Tempêtes : Comment se faire indemniser ?

En cas de tempêtes, des dégâts sérieux peuvent survenir à votre propriété. Une toiture arrachée ou fissurée, une façade abattue par un arbre déraciné, une voiture endommagée, tout peut arriver lorsque Dame Nature décide de se rebeller.

Face à une tempête, comment se positionne le contrat d’assurance multirisque ? Comment faire pour obtenir une indemnisation de la part de votre assureur ? Nous faisons le point sur ce qu’il y a à savoir et à accomplir, en cas de dommages subis par une tempête.

La garantie tempête, qu’en est-il vraiment ?

Tant que vous détenez un contrat d’assurance de biens, vous êtes automatiquement assuré pour tous dommages causés par les bourrasques de vent et les intempéries possibles. La garantie tempête fait partie de l’ensemble des contrats d’assurance multirisques habitation, entreprise ou automobile. Cela veut dire que les dégâts engendrés par la tempête sont directement pris en charge par l’assureur.

Néanmoins, pour que le phénomène naturel soit qualifié de tempête, « le vent doit avoir causé des dommages à des bâtiments de bonne construction dans la commune où se trouvent vos biens sinistrés, ou dans les communes avoisinantes, ou dans un certain rayon ». Selon les dires de la Fédération Françaises des sociétés d’Assurance.

En d’autres termes, il faudrait que, au moins, un immeuble, solide en l’occurrence, ait été détruit, partiellement ou totalement. Une destruction survenue dans les mêmes circonstances que le vôtre. Et que l’immeuble en question se situe dans les environs de vos biens endommagés.

Si ce n’est pas le cas, l’assureur se verra l’obligation d’enquêter auprès de la station météorologique le plus proche dans la région. Aux fins d’obtenir une certification de l’intensité extraordinaire de l’évènement météorologique. Sachant qu’une tempête enregistre une vitesse du vent d’au moins 100 km/ heure.

La garantie tempête
La garantie tempête, c’est quoi ?

Quels sont les biens couverts par cette garantie ?

Tout assuré ayant subi des dommages en rapport avec leur habitation, sera indemnisé selon les conditions du contrat d’assurance.

La garantie tempête couvre tous vos biens détruits par l’intensité du vent. La toiture, la façade ou un bien quelconque détérioré par le déracinement d’un arbre par exemple. Ou encore une branche qui s’est cassée et s’est encastrée dans votre propriété. En somme, toute action résultante du vent soulevé par la tempête.

Cette garantie couvre également les biens gâtés par une catastrophe ayant pour cause la pluie. Telle l’humidité et les inondations par exemple. Et même si la pluie est survenue antérieurement à la tempête. D’après la FFA (Fédération Française des sociétés d’Assurance), sont couverts par la garantie tempête, « les dommages causés par la pluie à l’intérieur des bâtiments, s’ils surviennent dans les 48 heures ou dans les 72 heures, selon les contrats d’assurance, suivant le moment de la survenance des dommages matériels aux bâtiments ». C’est-à-dire les dommages du vent de la tempête.

Enfin, sont couverts par la garantie tempête, les détériorations des matériels, résultant de la neige, de la grêle et du gel, si elles se manifestent dans le cadre d’une tempête. Des détériorations telles, affaissement d’un toit, pare-brise d’une voiture fissurée, etc…

Ainsi, tous les biens liés à l’habitation sont assurés. Il en est de même pour les immeubles annexes, bien sûr s’ils sont mentionnés dans le contrat d’assurance.

Les démarches à suivre pour être indemnisé

La garantie tempête
Les démarches pour faire une garantie tempête

Déclaration de sinistre

Tout d’abord, la garantie tempête couvre automatiquement tous les biens endommagés. Tandis qu’il est nécessaire  de faire une déclaration de catastrophe naturelle, lorsque les dégâts sont les résultats d’une inondation. Comme par exemple, des biens mobiliers gâtés par les pluies diluviennes, après que la toiture s’est fendu à cause d’un arbre arraché par le vent. Le toit sera directement couvert, alors que les meubles endommagés susciteront une déclaration de sinistre.

Demande d’indemnisation

Pour faire part de vos sinistres à votre assureur, des documents sont à rassembler. Concernant la qualification de tempête, il se peut que votre assureur vous demande un certificat attestant que les évènements météorologiques survenues, et causant votre perte sont qualifiés de tempête. En général, la compagnie d’assurance se charge de se procurer ce document. Il y a toutefois des exceptions. Adressez-vous à Météo France ou bien à l’Observatoire pour vous procurer la certification. Sachez tout de même que cette démarche est payante.

Ensuite il vous faudra également, un document dans lequel sont décrites les pertes subies, tout en précisant leur nature. Par exemple, vous y notez une façade partiellement effondrée, abattue par un arbre déraciné.

Il est indispensable de faire une liste dans laquelle vous énumérez tous les biens perdus ou détruits, avec le montant de leur valeur. Cette liste fait aussi partie des documents que vous adresserez à votre assureur. En cas de biens professionnels endommagés, regroupez les paperasses attestant la propriété des biens, ou le contrat de location. Ainsi que tous les documents comptables et ceux qui se rapporte à l’immatriculation légale de votre entreprise.

Pour terminer, il est bon de savoir que, les détails concernant la garantie tempête varient selon la compagnie d’assurance engagée. Prenez donc le temps de bien lire toutes les conditions générales et particulières de votre contrat d’assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com