800 millions d’amendes pour la Bank of America

Les services bancaires américains liés aux cartes de crédit font l’objet de grands dossiers de dénonciation depuis 2012, entrainant la poursuite judiciaire de plusieurs établissements financiers aux pratiques commerciales douteuses.

bank of america

Aujourd’hui, c’est la Bank of America qui se trouve sur la sellette du Consumer Financial Protection Bureau pour pratiques tarifaires abusives sur un peu moins de 2 millions de personnes. En effet, on reproche à cet établissement d’avoir émis des factures abusives, entre autres sur les clauses d’assurance en usurpation d’identité ou en perte d’emploi, sans que les signataires en aient bénéficié. Par ailleurs, aucun service de contrôle de fraude n’a été fourni à ces derniers.

Des produits d’assurance illicites

Si la Bank of America n’a reconnu aucun des faits qu’on lui reproche, elle a accepté de payer de conséquentes indemnités aux 1,9 millions de victimes pour faire cesser les poursuites. En tout, 727 millions de dollars seront payés aux consommateurs en plus des 45 millions d’amendes. Une partie de cet argent ira dans les comptes d’organismes œuvrant dans la réglementation financière.

La banque affirme par ailleurs avoir arrêté la commercialisation de ces produits litigieux liés aux cartes de crédit et qu’elle a déjà commencé à dédommager les clients lésés.

Ce n’est pas la première poursuite judiciaire à laquelle la Bank of America fait face cette année. En effet, la société a déjà du débourser près de 10 milliards de dollars en mars pour mettre un terme à des poursuites sur le secteur immobilier. Toutes ces charges judiciaires auront forcément un impact sur la santé financière de la banque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *