Quel est le taux d’humidité idéal dans une maison ? - Dossier - Assurance Mutuelles

Quel est le taux d’humidité idéal dans une maison ?

(Mis à jour le: 24 juin 2019)
Quel est le taux d’humidité idéal dans une maison ?
4 (80%) 2 vote[s]

En France, un ménage sur quatre rencontre des problèmes d’humidité dans son logement. On ne s’en rend pas forcément compte, car il est difficile à identifier. Lorsqu’on a la confirmation qu’il s’agit bien de ce souci, on a du mal à le gérer. S’il n’est pas réglé, il peut avoir des effets néfastes sur la maison, mais aussi sur la santé des occupants, notamment celle des enfants. Dans ce dossier, nous allons faire un zoom sur l’humidité dans un logement.

L’humidité et le taux hygrométrique

Dans un logement, l’humidité s’évalue par le taux hygrométrique. Ce dernier indique la quantité d’eau dans l’air ambiant et pour l’avoir, on utilise l’hygromètre. Si le chiffre indiqué est trop élevé ou trop bas, l’humidité peut avoir des effets néfastes sur le logement lui-même mais aussi sur ses occupants.

Alors quel est le taux d’humidité idéal dans une maison ? Le bon barème peut varier d’une maison à une autre ou d’une pièce à une autre. Cependant, si la pièce affiche une température de 20°C, le taux idéal est aux alentours de 50 %. On peut dire que l’air dans la maison n’est ni trop humide, ni trop sec, si le pourcentage d’hygrométrie est entre 45 et 65 %. En dehors de cette fourchette, il faudra régler le problème le plus rapidement possible.

Les effets de l’humidité sur la santé

taux humidité maison

Dans une maison trop humide, on peut constater la présence d’eau sur et dans les murs. Avec le temps, ceci peut faire apparaître des moisissures, des champignons, du salpêtre et de l’efflorescence. Si l’humidité touche du bois, la partie touchée va pourrir et on peut même ressentir de mauvaises odeurs.

On peut se dire que ces effets ne sont pas si graves, mais ils devront tout de même vous alerter. Même si vous n’êtes pas allergique aux moisissures et aux acariens, une hygrométrie élevée peut le développer.

Sur le long terme, vous pouvez également rencontrer des problèmes et des maladies respiratoires comme l’asthme et la bronchite. Les personnes les plus fragiles, comme les enfants, peuvent être atteintes de la conjonctivite et de la rhinite. Chez les seniors, un taux hygrométrique élevé peut accentuer des problèmes articulaires.

Attention à ne pas priver sa maison d’humidité

Comme vous n’avez pas d’hygromètre pour mesurer exactement l’humidité chez vous, vous ne pourrez savoir si vous êtes au taux idéal. Attention, un excès d’humidité n’est pas le seul à craindre puisqu’il faudra également s’assurer de na pas avoir un air trop sec avec un chauffage trop intense.

En effet, vivre dans un environnement où le taux hygrométrique est bas peut aussi avoir des effets néfastes pour la santé.

Cela peut causer entre autres des maux de tête, de la gerçure des lèvres et un assèchement des muqueuses. On peut aussi citer la déshydratation, le dessèchement cutané, l’eczéma, la sensation de mal-être et la fatigue.

Si vous avez un bébé ou de jeunes enfants à la maison, il est important que le taux hygrométrique soit au pourcentage recommandé. Trop faible, il peut provoquer une respiration difficile, des maladies à répétition et une quinte de toux.

Une maison trop humide : quels sont les signes ?

quel est le taux d humidité idéal dans une maison

Tous les ménages n’ont pas un appareil pouvant indiquer le taux d’humidité dans la maison. Dans ce cas, il faudra vous référer à certains signes pour savoir si le taux hygrométrique n’est pas trop élevé. Lorsque celui-ci dépasse les 70 %, les effets de l’humidité sont facilement détectables :

  • une condensation importante sur l’intérieur des vitres, des auréoles et des taches sur les murs doivent vous alerter
  • un désagrègement des joints
  • un gonflement et un écaillage des peintures
  • un gonflement du bois des menuiseries
  • un décollement du papier peint
  • sur les murs, on peut voir des champignons, des moisissures, des mousses et des lichens
  • sur les objets métalliques, ce sera de la rouille qui apparaîtra.
  • une odeur de moisissures, …
    Lorsque ces signes apparaissent, demandez-vous s’ils ne sont pas reliés à un taux d’humidité trop élevé.

Découvrez comment réussir une contre-visite maison ?

Les premières précautions à prendre pour réduire le taux d’humidité

Si vous détectez un des signes cités ci-dessus, vous pouvez déjà agir pour réduire ce pourcentage élevé du taux hygrométrique. Ceux qui ont beaucoup de plantes d’intérieur devront sacrifier quelques-unes.

Pour avoir le bon barème d’hygrométrie, il faudrait également éviter de faire sécher du linge à l’intérieur. Afin que les moisissures et les champignons ne prolifèrent pas, pensez à écarter les meubles des murs, ce qui permettra à l’air de bien circuler.

Le matin et le soir, pensez à aérer votre maison. Faites-le aussi lorsque vous faites le ménage. Il se peut que l’humidité ne concerne qu’une pièce de la maison, comme la salle de bain ou la cuisine. Pour éviter qu’elle se propage, il faut garder la porte bien fermée lorsque vous preniez votre bain ou lorsque vous cuisinez. Pour que la quantité d’eau dans l’air ambiant diminue, vous pouvez également mettre votre chauffage à 19°C dans les pièces à vivre et à 17°C dans les chambres. Il est possible d’avoir recours à des appareils déshumidificateurs pour diminuer le taux d’humidité dans la maison.

Faire appel à un professionnel pour résoudre ses problèmes d’humidité

Si vous détectez un des signes cités ci-dessus, vous pouvez déjà agir pour réduire ce pourcentage élevé du taux hygrométrique.
– Ceux qui ont beaucoup de plantes d’intérieur devront sacrifier quelques-unes.
– Pour avoir le bon barème d’hygrométrie, il faudrait également éviter de faire sécher du linge à l’intérieur.
– Afin que les moisissures et les champignons ne prolifèrent pas, pensez à écarter les meubles des murs, ce qui permettra à l’air de bien circuler.
– Le matin et le soir, pensez à aérer votre maison. Faites-le aussi lorsque vous faites le ménage.
– Il se peut que l’humidité ne concerne qu’une pièce de la maison, comme la salle de bain ou la cuisine. Pour éviter qu’elle se propage, il faut garder la porte bien fermée lorsque vous prenez votre bain ou lorsque vous cuisinez.
– Pour que la quantité d’eau dans l’air ambiant diminue, vous pouvez mettre votre chauffage à 19°C dans les pièces à vivre et à 17°C dans les chambres.
– Il est possible d’avoir recours à des appareils déshumidificateurs pour diminuer le taux d’humidité dans la maison.

Faire appel à un professionnel pour résoudre ses problèmes d’humidité

Maison humide

Si les signes d’humidité persistent, vous serez obligé de contacter un professionnel. Ce dernier fera un diagnostic pour détecter les causes précises et il proposera par la suite des solutions pour résoudre définitivement ces soucis.

Le professionnel peut revoir la ventilation naturelle existante en augmentant leurs dimensions ou leur nombre. Il peut aussi vous proposer d’installer une ventilation mécanique contrôlée. Cette dernière va se charger de l’évacuation de l’humidité et du renouvellement de l’air dans la maison.
Pour les murs, on peut faire un assèchement ou un traitement hydrofuge.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com