La sécurité à vélo : les équipements obligatoires et conseillés

La sécurité à vélo : les équipements obligatoires et conseillés
(Last Updated On: 30 novembre 2018)

Il ne faut jamais oublier que le cycliste est le maillon le plus vulnérable dans la circulation, après les piétons. De ce fait, il convient de faire preuve de prudence et de respecter les obligations qu’impose la loi en termes d’équipements de sécurité. Quels sont-ils et que faire pour renforcer sa sécurité en roulant à vélo ?

Les équipements obligatoires à adopter

Avant chaque sortie, le cycliste doit s’assurer de la présence et du bon état de fonctionnement des équipements obligatoires suivants :

Les feux :

Tous les vélos doivent être équipés de :

  • Un feu arrière de couleur rouge
  • Un feu avant de couleur blanche ou jaune

Quand la selle que vous avez acheté en est dépourvue, vous pouvez en acheter indépendamment dans le commerce. Il en existe différentes variétés allant des petits feux aux plus imposants et allant des modèles à piles à ceux qui se rechargent par le biais d’un câble USB. Selon leur taille, ces équipements peuvent avoir pour objectif d’accroître la visibilité du cycliste ou d’accroître la visibilité tout en éclairant le chemin emprunté.

Les catadioptres :

equipement velo

Il s’agit de dispositifs réfléchissants qui doivent se situer de part et d’autre le vélo. Ils sont utilisés pour donner une bonne visibilité au cycliste, car sous les phares d’une voiture ou d’une source lumineuse artificielle, ils vont réfléchir la lumière pour indiquer la présence du cycliste. Sur un même vélo, on doit retrouver différentes couleurs de catadioptres à savoir :

  • Un catadioptre blanc à l’avant
  • Un catadioptre rouge à l’arrière
  • Un catadioptre orange au niveau de chaque pédale
  • Un catadioptre orange au niveau de chaque roue : sur certains vélos, ce dispositif peut faire le tour des pneus

Ces dispositifs n’ont pas besoin de piles ou d’être rechargés pour fonctionner.

Le klaxon :

Cet avertisseur sonore doit pouvoir se faire entendre dans un rayon de 50 mètres. Toutefois, lorsque vous roulez en ville, ce champ de couverture est réduit sauf si vous utilisez un klaxon à gaz. Il est donc important de choisir un modèle puissant pour bien indiquer votre présence aux autres usagers de la route.

Deux freins performants :

Pour être en règle, le vélo doit être équipé de deux freins fonctionnels et performants dont l’un régule le pneu arrière et l’autre, le pneu avant. Avant chaque sortie, vérifier qu’ils mordent bien est essentiel, voire vital. Les freins doivent faire l’objet d’une révision régulière pour éviter les mauvaises surprises.

Et puisqu’on évoque ici les pneus, il est aussi recommandé de les vérifier avant chaque sortie. Pendant cette vérification, assurez-vous que la surface des pneus ne soit pas trop lisse et donc glissante, qu’ils soient gonflés correctement et qu’ils ont assez de pression. Il faut aussi vérifier l’absence de fuite. En règle générale, le pneu arrière est celui qui s’use le plus vite donc prêtez-y particulièrement attention.

Le gilet rétroréflechissant :

Cet équipement est obligatoire si :

  • Vous roulez à vélo par temps de mauvaise visibilité ou la nuit
  • Vous roulez hors agglomération

Aussi, dans le cas où vous devez quitter le domicile à l’aube et ne rentrer qu’au crépuscule, le port de ce gilet reste recommandé, car la luminosité n’est pas encore optimale à ces moments de la journée. Comme les catadioptres, ce vêtement de sécurité a la capacité de réfléchir la lumière artificielle pour renforcer la visibilité du cycliste.

Le casque :

casque velo

A bord d’un vélo ou d’un vélo à assistance électrique, le port de casque à vélo n’est pas obligatoire chez les adultes. Il l’est, par contre, chez les enfants de moins de 12 ans. Cette obligation est entrée en vigueur le 22 mars 2017 et se réfère aussi bien aux enfants conducteurs ou passagers.

Quelques caractéristiques du vélo à respecter :

Et toujours en termes d’obligation, il faut savoir que :

  • Le vélo ne doit pas dépasser 1 m de large
  • Le guidon du deux-roues ne doit pas dépasser les 70 cm
  • Le cadre du vélo doit porter le nom du fabricant

Si l’absence de l’un de ces équipements est avérée lors d’un contrôle, le conducteur s’expose à une contravention de première classe. Dans le cas où c’est un enfant de moins de 12 ans qui est pris en flagrant délit de non- port de casque, c’est l’adulte de plus de 18 ans qui le conduit ou l’accompagne qui sera sanctionné.

Les équipements de sécurité conseillés

Pour optimiser la sécurité des cyclistes, il leur est conseillé de se doter des équipements non-obligatoires, mais fortement recommandés suivants :

  • Le casque vélo : son port est conseillé même chez les plus de 12 ans, car cet équipement protège votre tête en cas d’accident ou de chute
  • Les rétroviseurs pour vélo : tourner la tête est très dangereux pour le cycliste d’où l’intérêt du rétroviseur. Ce dispositif lui permettra de voir ce qui se passe derrière son dos tout en roulant ou en s’apprêtant à tourner
  • L’écarteur de danger : ce dispositif tiendra les autres véhicules à une bonne distance du cycliste. Il lui permettra également de ne pas heurter les voitures stationnées
  • Le marquage du vélo : cela consiste à graver le numéro d’identification de la selle sur le cadre du vélo. Ce numéro, étant ensuite enregistré dans une base de données, va permettre de retrouver facilement la bicyclette en cas de vol. C’est également une mesure fortement dissuasive, car un cadre portant cette marque sera plus difficile à revendre
  • Un siège fixé au vélo pour transporter un passager. Si ce dernier est âgé de moins de 5 ans, cet équipement devra être pourvu de repose-pieds et de courroies d’attache
  • L’antivol : même si votre vélo est marqué, il est toujours conseillé d’utiliser un antivol performant. Le plus recommandé est le cadenas en U, mais vous pouvez également utiliser une chaîne ou un autre dispositif semblable. N’oubliez pas que le vélo doit être placé à un emplacement bien visible et fixé à un élément fixe et si possible, fixez aussi bien le cadre que les pneus. Cela doit être fait même lorsque vous le rangez dans votre jardin, dans la cage d’escalier, dans le garage, …

L’assurance

En général, le vélo est couvert par votre assurance habitation. Toutefois, quand vous disposez d’un modèle onéreux comme le VAE, mieux vaut souscrire une assurance vélo avec les garanties qui vous conviennent : garantie contre le vol, garantie contre l’incendie, …

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *