Comprendre l’assurance dépendance

L’assurance dépendance est recommandée aux personnes du troisième âge, notamment à ceux qui sont autour de 60 – 65 ans. Avec toutes les assurances qu’on a, on se demande si celle-ci est aussi importante. Certes, c’est une affaire de santé, mais l’argent y passe aussi. Vous avez une panoplie de questions sur cette assurance dépendance. Nous allons tenter de répondre à quelques-uns dans ce dossier.

en savoir plus sur l'assurance dépendance

Quel est le principe de cette assurance dépendance ?

La première question qui vous vient en tête est sûrement « Comment fonctionne cette fameuse assurance dépendance ? ». Son principe est assez simple. Avec cette police d’assurance, votre assureur s’engage à vous verser une rente mensuelle jusqu’à votre mort en cas d’autonomie qu’elle soit de nature physique ou psychique.

Vous êtes libre de choisir le niveau de la rente lorsque vous souscrivez à l’assurance. Comprenez toutefois que plus la rente est élevée, plus le niveau de cotisation sera cher. Elle peut aller de 300 à 4000 euros par mois en cas de dépendance totale. Il est à rappeler que la compagnie d’assurance entend par « dépendance totale » l’incapacité de faire les trois des quatre actes de la vie ordinaire, notamment prendre le repas, faire la toilette, s’habiller et se déplacer. L’assurance dépendance peut également prendre en compte l’état de dépendance partielle. Certains contrats peuvent aussi inclure des compléments en capitaux et des services d’assistance.

Une fois que vous avez souscrit à une assurance dépendance, vous serez plus ou moins obligé de verser les cotisations. L’assurance dépendance est un système viager : ceci dit que si vous arrêtez de verser les cotisations, vous ne pourrez plus bénéficier des garanties et les cotisations réalisées ne peuvent plus être récupérées. Cependant, certaines compagnies d’assurance sont plus clémentes et vous font bénéficier de la couverture si vous avez dépassé un certain nombre d’années de cotisation. Quand la dépendance est reconnue, vous n’aurez plus à verser les cotisations.

Lire aussi – Santé senior : changement de mutuelle conseillé dès 55 ans ?

Combien va coûter cette assurance dépendance ?

La cotisation pour cette police d’assurance varie d’une compagnie à une autre ainsi que du niveau de rente que vous voulez percevoir en cas de dépendance. Elle est déterminée à la souscription et pour la déterminer, la compagnie d’assurance prend en compte votre âge, le degré de couverture ainsi que le niveau de rente garanti. Pour faire simple, un souscripteur avec un âge plus avancé qui choisit une rente élevée et une couverture plus étendue devra payer une cotisation plus chère.

Normalement, ces cotisations fixées à la souscription du contrat restent inchangées. Cependant, dans le contrat, il se peut que la compagnie d’assurance intègre une clause sur un indice de revalorisation. Cette dernière lui permet d’augmenter les cotisations en cas d’inflation par exemple. Dans tous les cas, rassurez-vous : l’assurance dépendance n’est pas si chère, mais il faut bien choisir son contrat et son assureur. Ne sautez pas sur la première offre avec une cotisation peu élevée, prenez bien le temps de vérifier l’étendue des garanties et les clauses du contrat.

A découvrir également – Quel est le montant minimum pour adhérer à un contrat d’assurance vie ?

comment fonctionne l'assurance dépendance ?

Quand souscrire à une assurance dépendance ?

C’est vous qui déciderez le moment à laquelle vous voulez souscrire à cette police d’assurance. Cependant, la Fédération française de l’assurance recommande la souscription à partir de 50 ans. N’empêche que certaines compagnies acceptent la souscription dès 35 ans avec une clause de cotisations fixes à vie. Il faut comprendre que l’âge à la souscription est un critère pris en compte par les assureurs. Plus vous êtes jeune à la souscription, moins cher sera la cotisation à verser, mais vous allez cotiser plus longtemps. Il est à noter également que ces compagnies ne vous ouvriront pas toujours leurs portes. En effet, il y a très peu d’assureurs qui acceptent les personnes âgées de plus de 75 ans pour ce type d’assurance. Si vous en trouvez, les formalités de souscription seront plus lourdes et les cotisations seront plus chères. Vous pouvez même vous exposer à une surprime si vous avez des problèmes de santé particuliers.

Dossier – Quels sont les principaux avantages d’une assurance ?

Quelles sont les clauses à vérifier pour le contrat d’assurance dépendance ?

Ce ne sont pas les compagnies d’assurance qui proposent ce type d’offre ou encore moins les offres sur ce type d’assurance qui manquent. Cependant, il ne faut pas faire son choix au hasard d’autant plus que les organismes protégeant l’intérêt des consommateurs pointent du doigt l’opacité de ces contrats et le retard des compagnies à verser la rente.

Avant de signer le contrat, vous devez d’abord être sur la même longueur d’ondes avec la compagnie d’assurance sur la définition de la dépendance. Il y a certains assurent qui définissent la dépendance en fonction du barème d’attribution de l’APA et d’autres en fonction des actes de la vie quotidienne. La plupart des compagnies d’assurance basent la dépendance sur des points purement médicaux et ne valident cette dépendance qu’après examen d’un médecin expert.

Vous devez également vérifier les délais de carence après la souscription. Ceux-ci peuvent aller d’un à trois ans après la souscription et peuvent annuler d’office le contrat. Si votre dépendance est par exemple validée pour une maladie d’Alzheimer après trois années suivant la signature du contrat, la compagnie d’assurance vous refusera le versement de la rente, mais elle remboursera les cotisations. Il faut aussi voir le délai de franchise qui est de trois mois en moyenne après la dépendance validée. Le contrat n’aura aucun bénéfice si l’état de dépendance est constaté sur les derniers mois de vie du souscripteur.

le principe de l'assurance dépendance

Chez quelle compagnie signer son contrat d’assurance dépendance ?

Vous pouvez signer votre contrat auprès d’une compagnie d’assurance, mais sachez que votre banque, les groupes de prévoyance ainsi que les mutuelles proposent également ce type de contrat. Il serait judicieux de se tourner vers les banques-assueurs et les anciens acteurs du marché, car ce sont eux qui dominent le secteur et qui proposent un contrat équitable. Dans tous les cas, peu importe la structure chez laquelle vous comptez prendre votre assurance dépendance, prenez bien le temps de lire et de comprendre le contrat. Ne vous laissez pas trop emballer par les services et les options en tous genres, car ceux-ci auront une répercussion sur la cotisation.

Ceci pourrait également vous intéresser – Pourquoi souscrire plusieurs contrats d’assurance vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com