Santé senior : changement de mutuelle conseillé dès 55 ans ?

A partir d’un certain âge, nos besoins en soins et suivis médicaux augmentent. Un fait qui n’échappe pas aux assureurs ce qui explique pourquoi les contrats proposés aux seniors sont plus onéreux que ceux proposés aux personnes actives. La mutuelle santé ne déroge pas à cette règle. Plus on gagne en âge, plus la complémentaire santé coûte chère. Voilà pourquoi il faut penser à changer ou à revoir sa mutuelle dès 55 ans, soit avant la retraite.

Pourquoi faut-il envisager un changement précisément à 55 ans ?

Pourquoi faut-il envisager un changement précisément à 55 ans ?

Pour l’OMS (Organisation mondiale de la santé), une personne passe dans la catégorie des seniors dès le cap des 60 ans passés.

Pour les professionnels médicaux, le cap est fixé à 45 ans puisque c’est à cet âge-là que le changement physiologique se fait.

Pour les assureurs, c’est le cap de 55 ans qui a été retenu et ce, même si la retraite n’intervient qu’à partir de 60 ans.

En savoir plus sur – La retraite : âge et condition

D’après les assureurs et les mutuelles, les besoins en soins des personnes commencent à augmenter à partir de 55 ans. Cela est inévitable puisque ces soins sont reliés au vieillissement, mais les besoins ne sont pas les mêmes chez tous les individus. Certains seniors nécessitent un suivi plus rigoureux que d’autres. Parmi eux, il y en a même qui n’ont jamais eu besoin de recourir à leur mutuelle santé.

A lire – Profitez d’une meilleure assurance dans votre mutuelle santé

Dans tous les cas, quel que soit votre état de santé du moment, il est conseillé de revoir sa mutuelle dès l’âge de 55 ans, voire de 50 ans. Pourquoi ? Parce qu’une fois passé ce cap fatidique, les prix augmentent. Il est ainsi conseillé de revoir ou de changer de mutuelle santé assez tôt pour bénéficier de tarifs plus abordables. Retenez toutefois qu’il faudra faire évoluer la couverture au fil des ans pour qu’elle soit adaptée à votre état de santé.

D’ailleurs, il n’y a pas d’âge minimum pour souscrire une mutuelle santé senior. Vous pouvez y souscrire dès que vous sentez que cette formule vous offre une meilleure couverture santé que la mutuelle dédiée aux personnes actives.

S’il n’y a pas d’âge minimum, il y a par contre une limite d’âge maximale instaurée par les assureurs. En effet, au moment de la souscription de la mutuelle santé senior, la personne doit être âgée de 65 ans tout au plus. Au-delà, il devient difficile de trouver une bonne complémentaire santé. Et ce n’est pas fini, parce que la plupart des mutuelles limitent aussi la couverture à 70 ans ou plus. Il est important de voir ce point avec la personne en charge de votre dossier afin de prendre connaissance à l’avance des exclusions de garanties à partir de tel ou tel âge.

En savoir plus sur la mutuelle santé

Quelle complémentaire santé pour les seniors ?

Quelle complémentaire santé pour les seniors ?

Il existe diverses formules selon les besoins et les possibilités financières de chacun. Gardez en tête que souscrire une mutuelle signifie payer une cotisation mensuelle. Il faut donc choisir en fonction des mensualités, mais aussi des garanties proposées.

Pour bénéficier d’une couverture moyenne, veillez à ce que votre contrat inclut les garanties suivantes :

  • L’hospitalisation : pour cette garantie, il existe divers niveaux de couverture. L’offre basique tient généralement compte des frais d’hospitalisation, mais pas plus. Selon vos possibilités, vous pouvez l’élargir aux frais pour obtenir une chambre individuelle, aux dépassements d’honoraires médicaux
  • Les appareillages auditifs, optiques et dentaires : cette garantie est indispensable pour les seniors, car elle n’est généralement pas, ou est peu couverte, par l’assurance maladie.

A part ces garanties de base, il existe d’autres garanties supplémentaires auxquelles vous pouvez souscrire. L’essentiel c’est qu’au lieu de conserver votre mutuelle de personne active, vous basculiez vers une mutuelle senior. Cette dernière propose des garanties bien plus adaptées à votre âge et vous évitera d’avoir à payer des sommes astronomiques en cas d’hospitalisation après 55 ans.

De plus, la complémentaire santé senior ne tient plus compte des prestations dont vous n’avez plus besoin. Par exemple, à 55 ans, vous n’aurez plus besoin d’être couvert pour les prestations de pédiatrie, de maternité, contraceptifs oraux … A la place, on vous propose des prothèses auditives, des prothèses dentaires, des lunettes mieux adaptées, des cures thermales … lesquelles conviennent mieux à votre statut de senior.

Lire aussi – Protection sociale et bien-être : comment sont prises en charge les cures ?

Quelle est la meilleure mutuelle pour les retraités ?

Quelle est la meilleure mutuelle pour les retraités ?

La meilleure mutuelle pour les retraités dépend des besoins de chacun. Bien sûr, les formules proposant la couverture la plus large restent les meilleures, mais comme on l’a souligné plus haut, il y a des seniors assurés qui n’ont jamais eu besoin de faire appel à leur mutuelle. De ce fait, pour ne pas payer inutilement des soins dont on n’a pas besoin, mieux vaut se baser sur l’essentiel.

Pour ceux qui ont un grand besoin en soins, vous pouvez, en plus des deux garanties évoquées précédemment, rajouter à votre contrat les options suivantes :

  • Assistance en cas de maladie grave
  • Hospitalisation ou assistance à domicile
  • Soins en médecins douces comme l’acupuncture, l’ostéopathie, l’ergothérapie …
  • Les vaccins « exotiques » pour ceux qui veulent s’offrir une retraite au soleil. Ces vaccins ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie. Lire aussi – Assurance maladie : un changement alarmant pour les retraités vivant à l’étranger
  • L’accès à des réseaux de soins en dentaire et en optique
  • La garantie obsèques : à travers votre mutuelle santé senior, vous pouvez laisser un capital à vos proches pour couvrir les frais d’obsèques ou pour les soutenir financièrement même après votre décès. Lire aussi – Tout savoir sur l’assurance obsèques
  • La prévoyance : cette garantie vous permet d’obtenir une aide financière dans le cas où, par exemple, vous devez acheter des équipements spécialisés pour votre maintien à domicile. Attention, il ne faut pas confondre mutuelle santé et prévoyance
  • La garantie soins de ville et pharmacie qui prend en charge les médicaments et les consultations auprès de médecins et spécialistes.

Il est également possible de négocier, auprès de la mutuelle, la possibilité de bénéficier d’une augmentation des frais de remboursements pour vous récompenser de vos nombreuses années de fidélité. Bien sûr, si vous avez changé de mutuelle récemment, vos points de fidélité seront nuls. Mais si vous avez gardé votre ancienne mutuelle auprès de qui vous avez fait basculer votre ancien contrat en contrat senior, alors oui, cette négociation est à envisager. Globalement, il existe tout un tas d’options supplémentaires auxquelles vous pouvez souscrire. A vous de voir de quoi vous avez besoin.

Par ailleurs, puisque notre état de santé est voué à se dégrader au fil des ans, il est aussi intéressant d’opter pour une garantie viagère. Cette option offre de nombreux avantages puisque vous conserverez alors votre couverture à vie quel que soit votre état de santé. Votre mutuelle ne pourra pas résilier votre contrat même lorsque le risque devient trop élevé. La résiliation ne peut se faire qu’à votre demande ou suite à des cotisations impayées. La garantie viagère est le contrat qui offre la meilleure protection aux seniors, mais évidemment, son coût est beaucoup plus élevé.

Dans tous les cas, sachez que pour souscrire une complémentaire santé senior, remplir le questionnaire santé habituel n’est plus au rendez-vous. Néanmoins, vous devez tenir compte de votre état de santé pour choisir la formule la plus adaptée à vos besoins.

A lire – Couverture complémentaire santé : comment la choisir ?

Quel prix pour une mutuelle senior ?

Quel prix pour une mutuelle senior ?

Les tarifs varient d’une mutuelle à l’autre et en fonction de la couverture voulue. Votre profil pèsera également dans la balance. Pour trouver la meilleure offre, il est conseillé de faire appel aux différents comparateurs aujourd’hui accessibles en ligne.

Ces derniers tiennent compte de nombreux critères (âge, régime social, composition du foyer, le niveau de protection souhaité, code postal …) pour trouver en quelques minutes les offres auxquelles vous pouvez prétendre. Il ne vous reste plus qu’à contacter les mutuelles affichées et vous renseigner sur leurs prestations.

En moyenne, un contrat à couverture moyenne débute autour des 80 euros par mois. Il est toutefois possible de trouver moins cher encore (autour des 40 euros par mois) ou plus cher (jusqu’à 200 euros par mois).

On le répète encore : tout dépend de vos besoins et de vos possibilités.

Quelle est la mutuelle la moins chère pour les seniors ?

Quelle est la mutuelle la moins chère pour les seniors ?

Lorsqu’on vit sur la retraite, payer une mutuelle santé senior devient, pour certains, un luxe auquel ils ne peuvent prétendre. Heureusement, il existe des aides à la complémentaire santé qui peuvent couvrir, en partie ou en totalité, les cotisations annuelles. C’est la meilleure solution pour bénéficier de soins liés au grand âge, mais à petits prix. Outre ces aides, il existe d’autres astuces pour payer sa mutuelle santé sénior moins chère :

  • Profiter de la mutuelle obligatoire d’entreprise du conjoint lorsque ce dernier est encore en activité. La cotisation est ainsi moins élevée qu’avec une mutuelle individuelle.
  • Penser à une mutuelle de couple qui permet de faire quelques économies.
  • Souscrire au « RAC » ou « Reste à charge zéro » : c’est un dispositif que le gouvernement a mis en place pour que les seniors à budget limité puissent bénéficier de prothèses, d’appareils auditifs et de certaines lunettes. Grâce au RAC, l’achat de ces équipements leur sera remboursé en totalité. Il faudra seulement bien suivre les consignes, car cette aide ne s’applique que sur des modèles précis de lunettes, de prothèses et d’appareils auditifs. Seuls les professionnels proposant ces types d’appareillage peuvent proposer le RAC aux seniors.
  • Opter au moins pour la garantie hospitalisation, car c’est le poste le plus onéreux en cas de maladies. En moyenne, une journée d’hospitalisation coûte entre 1 000 à 4 000 euros !
  • Faire jouer la concurrence : oui, comme pour les autres types d’assurance, vous pouvez aussi sortir la carte de la concurrence. Actuellement, un dispositif baptisé « résiliation à tout moment » est en train d’être mise en place. Grâce à cette mesure, les seniors pourront changer de mutuelle dès qu’ils le veulent sans devoir attendre la date d’échéance du contrat. Ils pourront ainsi basculer vers la mutuelle pas chère de leur choix.
  • Demander un contrat « responsable et solidaire » : ce type de contrat offre de meilleurs remboursements, mais en contrepartie, la personne assurée doit respecter un parcours de soins coordonné. Avant de consulter un spécialiste, par exemple, il doit d’abord se faire consulter par son médecin traitant.

Enfin, il est intéressant de choisir pour une couverture santé modulable. Ce genre de contrat propose un remboursement élevé pour les postes les plus onéreux et un remboursement moyen pour ceux qui ne le sont pas.

Comment choisir la meilleure mutuelle santé senior ?

Comment choisir la meilleure mutuelle santé senior ?

Trouver l’offre la moins chère est la priorité des seniors en choisissant leur mutuelle santé. Néanmoins, il faut quand même faire en sorte que le contrat offre une bonne couverture. Pour ce faire, voici quelques points sur lesquels vous devez porter votre attention avant de signer un contrat :

  • Le délai de carence : assurez-vous que le contrat ne prévoit aucun délai de carence. Autrement dit, vérifiez que la prise en charge par la mutuelle santé soit effective dès votre adhésion. Cela vous évitera d’avoir à avancer les frais et de patienter ensuite plusieurs semaines, voire mois pour obtenir le remboursement.
  • Les frais de santé à la charge de votre maison de retraite ou de votre EHPAD : si vous vivez déjà en maison de retraite ou en EHPAD, sachez que certains soins sont à la charge de l’établissement. Cela vous évitera d’y souscrire une nouvelle fois sur la mutuelle. Par contre, l’hospitalisation et certains traitements spécifiques ne sont pas à leur charge donc il reste conseillé de souscrire une mutuelle santé pour couvrir les postes non couverts. Lire aussi – Maison de retraite : quelle assurance choisir pour vous couvrir ?
  • Le détail des garanties : vérifiez le montant de remboursement proposé pour chaque poste, le plafond annuel de remboursement, les exclusions de garanties (les soins non couverts) et les conditions pour bénéficier de tel ou tel remboursement. Soyez attentif aux petites clauses et en cas de termes flous, informez-vous auprès de la mutuelle pour en comprendre l’enjeu et la portée.
  • Les prix trop bas : quand on a une petite retraite, on a tendance à foncer, tête baissée, sur les prix les plus bas. Attention toutefois, il faut quand même tenir compte de la couverture proposée. Si vous optez pour une formule qui ne tient pas compte de l’hospitalisation alors que votre état de santé nécessite (ou risque de nécessiter) des séjours réguliers à l’hôpital ou des soins palliatifs, alors vous paierez une mutuelle pour rien. Mieux vaut payer une cotisation un peu plus élevée pour ne pas avoir à dépenser plus ultérieurement. Dans le cas où vous souffrez d’une maladie grave, il est préférable de souscrire à une assurance maladie grave dès que le diagnostic est posé.

Par ailleurs, il faut savoir que le remboursement de la mutuelle santé n’intervient qu’après le remboursement de la Sécurité Sociale. La complémentaire va couvrir la différence entre ce que vous avez réellement payé et le montant remboursé par la Sécurité sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com