Accident avec un animal, que faire ?

Accident avec un animal, que faire ?
(Dernière mise à jour : 25 juin 2015)

En France, le nombre d’accidents dus à une collision avec un animal est de plus en plus important. Dans certains cas, ces accidents peuvent avoir des impacts graves ou peuvent même provoquer des décès. Les assureurs recensent environ 65.000 collisions de ce genre chaque année. Rien qu’en un an, les taux progressent de deux chiffres et tous les départements de la Métropole sont concernés.

Accident avec un animal, que faire ?

Accident avec un animal, que faire ?

Les chiffres record s’observent dans la Gironde et les accidents dans les autres régions (Alsace, Sologne) concernent surtout les collisions avec les animaux sauvages (cerfs, sangliers…). La plupart du temps, il y a de gros dégâts. En effet, quand un sanglier se heurte au pare-choc d’une Clio, la carrosserie de celle-ci s’éparpille en mille morceaux.

Un animal s’est heurté à votre voiture : que faire ?

Lorsqu’un animal sauvage s’est heurté contre votre véhicule, vous devez avant tout prévenir les autorités compétentes (gendarmerie) puis faire la déclaration auprès de votre assureur, en veillant au respect spécifié dans votre contrat d’assurance. L’assureur pourrait demander à ce qu’un expert constate les dégâts et vérifie que c’est bien un animal qui a provoqué les dommages. Ainsi, il est important de bien conserver toutes vos preuves (poils de l’animal, témoignages) et même prendre des photos. En effet, il faut que l’assurance puisse clairement identifier le genre d’animal responsable des dégâts.

Comment se faire indemniser pour les dommages matériels

Si vous avez souscrit un contrat d’assurance tous risques, votre assureur prendra à charge la réparation des dégâts matériels causés. En revanche, si vous êtes assuré « au tiers », vous n’aurez pas d’indemnisation. Depuis maintenant 4 ans, le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) n’indemnise plus les dommages matériels induits par une collision du véhicule avec un animal sauvage. Ainsi, il est fortement recommandé aux propriétaires de voitures de faire un point avec l’assureur lorsqu’ils ne sont assurés qu’au tiers alors qu’ils doivent chaque jour rouler dans une zone forestière.

Comment se faire indemniser pour les dommages corporels

Lorsque la collision avec l’animal sauvage a entraîné des blessures corporelles chez le conducteur, il est possible de se faire indemniser si ce dernier a contracté une garantie du conducteur. Ainsi, en fonction des clauses du contrat, l’assureur va prendre en charge une partie ou même l’intégralité des soins des blessures. Dans le cas où un ou plusieurs passagers ont aussi été blessés, ils seront également indemnisés grâce à la garantie Responsabilité Civile qui est obligatoire dans un contrat d’assurance auto.  Ce sera donc l’assureur qui va prendre en charge les frais liés aux dommages corporels.  Cependant, il est à noter que la garantie responsabilité civile n’est obligatoire que pour l’assurance automobile et elle permet d’indemniser des dommages causés à autrui par le conducteur de la voiture.  De son côté, votre ami peut avoir contracté une assurance individuelle accident, auquel cas il devra déclarer l’accident à son assureur au plus tard cinq jours après la date de l’accident.
Par ailleurs, en matière de garantie défense-secours, il est utile de savoir que vous pouvez demander l’aide de votre assureur auto pour la constitution du dossier à déposer auprès du Fonds de garantie.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *