Assurance scooter mobylette : ce qu’il faut savoir

Assurance scooter mobylette : ce qu’il faut savoir
(Last Updated On: 17 août 2018)

Souscrire une assurance pour son scooter mobylette est obligatoire. Toutefois, avant de signer un quelconque contrat, vous devez obtenir les meilleurs tarifs et savoir faire la différence entre mobylette, motocyclette et les autres types de motos. En effet, les tarifs changent énormément selon le type de moto que vous avez d’où l’intérêt de bien maîtriser le sujet.

Le scooter mobylette c’est quoi ?

Le scooter mobylette, également appelé cyclomoteur, est un véhicule pouvant être doté de deux ou trois roues. Son moteur, électrique ou non, ne devra pas dépasser les 50 cm3 et la vitesse maximale de l’engin est limitée à 70 km/h. Le véhicule est également équipé d’une transmission automatique.

Tout véhicule ne respectant pas cette définition ne peut être considéré comme une mobylette. Dès que la cylindrée excède les 50 cm3, on parlera de motocyclette.

Lire aussi :

Comment conduire un scooter mobylette selon les textes légaux ?

Assurance scooter

Pour conduire un scooter mobylette, il faut :

  • Avoir au moins 14 ans
  • Détenir un permis de conduire de la classe 6D
  • Avoir une carte grise pour le véhicule : depuis le 1er juillet 2004, tous les cyclomoteurs doivent être immatriculés
  • Porter un casque
  • Connaître le Code de la sécurité routière et détenir un Brevet de Sécurité Routière (BSR) pour les mineurs
  • Connaître le système de points d’inaptitude

Concernant ce dernier point, les règles varient selon que le conducteur ait moins de cinq années d’expérience ou plus. Pour les moins expérimentés, leur dossier doit avoir moins de 4 points d’inaptitude et ils sont, bien sûr, soumis à la règle du zéro alcool.

Pour les conducteurs expérimentés, soit cinq ans d’expérience, la règle du zéro alcool reste valable pour les moins de 22 ans et concernant les points d’inaptitude, ils ne doivent pas excéder les 8 points pour les moins de 23 ans, les 12 points pour les 23-24 ans et les 15 points pour les plus de 25 ans.

Expérimenté ou pas, les conducteurs de moins de 16 ans ne peuvent pas transporter de passager au risque de payer une amende.

Lire aussi – Scooter électrique : les bonnes questions qu’il faut se poser pour bien choisir

Quelle assurance souscrire pour conduire un scooter mobylette ?

Comme tout véhicule roulant sur terre, le scooter mobylette doit être assuré. L’assurance minimale obligatoire est la Responsabilité civile qui permettra de couvrir les dommages matériels et physiques causés à des tiers suite à un accident. A part cette dernière, le conducteur peut souscrire pour d’autres garanties pour une couverture optimale. Il peut également se tourner vers l’assurance tous risques.

  • L’assurance tous risques :

L’assurance tous risques pour un cyclomoteur donne divers avantages au conducteur en cas de sinistre. Cette formule couvre effectivement sa responsabilité civile vis-à-vis des tiers, mais le protège également si, lui aussi, subit des dommages physiques et matériels. Les chutes de moto n’étant pas rares et pouvant être plus ou moins graves, l’assurance cyclomoteur tous risques est fortement conseillée.

Assurance scooter mobylette

La couverture est valable qu’il s’agisse d’un sinistre responsable ou non. A part la responsabilité civile, cette formule couvre également le vol du véhicule, l’incendie ou les dommages occasionnés par une catastrophe naturelle (dégâts des eaux, grêles, …).

Pour information, les accessoires ne sont généralement pas couverts par la formule Tous Risques, mais il est possible de souscrire une garantie pour les couvrir. Il est conseillé de bien se renseigner auprès de la compagnie d’assurance.

  • Les garanties optionnelles :

Les garanties optionnelles sont intéressantes surtout si vous avez préféré opter pour la formule de base à savoir la Responsabilité Civile. Certaines d’entre elles peuvent aussi être associées à une formule tous risques. Voici les garanties à retenir :

La garantie « Dommages et collisions » vous couvre en cas de collision, responsable ou non, avec un piéton, un animal ou un autre véhicule.

La garantie « Incendie et vols » vous permet de récupérer la valeur du bien si un jour, le véhicule se fait voler ou est incendié.

La garantie « Prêt de volant » : cette garantie peut être intéressante si vous comptez prêter votre scooter mobylette à une autre personne.

La garantie « Accident corporel du conducteur » ou « garantie conducteur » : si un accident survient et que le conducteur se retrouve victime d’une incapacité permanente partielle (IPP), il recevra une indemnisation dont le pourcentage varie d’une compagnie à une autre.

  • L’assurance Collection :

Pour les mobylettes, il existe aussi ce qu’on appelle « Assurance Collection ». Cette dernière est très intéressante puisqu’est moins cher qu’une assurance classique. Pour en bénéficier, il faut toutefois avoir une mobylette de collection et avoir des pièces justifiant cela.

D’après une définition simple, un véhicule de deux, trois ou quatre roues est dit « de collection » quand la sortie d’usine date depuis plus de 8 ans de marque disparue ou de type abandonné. Il peut également s’agir d’un véhicule à diffusion restreinte et dont la conservation est mue par sa rareté, son caractère sportif, son ancienneté ou son état exceptionnel. Cette définition se réfère aussi bien aux véhicules civils que militaires ou même de compétition.

Lire également – Zoom sur l’assurance voiture de collection

Si on transpose cette définition aux mobylettes, cela signifie que le vôtre doit exister depuis plus de 8 ans et qu’il n’est plus, aujourd’hui produit.

Attention toutefois, même si votre scooter mobylette répond à cette définition, il y a une autre exigence qu’il doit respecter laquelle se réfère à son utilisation.

En effet, en tant que véhicule de collection, votre cyclomoteur devra être utilisé exclusivement pour des trajets privés que ce soit pour une promenade ou autre, mais rien qui n’ait un lien avec votre activité professionnelle. Dans de rares cas, certains assureurs peuvent ajouter la mention « usage pour un trajet travail occasionnel » à titre gratuit.

Par conséquent, si la mobylette est de collection et que vous ne l’utilisez pour un usage privé, vous pourrez bénéficier de l’Assurance Collection.

Dans les détails, il s’agit d’une assurance classique par le biais de laquelle vous pouvez vous limiter à une assurance au tiers ou opter pour une formule tous risques, mais avec des tarifs plus intéressants.

Elle inclut également une garantie « circuit » qui protège le véhicule lorsqu’il roule sur un circuit dans le cadre, par exemple de manifestations sportives ou touristiques.

Autre avantage : le remboursement se fait selon la cote « collectionneur » et non la cote Argus. Cela signifie que l’indemnisation sera beaucoup plus élevée en cas de dommages.

Lire aussi – Que valent les services clients des assurances?

Comment bénéficier de tarifs avantageux pour son assurance scooter mobylette ?

Assurance scooter

Comme avec toute autre formule d’assurance, il est possible de bénéficier de tarifs avantageux à l’aide de quelques petites astuces :

  • Faire jouer la carte de la fidélité
  • Faire jouer la carte de la concurrence
  • Faire jouer le système de plusieurs contrats auprès du même assureur

Pensez également à toujours comparer plusieurs offres avant de signer un contrat et demandez même des informations supplémentaires pour faire le bon choix.

 

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *