Le permis A - Assurance, Assurance auto - Assurance Mutuelles

Le permis A

(Mis à jour le: 29 juillet 2019)
Le permis A
4.3 (86.67%) 3 vote[s]

Simplement appelé « permis moto » par les usagers, sa détention est obligatoire pour rouler à bord d’une moto ou d’une trois-roues à grosse cylindrée. De nos jours, la limitation relative à la puissance du véhicule n’est plus d’actualités à condition que ledit véhicule soit équipé d’un système de freinage anti-blocage de roues. Comment obtenir le permis A et qu’est-ce qui le distingue des autres permis de cette catégorie : A1, A2 et AM ?

Permis A, permis A2, permis A1 et permis AM

Pour éviter de les confondre, il est important de faire la différence entre ces quatre types de permis de catégorie A.

  • le permis AM ou Brevet de Sécurité Routière est obligatoire pour les personnes nées après le 1er janvier 1988 et qui souhaitent conduire, dès l’âge de 14 ans, un cyclomoteur de 50 cm3 ou un quadricycle léger à moteur
  • le permis A1 permet de conduire une moto de 125 cc. Il est d’ailleurs surnommé « Permis moto 125 cc ». Sa détention permet de conduire une moto de 125 cm3 avec une puissance maximale de 15 ch ainsi qu’un tricycle ou quadricycle lourd à moteur. Pour l’obtenir, il faut être âgé d’au moins 16 ans et être titulaire d’un BSR
  • le permis A2 : ce document permet de conduire une moto d’une puissance maximale de 35 kW ou un tricycle d’une puissance maximale de 15 kW
  • le permis A : ce dernier permet de conduire toutes les motos et tricycles autorisés par les permis cités ci-dessus, mais pas que. Il permet aussi de conduire des motos, des scooters et des tricycles plus puissants pouvant atteindre les 106 ch et ce, avec ou sans side-car. Son obtention reste toutefois plus réglementée afin de mieux conscientiser les conducteurs

Permis A : qui peut en formuler la demande ?

 

permis moto

Seules les personnes remplissant les conditions suivantes peuvent passer le permis A :

  • détenir le permis A2 depuis au moins deux ans donc avoir deux ans d’expérience dans la conduite de deux-roues de 35 kW
  • détenir un ASR (attestation de sécurité routière) à défaut d’un autre permis, mais cette exigence n’est valable que pour les personnes nées après 1987
  • figurer dans le recensement citoyen si vous avez la nationalité française et dans le cas contraire, avoir un titre de séjour valide depuis au moins six mois
  • avoir une certification délivrée par un médecin agréé par le préfet si vous souffrez de certains handicaps
  • avoir passé la formation complémentaire de 7 heures au sein d’un centre agréé

Qu’est-ce que la formation complémentaire ?

L’attribution du permis A est aujourd’hui conditionnée par :

  • l’âge : un minimum de 20 ans est requis
  • la formation

Cette dernière dure, en totalité, 7 heures. Un délai nécessaire pour vous familiariser avec le nouveau type de véhicule que vous allez conduire, pour revoir les bases de la conduite et pour réviser les mesures de sécurité.

La formation se divise en trois séances :

  • une première séance de 2 heures pour la séquence théorique
  • une deuxième séance de 2 heures pour la séquence pratique hors circulation
  • une troisième séance de 3 heures pour la séquence pratique en circulation

Si vous passez la formation avec succès, l’école vous attribuera une attestation, mais cette dernière ne suffit pas pour conduire une moto de plus de 35 kW. Le document obtenu viendra étoffer le dossier pour la demande de ce type de permis.

Découvrez aussi:

Pourquoi la formation est-elle obligatoire ?

moto

Puisque vous souhaitez accéder à un degré supérieur du permis moto, la formation est obligatoire, car ce document vous ouvrira les portes des plus grosses cylindrées et donc de plus gros risques. Chacune des trois séquences poursuit des objectifs précis d’où la nécessité de passer obligatoirement par elles.

  • La séquence théorique :

Ici, on revoit vos habitudes de conduite en A2. Elle vous expliquera également les risques éventuels rattachés aux plus grosses cylindrées afin de vous briefer sur les différentes mesures de sécurité qu’il faudra désormais adopter. Parmi les thèmes principaux abordés au cours des deux heures de cours, il y a :

  • les différents accidents qui peuvent survenir avec leurs conséquences
  • les éventuels pièges de la route
  • les effets de la vitesse
  • les équipements de sécurité à porter
  • les dangers liés à l’alcool et autres substances illicites
  • la séquence pratique hors circulation :

Cette séance vise à vous familiariser avec la conduite proprement dite d’une moto de plus de 35 kW. Au cours des deux heures qui suivent, vous devrez la conduire, avec ou sans passager, afin de retrouver de nouvelles marques. Durant cette séquence, les points à assimiler sont :

  • la prise en main de la moto
  • le démarrage et l’arrêt du véhicule
  • le passage des vitesses
  • le freinage
  • le positionnement du conducteur
  • la vérification de la moto
  • le positionnement du véhicule sur la chaussée
  • l’équilibre avec puis sans passager
  • la séquence pratique en circulation :

Au bout des deux premières séquences, vous devez être capable de vous fondre dans la circulation. Durant les trois heures de cours, vous devrez rouler dans la circulation pendant au moins 30 mn puis le reste du temps servira à faire le bilan sur cette première expérience.

Le moniteur devra vous accompagner, mais il roulera à bord d’un autre véhicule. Vous pourrez toutefois communiquer avec lui tout au long de la conduite par le biais d’une liaison radio. Cet exercice a pour objectifs de :

  • vous habituer à la circulation
  • vous adapter à la vitesse du véhicule lorsqu’il se trouve dans la circulation
  • vous apprendre à bien vous placer sur la chaussée en tenant compte des angles morts
  • vous apprendre à dépasser les autres usagers de la route en toute sécurité
  • vous apprendre à franchir une intersection

Réussir cette formation est indispensable donc durant le cours théorique et la conduite hors circulation, n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous titillent.

Formation réussie : comment faire maintenant pour obtenir le permis A ?

La réussite de la formation n’est qu’une étape vers l’obtention du permis A. Une fois ce document en poche, vous devez réunir les pièces suivantes :

  • une pièce d’identité
  • un justificatif de domicile
  • deux photos d’identité
  • une photocopie du permis A2
  • l’attestation de formation
  • un justificatif de régularité de séjour si vous êtes étranger
  • une photocopie du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC) si vous avez la nationalité française et êtes âgé de moins de 25 ans

Depuis septembre 2013, le permis A a une validité de 15 ans à partir de sa date de délivrance.

Attention, le permis A est un permis à point donc il est important de rouler dans la légalité. Si votre permis est invalidé, vous devrez repasser le Code de la route pour ne retrouver qu’un permis A2. Après cela, il faut patienter deux ans pour le retransformer en permis A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com