Trottinette et trottinette électrique : ce qu’il faut savoir

Trottinette et trottinette électrique : ce qu’il faut savoir
(Last Updated On: 30 novembre 2018)

La trottinette existe depuis les années 50. A cette époque, elle a surtout été conçue en tant que jouet pour enfant, mais avait déjà les caractéristiques des trottinettes d’aujourd’hui à savoir les deux pneus, la planche pour se tenir sur une jambe et le guidon pour orienter le pneu avant. Elle est ensuite tombée dans l’oubli pour revenir à la mode à partir des années 90. Après cette renaissance, les enfants ne furent plus les seuls à y avoir droit surtout depuis la sortie de la nouvelle version : la trottinette électrique.

La trottinette classique

Trottinette

Cette dernière doit être propulsée par une jambe pour pouvoir avancer. Elle se compose de :

  • Deux pneus : un en avant et un en arrière
  • Une planche pour, surtout, se tenir sur un seul pied, mais avec un peu d’espace pour l’autre pied lorsque celui-ci ne pédale pas
  • Un guidon qui permet d’orienter le pneu avant selon la direction que l’on souhaite prendre

A l’origine, la trottinette classique était un jouet pour enfant. Toutefois, au fur et à mesure qu’elle gagnait en notoriété, des modèles pour les adolescents et pour les adultes ont été créés. Le principe reste le même : se propulser grâce à l’autre pied, le monter sur la planche lorsque la trottinette roule toute seule pour redescendre à nouveau le pied lorsque le véhicule perd sa vitesse.

La trottinette associe le guidon du vélo à la planche du skateboard. Cela signifie que l’utilisateur ne peut rouler dessus que sur une courte distance au risque de s’épuiser à force de pédaler.

La trottinette électrique

Les principales caractéristiques restent présentes à savoir le guidon, la planche et les pneus, mais avec quelques technologies en plus à savoir :

Le moteur

Les trottinettes électriques sont pourvues d’un moteur situé au niveau de l’un des deux roues. En général, il s’agit de moteur « brushless » ou « sans balais » qui ne nécessite aucun entretien particulier. Certains modèles sont pourvus d’un moteur avec une courroie de transmission, mais ce système s’use assez vite donc mieux vaut privilégier les moteurs « sans balais ».

En magasin, les moteurs sont indiqués sous deux paramètres : la puissance en watts et la vitesse maximale qu’il fournit en km/h. Si la puissance est une donnée sûre, la vitesse ne l’est pas, car à part la puissance, elle va dépendre d’autres critères comme le poids de l’utilisateur ou encore de degré de pente de la route sur laquelle vous circulez.

Dans tous les cas, mieux vaut choisir des moteurs supérieurs à 250 W pour disposer d’un véhicule rapide. En ce qui concerne la vitesse, 25 km/h devrait suffire surtout si vous projetez de rouler exclusivement en ville. Et il faut rappeler que si vous roulez sur les trottoirs, la vitesse maximale autorisée est de 6 km/h.

Pour l’heure, il n’y a pas de piste spéciale trottinette, mais le projet est déjà en étude pour que les trottoirs restent exclusivement aux piétons.

La batterie

trottinette electrique

Située dans le plancher ou dans la fourche de l’engin, la batterie alimente le moteur de la trottinette électrique. La majorité des batteries sont en Lithium pour plus de légèreté au niveau du véhicule, mais il existe des modèles dotés d’une batterie au Plomb et donc plus lourds. Dans la majorité des cas, les batteries sont fixes, mais de rares modèles proposent des batteries amovibles que l’on peut facilement retirer pour être chargées à la maison.

Mais étant donné la taille de la trottinette, le recharger directement à la maison ne devrait pas poser de problème majeur sauf si vous avez un modèle avec une batterie au Plomb et que vous vivez au 7e étage d’un immeuble sans ascenseur.

En ce qui concerne la recharge, cela peut prendre entre 2 à 5 h de temps pour une charge pleine. L’autonomie de la trottinette dépend principalement de la batterie même si le poids de l’utilisateur, la température et la route influent également là-dessus.

Pour faire le bon choix, préférez une trottinette dont la batterie est supérieure à 7 Ah. A côté de cette mention, vous verrez afficher l’autonomie estimative de l’engin.

Plus d’options au niveau des roues

Les trottinettes électriques sont pourvues soit :

  • De roues gonflables
  • De roues pleines

Les gonflables sont plus confortables surtout si vous devez passer par une route secondaire ou de mauvaise qualité. Le seul bémol c’est qu’elles peuvent crever contrairement aux roues pleines.

Et si les roues sont en gomme, vous devrez prévoir des roues de secours, car la gomme s’use vite sur le bitume.

Une petite astuce serait d’utiliser une roue gonflable à l’avant et une roue pleine à l’arrière, car c’est cette dernière qui a tendance à freiner.

En ce qui concerne la taille des roues, cela peut varier d’un modèle à l’autre. Ce qui est sûr toutefois c’est que les roues de plus de 20 cm de diamètre, soit un minimum de 8 pouces, offrent plus de confort de conduite et d’amortissement.

A ce sujet, il convient de souligner que certaines trottinettes électriques sont équipées d’amortisseurs pour compenser le mauvais état des routes.

Des freins plus performants

Faire de trottinette

Sur les trottinettes classiques, le frein consiste à appuyer sur la roue arrière avec le carter. Ce dernier va alors le ralentir pour arrêter le véhicule.

Sur les trottinettes électriques, ce frein « à pied » existe toujours sur certains modèles, mais il doit être associé à un frein à disque situé sur la roue arrière pour un freinage net.

Il serait même préférable d’opter pour les modèles dotés d’un frein à disque à l’avant et à l’arrière. Ces derniers sont accessibles par des poignées au niveau du guidon comme les freins des vélos.

Et toujours en termes de freins, sachez que certains modèles disposent de freins à tambour qui sont moins performants que les freins à disque, mais meilleurs que les freins à pied.

Sur les modèles les plus performants, on peut remarquer un système de freinage électromagnétique ou à récupération d’énergie. Cela permet de ralentir le moteur tout en rechargeant la batterie, mais le système est peu efficace.

Des équipements pratiques

La trottinette électrique, pour offrir une plus grande liberté de mouvement, doit être pourvue de :

  • Un éclairage avec un feu à l’avant et un feu à l’arrière
  • Un klaxon pour indiquer votre présence aux piétons
  • Une béquille pour que la trottinette tienne debout au cas où il n’y aurait ni mur, ni poteau, ni arbre pour l’appuyer quand vous souhaitez descendre
  • Limiteur de vitesse : cette fonction est intéressante surtout si vos enfants utilisent également la même trottinette que vous

Le poids et le guidon de la trottinette électrique

Certaines trottinettes électriques peuvent peser moins de 10 kg et d’autres plus de 12 kg. L’idéal serait d’opter pour le modèle que vous pourrez facilement transporter, par exemple, en prenant l’escalier, le métro, … Si vous cherchez du confort, évitez les modèles de moins de 10 kg, car ils sont souvent dotés d’un plancher trop petit pour les deux pieds.

En ce qui concerne le guidon, mieux vaut choisir un modèle avec guidon réglable dont l’amplitude peut varier entre 75 à 99 cm. Cela vous permettra d’avoir les mains à la bonne hauteur sans devoir se voûter ou surélever les bras.

Le prix

La fourchette de prix actuel varie entre 300 à plus de 1 000 euros. Cela ne doit pas être votre premier critère de choix, car avant tout, il est conseillé de trouver une trottinette sur laquelle on se sent à l’aise et bien. Optez pour un modèle ni trop lourd ni trop léger, qui offre un bon freinage, assez rapide pour vous permettre d’arriver à l’heure, … et qui rentre dans votre budget.

L’assurance

trottinette classique

Souscrire une assurance pour rouler à bord d’une trottinette électrique n’est pas encore obligatoire, mais cela ne saurait tarder. En effet, un projet de loi est actuellement en cours pour établir le cadre légal de cette nouvelle discipline qui envahit de plus en plus les trottoirs et donc l’espace piétons.

Rappelons que les accidents avec les piétons se multiplient également d’où ce projet pour mieux encadrer la discipline. Une nouvelle formule d’assurance spécifique devrait alors voir le jour pour protéger et les utilisateurs de ces véhicules et les autres usagers des trottoirs ou de la route.

Trottinette électrique Vs trottinette à assistance électrique

Il est important de noter que la trottinette électrique est différente de la trottinette à assistance électrique. La première, celle qui nous intéresse ici, roule sans qu’on ait besoin d’utiliser le pied pour se propulser alors que la seconde nécessite, de temps à autre, une petite poussée du pied pour conserver sa vitesse.

 

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *