Assurance auto : conseils pour bien négocier son contrat

Assurance auto : conseils pour bien négocier son contrat
(Last Updated On: 19 juin 2018)

En matière d’assurance automobile, la responsabilité civile est la seule garantie obligatoire. A celle-ci, vous pouvez ensuite ajouter d’autres garanties selon vos besoins et vos possibilités. Il va de soi que plus les garanties sont nombreuses, plus le montant de la cotisation sera élevée. Dans le cas où vous souhaitez obtenir de meilleurs tarifs ou d’autres garanties supplémentaires au meilleur prix, pensez à négocier votre contrat auprès de votre compagnie d’assurance. Pour ce faire, voici quelques conseils et bons arguments qui iront en votre faveur.

Quels sont vos besoins ?

Le contrat d’assurance auto peut se présenter sous trois formules principales :

  • Assurance responsabilité civile ou au tiers : c’est la formule la moins chère, mais en cas de sinistres responsables, seuls les dommages que vous avez causés à autrui seront pris en charge. Si par exemple, vous vous heurtez à la clôture d’une maison, votre assureur prendra en charge les réparations de la clôture tandis que vos blessures et les dégâts sur votre voiture seront à votre charge. Dans le cas où vous n’êtes pas responsable, vous serez indemnisé
  • Assurance au tiers + : cette formule inclut la responsabilité civile, mais avec quelques protections en plus : contre l’incendie, contre le vol ou autres, selon les cas. Toutefois, l’assurance ne vous prendra en charge que dans le cas d’un accident non-responsable. Cette formule coûte 10 % plus cher que la précédente
  • Assurance tous risques : cette formule couvre tous les dommages causés sur votre véhicule et sur autrui. Toutefois, si vous êtes responsable, vous serez pris en charge, mais devrez payer une franchise. La différence de prix avec l’assurance responsabilité civile est d’environ 40 %

Il vous suffira alors de choisir une formule parmi ces trois proposées. Si la dernière inclut toutes les garanties, les deux premières offrent une protection limitée, mais vous pouvez y ajouter d’autres garanties selon vos besoins.

Découvrez quel type d’assurance auto choisir ?

Votre argument : dans le cas où vous trouvez que votre actuel contrat propose des prestations inutiles ou qui sont déjà couvertes par d’autres assurances, mieux vaut faire le tri et demander une réduction du montant de la cotisation.

Assurance auto

Quel profil de conducteur avez-vous ?

  • Cela fait de nombreuses années que vous conduisez et que vous payez sans faute votre cotisation à votre compagnie d’assurance et pourtant, vous n’avez jamais eu d’accident ? C’est un critère important lorsque vous vous apprêtez à négocier votre contrat assurance auto

Votre argument : vous êtes un conducteur prudent et consciencieux et les assureurs aiment les clients dans votre genre. Vous pouvez donc lui demander une réduction en tant que conducteur de confiance que vous êtes.

  • Certes, vous avez votre permis de conduire depuis des années, mais vous ne conduisez que rarement ?

Votre argument : en tant que « petit rouleur », vous pouvez demander un rabais sur le prix de vos cotisations ou bien remplacer votre formule d’assurance par une assurance au kilomètre. Cela vous permettra de payer le juste prix.

En savoir plus sur l’assurance jeune conducteur : les astuces pour payer moins cher.

Dans quel type de voiture roulez-vous ?

Si vous avez une voiture dernier cri et flambant neuve, l’assurance tous risques semble être plus adaptée surtout si elle coûte une petite fortune.

Dans le cas où vous roulez toujours dans votre vieille Ford et que sa valeur marchande s’est beaucoup dépréciée depuis son acquisition, pensez à négocier votre contrat.

Votre argument : puisque vous roulez dans une vieille voiture ou dans une voiture d’occasion, il est normal que votre cotisation coûte moins cher.

Quel type de client êtes-vous ?

Négocier son contrat d’assurance auto c’est bien, mais encore faut-il que vous soyez en position de force. En effet, si vous êtes une vraie tête-brûlée au volant, que vous multipliez les accidents ou que votre permis a perdu beaucoup de points ces derniers temps, aucune compagnie n’acceptera de vous consentir une baisse puisqu’elles feraient mieux de vous faire payer le prix fort.

Dans le cas où :

  • vous êtes un bon conducteur : aucun accrochage, aucun dépassement de vitesse, aucune contravention, …
  • vous payez votre cotisation à temps : le retard de paiement vous ne connaissez pas puisque vous avez toujours payé à l’échéance prévue par votre contrat
  • vous avez opté pour un paiement annuel par prélèvement bancaire : puisque vous payez en une seule fois et par prélèvement en plus, cela évite à la compagnie beaucoup de paperasse et allège les frais de gestion
  • vous avez installé un système antivol sur votre véhicule : les mesures de sécurité que vous installez, de votre propre-chef sur votre véhicule, réduisent les risques de sinistres et les assureurs sauront apprécier votre geste
  • vous êtes un client fidèle : cela fait des années que vous êtes assuré dans la même compagnie alors que vous aurez très bien pu aller voir ailleurs, votre assureur ne sera pas insensible à votre fidélité
  • vous avez un garage chez vous : un véhicule qui dort dans un garage représente des risques moindres donc glissez l’info à votre assureur

Votre argument : les nombreuses qualités citées ci-dessus ou juste l’une d’entre elles vous permettra d’obtenir une réduction, car vous êtes le client parfait pour les compagnies d’assurance.

A lire aussi que faire pour avoir une assurance jeune conducteur moins chère ?

assurance automobile

Quelles autres options disposez-vous ?

Si tous ces arguments ne suffisent pas, voici d’autres qui pourraient convaincre votre assureur :

  • le regroupement de tous vos contrats d’assurance : décider de souscrire tous vos contrats d’assurance dans une même compagnie permet d’obtenir des tarifs avantageux
  • la franchise revue à la hausse : la franchise c’est la somme qui reste à votre charge en cas de sinistre responsable. Vous pouvez demander à ce qu’elle soit revue à la hausse pour que vos cotisations soient revues à la baisse. Attention toutefois, cette option n’est avantageuse que si vous êtes un excellent conducteur, en savoir plus sur la franchise dans une assurance auto.
  • l’installation d’un boîtier électronique sur le véhicule : cela permet à l’assureur de connaître votre type de conduite et vous permet alors de lui prouver que vous êtes un bon conducteur. Si cela est prouvé, la compagnie peut vous consentir un rabais, mais dans le cas contraire, vous risquez aussi une hausse ou au mieux, un tarif inchangé
  • la concurrence est une carte à jouer : depuis l’entrée en vigueur de la loi Hamon, les assurés peuvent résilier leur contrat d’assurance à tout moment, après le premier anniversaire du contrat. C’est une bonne chose, car vous pourrez alors changer de compagnie si l’actuelle ne vous convient plus ou si elle refuse de vous consentir une réduction malgré tous les bons arguments que vous avez en votre faveur. Pensez toutefois à aller voir la concurrence avant de négocier et surtout, prenez le temps de comparer les différentes offres qu’on vous propose avant de sortir cette carte, au lieu de foncer tête baissée là-dedans. Vous saurez au moins à quoi vous en tenir dans le cas où l’actuel assureur refuse la réduction demandée
  • l’ajout gratuit d’autres garanties : si votre assureur reste inflexible sur le rabais demandé, essayez de négocier pour obtenir le rajout gratuit d’autres garanties ou d’autres prestations supplémentaires. Si vous êtes, par exemple, couvert par l’assurance tiers, demandez à être couvert par l’assurance tiers +, mais au prix du tiers. Ainsi, vous continuerez à payer le même prix, mais avec plus de protections

 

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *