Casque vélo, que dit la loi ?

Casque vélo, que dit la loi
(Last Updated On: 13 septembre 2018)

Le port de casque n’est pas obligatoire chez un adulte qui on roule à vélo ou à vélo électrique. Cela est toutefois recommandé pour des raisons de sécurité. Voilà ce qu’en dit la loi.

Casque de vélo, obligatoire ou non ?

Sur une bicyclette, le casque est facultatif chez l’adulte. Sur un vélo électrique, il reste également facultatif à condition que vous rouliez bien sur un vélo à assistance électrique et non sur un speed-bike.

  • Casque de Vélo traditionnel : non obligatoire, mais la sécurité avant tout !

Le port de casque pour ceux qui optent pour le vélo traditionnel n’est pas obligatoire, mais est fortement recommandé pour éviter des dommages crâniens en cas de chute.

Exception faite pour les enfants de moins de 12 ans qui, selon le décret n° 2016-1800 du 21 décembre 2016, entré en vigueur le 22 mars 2017, doivent obligatoirement porter un casque qu’ils soient conducteurs ou passagers.

  • Casque de vélo à assistance électrique obligatoire :

Pour les VAE dont la vitesse maximale est limitée à 25 km/h, le casque n’est pas un accessoire obligatoire.

Toutefois, pour les VAE qui peuvent rouler jusqu’à 45 km/h et que l’on qualifie de speed bike, le port de casque devient obligatoire, car ce deux-roues est considéré comme un cyclomoteur.

Normes pour les casques de vélo

Casque vélo

Si possible, veuillez ne pas utiliser un casque usagé. Le mieux c’est de toujours opter pour un casque neuf, car on ne peut pas savoir les éventuels dommages qu’un modèle d’occasion a déjà subi. Il est aussi conseillé de changer de casque régulièrement pour une sécurité optimale, car les casques de vélo sont plus fragiles que les casques de moto.

Des normes régissent les casques de vélo comme l’homologation du casque ou encore le marquage CE. Ce dernier doit être accompagné d’autres mentions comme le numéro de la norme, le nom ou la marque du fabricant, la date de fabrication de l’équipement, sa taille et son poids.

Selon la norme Européenne EN 1078, le casque doit :

  • bien être ajusté à la tête du cycliste selon la taille de celle-ci (de 53 à 60 cm)
  • couvrir parfaitement les différentes parties de la tête telles que le front, les tempes, les côtés, l’arrière et le sommet surtout chez les enfants
  • être muni d’antichocs très résistants

Par ailleurs, il est possible de sélectionner d’autres éléments de confort tels que la ventilation pour permettre d’aérer le crâne, une mousse et une molette dans la coque interne pour plus de confort et mieux réajuster le casque, une visière pour éviter les coups de soleils ou encore une lumière de sécurité. Il est néanmoins nécessaire que ces options de confort supplémentaires ne nuisent pas à la sécurité que procure le casque.

Dans tous les cas, le casque doit répondre aux exigences :

  • soit de la norme NF EN 1078+A1 laquelle se réfère aux casques dédiés aux cyclistes ainsi qu’à ceux utilisant des patins à roulettes et des planches à roulettes
  • soit de la norme NF EN 1080 qui se réfère aux casques de protection contre les chocs destinés aux jeunes enfants

Lire également – Casque deux roues, normes et obligations

Les sanctions en cas d’absence de casque à vélo

Comme l’adulte n’est pas obligé de porter un casque, il ne risque pas de se faire sanctionner en cas de contrôle routier.

Toutefois, s’il accompagne ou transporte un enfant ne portant pas de casque, il s’expose à une amende de 135 euros. Pour précision, la contravention de 4e classe ne s’adressera jamais à l’enfant, mais toujours à la personne de plus de 18 ans qui l’accompagne.

Par ailleurs, il faut savoir que même si l’enfant porte un casque, mais que ce dernier n’est pas attaché correctement, les sanctions peuvent tomber.

Pourquoi porter un casque à vélo ?

Casque velo

Porter un casque renforce la sécurité des cyclistes. Dans la majorité des accidents de vélo enregistrés jusqu’à aujourd’hui, la tête est régulièrement touchée. D’ailleurs, trois cyclistes accidentés sur quatre meurent d’un traumatisme crânien suite à un accident ou une chute. Pour éviter cela, le casque s’avère être l’équipement de sécurité le mieux adapté.

En lançant l’obligation de port de casques chez les enfants, le gouvernement poursuit divers objectifs :

  • Renforcer la sécurité des plus jeunes à vélo
  • Habituer les enfants à porter un casque dès leur plus jeune âge pour qu’ils ne s’en détachent plus en grandissant
  • Instaurer cette même habitude chez les adultes qui, en portant un casque, montrent le bon exemple aux petits
  • Instaurer une circulation cycliste urbaine plus sécurisée

 

 

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *