Assurance habitation : les conseils pour bien choisir son assurance habitation

Assurance habitation : les conseils pour bien choisir son assurance habitation
(Last Updated On: 9 novembre 2018)

Bien que non-obligatoire, souscrire une assurance habitation assure votre maison, vos biens et votre famille en cas de sinistre. Pour obtenir une bonne couverture, il est toutefois conseillé de choisir la formule selon ses réels besoins. Voici quelques conseils pour trouver la meilleure formule d’assurance habitation.

Le nombre de pièces exact : à fournir à l’assureur

Le montant de l’assurance varie d’une habitation à l’autre, car il tient compte de divers critères dont le nombre de pièces.

Attention, il ne vous suffit pas de compter le nombre de pièces que vous voyez dans votre maison, mais il faut tenir compte des critères de calcul de l’assureur. Si certaines compagnies considèrent qu’une pièce de plus de 40 m² équivaut à deux pièces, d’autres limitent la surface d’une pièce à 30 m². Et dans la majorité des cas, les pièces comme la salle de bain et la cuisine ne sont pas des pièces à déclarer.

Ces règles ne sont pas systématiques à toutes les compagnies donc renseignez auprès de votre assureur pour savoir exactement ce qu’il entend par « pièce ».

Ne pas oublier les dépendances

assurance habitation

Même si certaines pièces ne sont pas à déclarer, les dépendances le sont. Cela inclut le garage, la cave, l’abri de jardin, … Ces derniers sont à inclure dans votre contrat d’assurance et d’ailleurs, il faut vérifier que le document en tienne réellement compte.

Si tel est le cas, vérifiez les éventuelles limitations et exclusions imposées par l’assureur. Il faut effectivement savoir que dans certains cas, la compagnie refuse d’inclure la cave ou l’abri de jardin dans le contrat s’ils ne sont pas équipés d’équipements de sécurité spécifiques.

Et puisqu’on parle de l’abri de jardin qui implique que vous possédez un jardin, informez-vous auprès de l’assureur si le contrat couvre cette zone de la maison avec ce qu’elle abrite comme la piscine, le mobilier de jardin, les panneaux solaires, l’abri de jardin, …

Même si le jardin fait partie de votre résidence, il n’est pas forcément couvert par un contrat d’assurance habitation.

Les équipements de sécurité exigés à adopter

Ces équipements sont généralement associés à la garantie vol et cambriolage. La majorité des assurés pensent que le vol et le cambriolage sont automatiquement couverts par l’assurance habitation. Cela est le cas si vous avez souscrit à une telle garantie, mais attention, elle impose souvent des limitations.

En effet, même si vous avez bien souscrit une garantie cambriolage et que vous vous faites cambrioler, la compagnie peut refuser de vous indemniser si vous n’avez pas mis en place les dispositifs de sécurité qu’elle a exigés sur le contrat.

Pour les habitations situées à la campagne, par exemple, il est courant que l’assureur exige la mise en place d’un système de télésurveillance ou d’une alarme sécurité. Si vous ne tenez pas compte de ces recommandations et que vous vous faites cambrioler, vous ne recevrez aucune indemnisation.

Cela signifie qu’il faut toujours tenir compte des limitations et exclusions imposées par votre contrat.

Se référer à son profil d’assuré

Un étudiant à faible budget n’aura pas les mêmes possibilités financières qu’un cadre souhaitant assurer son appartement de luxe. Il est donc conseillé de vous référer à votre statut ou profil au lieu d’exiger une formule ultra-complète au-dessus de votre budget.

Tenir compte du type d’habitation

comment bien choisir son assurance habitation

Il va de soi que la formule d’assurance habitation idéale pour une villa de luxe ne sera pas la même que celle d’un petit studio peu confortable.

De même, les besoins en matière d’assurance diffèrent selon qu’il s’agisse d’une résidence primaire ou secondaire, d’une habitation neuve ou obsolète ou encore d’un appartement loué meublé ou vide.

Si le bien est mis en location, le propriétaire peut aussi se contenter des garanties minimales tandis que le locataire peut rajouter les garanties dont il a réellement besoin.

Valeur des biens à connaître et justificatifs d’achat à garder

L’assurance habitation ne couvre pas seulement vos quatre murs. Elle couvre également tous les biens qui se trouvent au sein de la maison que ce soit vos mobiliers, vos objets de valeur, vos bijoux, vos vêtements, votre vaisselle, vos appareils électroménagers, …

Avant de souscrire la formule adéquate, il est conseillé d’estimer la valeur de vos biens et de garder soigneusement les justificatifs d’achat des pièces les plus importantes ailleurs qu’à la maison. Cela vous évitera de les perdre en cas de sinistre. Aussi, pensez à prendre en photo vos biens de valeur et de garder ces clichés avec les justificatifs d’achat.

Petite astuce : il est possible de déclarer une valeur légèrement plus élevée que la valeur réelle des biens pour, éventuellement, pouvoir acheter d’autres biens de valeur le cas échéant. Attention néanmoins à ne pas déclarer des valeurs trop gonflées, car cela ne fera que faire augmenter la mensualité de l’assurance.

Les bijoux ne sont pas des objets de valeur

Même si vous possédez un collier en diamant hors de prix, pour les assureurs, il ne s’agit pas d’un objet de valeur, mais d’un objet précieux. Il faut donc faire la différence entre ces deux termes, car ils peuvent augmenter ou réduire la cotisation mensuelle.

Le terme « objet de valeur » se réfère le plus souvent aux tableaux de maître, aux sculptures de grande valeur, …

Le terme « objet précieux », quant à lui, regroupe les bijoux et les pierres précieuses.

La connaissance de cette nuance vous aidera à comprendre pourquoi vous devez, parfois, opter pour une garantie spécifique pour vos objets précieux et pour vos objets de valeur. Avec une assurance habitation multirisque, ils sont, généralement, couverts d’office, mais à confirmer tout de même.

Comparateur ou courtage en assurance

choisir son assurance habitation

Quelle que soit l’assurance concernée, il est toujours recommandé de comparer plusieurs offres. Pour ce faire, vous pouvez faire appel aux comparateurs en ligne, comparer vous-mêmes les offres émises par diverses compagnies ou bien faire appel à un professionnel de courtage en assurance. Cela vous permettra de trouver la formule la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.

Dans le cas où vous faites appel à un professionnel, vous y gagnerez divers avantages comme le gain de temps, un conseiller personnel, un gestionnaire de votre contrat et même un négociateur pour bénéficier des meilleurs tarifs.

Les différents points à comparer

Si vous décidez de comparer les offres par vous-même, voici les points les plus importants que vous devez vérifier ou mettre en concurrence afin d’obtenir les meilleurs tarifs :

  • La franchise : il s’agit de la somme qui reste à votre charge en cas de sinistre
  • Les exclusions de garantie : puisqu’elles limitent la valeur des garanties auxquelles vous avez souscrites, il est important de bien comparer les différents points inclus dans ces exclusions. Il s’agit des cas suite auxquels vous ne serez ni indemnisé ni pris en charge
  • Les différentes garanties incluses ou non dans la formule proposée
  • Les plafonds d’indemnisation qui limitent également la couverture de votre assurance habitation
  • Les modes d’indemnisation : l’assureur propose-t-il la « valeur à neuf » c’est-à-dire le remboursement de la valeur d’achat initial du bien ou la « valeur déduite » c’est-à-dire la valeur d’achat après prise en compte de la dépréciation à cause de l’usure ?
  • Les délais de carence : il s’agit de la période entre la souscription du contrat et son entrée en vigueur

Bien évaluer la prime d’assurance

La prime d’assurance c’est la somme que vous aurez à payer soit mensuellement, soit trimestriellement, soit semestriellement, soit annuellement, selon les termes de votre contrat. Cette somme sera versée en échange de la protection que l’assureur vous octroiera le moment venu.

Il faut savoir que payer la prime est une forme de prévention comme une autre. Dans certains cas, vous en aurez grandement besoin, mais dans d’autres cas, vous n’en aurez pas du tout besoin puisqu’aucun sinistre ne vous arrivera.

Comme on ne peut jamais prévoir la venue d’un sinistre, nul ne peut dire qu’il est à l’abri de tout. Le paiement de la prime vous permet néanmoins d’avoir la garantie que si un sinistre arrive, vous serez à l’abri.

A partir de là, il faut maintenant essayer d’évaluer la prime qui vous semble la plus avantageuse pour vous. Pour ce faire, vous devez tenir compte de vos possibilités financières et du niveau de protection dont vous souhaitez bénéficier. Souhaitez-vous une couverture totale ? La formule multirisques est la plus adaptée. Souhaitez-vous seulement vous protéger de quelques risques ? Mieux vaut souscrire une formule minimale à laquelle vous rajouterez ensuite les options qui vous intéressent. Il va de soi que plus les garanties se multiplient, plus la prime sera élevée.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *