto en premier. Il faut souligner que les clients ne sont pas obligés de souscrire toutes leurs assurances auprès d’un même assureur. Toutefois, si vous le faites, vous pouvez négocier le prix de vos mensualités pour obtenir un bon prix. Durant la souscription de l’offre, n’oubliez pas de rappeler à l’assureur que vous êtes chez eux depuis longtemps.

Etablir une franchise plus élevée

La franchise c’est la somme que l’assuré doit payer de sa poche en cas de sinistre. La majorité des conducteurs demandent une franchise moins élevée pour n’avoir à payer qu’une petite somme en cas d’accident et ainsi obtenir une couverture maximale de la part de l’assurance.

Il faut pourtant savoir qu’en demandant une franchise plus élevée, la prime d’assurance diminue. Certes, en cas d’accident responsable, le conducteur aura à payer un montant plus important, mais cela est évitable s’il fait très attention en conduisant.

Une franchise élevée rend les assurés plus responsables puisqu’ils sont conscients que la facture risque d’être salée en cas d’imprudence.

Renforcer la sécurité de votre auto

Certains assureurs émettent des conditions pour leur prise en charge. Parmi elles, il y a le fait d’installer une alarme sur l’auto afin de réduire les risques de vol. Les compagnies d’assurance aiment ce genre d’initiative et consentent volontiers une réduction sur les mensualités.

Avant d’acheter n’importe quelle alarme, demandez à votre assureur s’il y a un modèle précis ou non. En effet, certaines compagnies, même en sachant que la voiture volée est pourvue d’un système d’alarme refusent de prendre ce sinistre en charge parce que le système installé n’est pas celui qu’elles ont recommandé.

Ne prendre la voiture que lorsque c’est nécessaire

Vous allez vous dire que la voiture est indispensable au quotidien, mais est-elle réellement nécessaire ? Peut-être pourriez-vous aller acheter du pain à pied ou à vélo ? Peut-être pourriez-vous prendre le bus ou le métro de temps en temps pour aller au travail ? Peut-être pourriez-vous adopter le vélo à assistance électrique au quotidien et n’utiliser la voiture qu’occasionnellement ?

Ce sont toutes des alternatives à la voiture et des solutions qui peuvent réduire votre prime d’assurance. En effet, il faut savoir que les assureurs tiennent compte du kilométrage de votre voiture. En-deçà d’un certain seuil, la majorité d’entre eux consentent facilement à une réduction.

Ne pas vous servir de votre voiture pour des raisons professionnelles

N’achète-t-on pas une voiture justement pour se rendre facilement au travail ? La réponse est oui, mais il faut savoir que lorsque vous utilisez votre voiture pour travailler, votre employeur a l’obligation de couvrir vos trajets professionnels. Il faut donc en discuter avec lui.

Si vous ne le faites pas et que l’assurance sait que vous vous en servez à titre professionnelle, votre prime sera majorée et ce sera à vous de la débourser de vos poches.

Faire preuve de prudence

Plus vous vous montrez prudent, plus les assureurs vous aiment, car vous êtes le client type qui ne risque pas de leur faire débourser de l’argent. En effet, grâce au système de bonus-malus, un conducteur qui n’a jamais fait d’accident sur une période d’un an peut se voir baisser sa cotisation tous les ans jusqu’à ce que le coefficient de bonus-malus n’atteigne plus que les 0, 5.

Et certaines compagnies continuent de faire baisser le montant de votre prime même lorsque vous aurez atteint le plancher.

Privilégier le garage à une place de parking

Rien qu’à l’évocation d’un garage où vous pensez garer votre véhicule, l’assureur est beaucoup plus enclin à vous offrir une réduction.

La raison est que les véhicules garés dans un garage sont mieux protégés du vol, du vandalisme, …

Vivre à la campagne

Bien que ce conseil puisse vous surprendre, sachez que les compagnies d’assurance considèrent les zones rurales comme des zones plus sécurisées pour les voitures. En effet, à la campagne, les risques de vandalisme, de vol et d’accidents sont plus faibles et c’est pour cela que les primes sont moins élevées pour les conducteurs habitant en dehors de la zone urbaine.

6 pensées sur “Économie assurance automobile : dix méthodes pour économiser sur l’assurance de sa voiture

  • 8 mars 2012 à 10 h 19 min
    Permalink

    Merci pour toutes ces détails, on en a vraiment besoin..
    Les taux des primes ont augmenté et cela risque de devenir une énorme charge sur le salaire!

    Répondre
  • 15 mars 2012 à 10 h 47 min
    Permalink

    En fait vous avez raison, on est entrain de payer plusieurs services sans en avoir besoin, par exemple moi, ma véhicule date depuis 7 ans et je paye les primes d’une nouvelle voiture!
    On n’est pas toujours bien informé en ce qui concerne les charges et les assurances!

    Répondre
  • 27 mars 2012 à 10 h 48 min
    Permalink

    Les charges des assurances autos sont devenus énormes réellement, on est mal informé et on ne connait pas tous les détails à propos nos assurreurs…c’est vraiment énervant parfois!

    Répondre
  • 3 avril 2012 à 9 h 40 min
    Permalink

    J’ai essayé de suivre ces méthodes et cela a vraiment marché…j’ai eu des réductionssur mes charges d’assurance…Merci!

    Répondre
  • 19 avril 2012 à 9 h 45 min
    Permalink

    Cela a l’air vraiment intéressant..

    Répondre
  • 8 mai 2012 à 10 h 14 min
    Permalink

    Merci énormément pour ces conseils…cela à l’air très intéressant surtout avec tous nos charges en assurance!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com