Assurance auto : que faire lorsqu’un feu est cassé ?

un feu ou phare cassé , que faire ?
(Last Updated On: 17 août 2018)

Un petit accrochage suffit parfois pour que l’un des feux de la voiture soit endommagé. Que faire dans ce cas et notre assurance auto va-t-elle couvrir sa réparation ?

Assurance bris de glace : une garantie encore peu connue

Bon nombre de gens ignorent les limites de couverture de l’assurance bris de glace. Pourtant, en tant que telle, cette dernière permet de couvrir les frais relatifs à la réparation d’une partie vitrée de la voiture suite à un accident, un choc ou un acte de vandalisme.

La souscription à ce genre d’assurance permet la couverture des frais de réparation. Cependant, les termes peuvent varier considérablement d’une mutuelle à une autre. Lorsqu’on a l’intention de contracter une telle formule, il est important de bien connaître les types de pièces assurées. En général, elle prend en charge le pare-brise, les vitres arrière et latérales. Cela signifie que la réparation d’un phare cassé ou d’un globe de feu fissuré peut ne pas être prise en charge.

Avant de signer le contrat, lisez et relisez-le à tête reposée, car de petites clauses peuvent faire une grande différence, le moment venu. Sur un contrat d’assurance bris de glace, les parties vitrées prises en charge sont souvent mentionnées clairement de la manière suivante :

Nous garantissons « le pare-brise, les glaces latérales, les vitres arrière, la lunette arrière, … ». Toutes les parties non mentionnées entre ces guillemets ne seront pas remboursées donc, encore une fois, lisez le contrat attentivement.

Sont souvent absents de ces guillemets les rétroviseurs, les ampoules et les phares. Ce sont pourtant des éléments indispensables à la conduite et leur absence ou mauvais état est même passible d’une sévère amende.

La franchise de l’assurance bris de glace doit être mentionnée explicitement dans le contrat et c’est de cela que dépendra l’octroi d’indemnisation. La solution pour connaître les limites d’indemnisation dans une assurance est de lire attentivement les clauses du contrat. Par la suite, il vous sera possible de choisir l’assurance qui vous couvre le mieux et qui prend en charge les dommages causés sur les feux ou phares de votre véhicule.

L’assurance tous risques, une meilleure couverture ?

Assurance auto : le phare cassé est-il pris en charge ?

On se dit souvent que la formule « tous risques » offre une bonne couverture, mais ce n’est pas toujours le cas, voire même ce n’est jamais le cas. Elle est pourtant plus complète que l’assurance au tiers qui ne propose que la garantie responsabilité civile. Attention toutefois, il est important de savoir que même en étant assuré « tous risques », certains sinistres endommageant votre véhicule ne seront pas pris en charge. C’est notamment le cas du bris de glace, du vol et de l’incendie.

Le phare cassé, étant souvent assimilé à un bris de glace n’est donc pas couvert par l’assurance automobile tous risques.

Pour une formule ultra-complète, l’assuré doit souscrire, en plus de son assurance tous risques, des garanties supplémentaires au choix. Dans le cas où il souscrit pour une garantie bris de glace, il faut encore vérifier quelles sont les pièces éligibles à une éventuelle indemnisation.

Autrement dit, la prise en charge d’un phare cassé n’est pas systématiquement inclue dans l’assurance bris de glace d’où l’intérêt de toujours se renseigner directement auprès de la compagnie d’assurance et de lire attentivement le contrat.

A lire également : Quel type d’assurance auto choisir ?

Prise en compte de la cause du sinistre

Quelle assurance auto couvre le phare cassé ?

Avant de prendre en charge les réparations d’un feu ou d’un phare, la plupart des mutuelles prennent en considération la cause du sinistre. L’octroi de dédommagement va dépendre de chaque situation (vandalisme fait par un tiers inconnu, accrochage avec un autre véhicule, …). Ainsi, avant de demander la prise en charge des réparations, il faut bien évaluer si les circonstances de l’incident permettent le remboursement. Encore une fois, il est important de bien lire le contrat avant d’y adhérer.

Pour information, l’assurance auto même lorsqu’elle est tous risques avec toutes les garanties supplémentaires existantes a ses limites. En effet, aucune compagnie d’assurance n’acceptera de vous indemniser si le sinistre survient alors que :

  • Votre permis n’est pas valide
  • Vous avez fumé en conduisant
  • Votre taux d’alcoolémie est supérieur au seuil légal

Il ne faut donc pas se méprendre au risque d’avoir une mauvaise surprise le cas échéant. Et comme toujours, n’hésitez pas à éclaircir tous les points sombres de votre contrat auprès de votre assureur.

Comparer plusieurs offres peut également être nécessaire pour trouver la meilleure offre et obtenir une couverture optimale incluant les phares cassés de votre voiture.

Déclarer le sinistre

un feu ou phare cassé , que faire ?

La déclaration du dommage relatif à vos phares ou feux doit être faite en bonne et due forme. Dans le cas d’un dommage suite à un vandalisme ou un vol, il se peut que la franchise soit supérieure à celle d’un bris de glace classique. Certaines mutuelles radient carrément leurs assurés après trois bris de glace successifs.

Ainsi, lorsqu’un phare est cassé, il faut prendre en compte l’ampleur du dommage et faire un choix judicieux quant à la nécessité ou non de passer par son assureur. Si vous avez décidé de faire prendre en charge les réparations par l’assurance, il faut contacter cette dernière dans les cinq jours suivant la date du sinistre. La déclaration ouvrira droit aux indemnisations, dont la procédure peut différer d’une assurance à l’autre. Chez certaines mutuelles, il peut être nécessaire que vous preniez d’abord en charge les réparations qui seront par la suite remboursées.

Réparer un feu cassé : une tâche à faire en priorité

L'assurance auto couvre-t-elle le phare cassé ?

Un de vos feux s’est cassé et vous souhaitez attendre que l’assurance vous indemnise avant de le réparer ? Cela semble logique, mais quand l’indemnisation est incertaine et que la procédure prend du temps, mieux vaut réparer le feu par ses propres moyens surtout si vous devez utiliser quotidiennement le véhicule. Dans ce cas-ci, opter pour la formule qui consiste à payer les réparations de sa poche pour être ensuite remboursé par la mutuelle est plus intéressante.

Pourquoi ? Parce que conduire un véhicule avec un feu cassé est passible d’une amende à plus forte raison s’il s’agit d’un des phares avant. Garant de la visibilité de la route et de la visibilité de votre véhicule par temps de mauvaise visibilité, les contrôleurs routiers sont très sévères concernant ce point.

Dans la même veine qu’un feu cassé, il y a aussi le bris de pare brise, et le rétroviseur détruit .

Rating: 3.8/5. From 4 votes.
Please wait...

2 Responses to Assurance auto : que faire lorsqu’un feu est cassé ?

  1. Durandana Boutot dit :

    Bonjour, et merci beaucoup de votre article, et d’avoir expliqué ces informations sur l’assurance auto. L’assurance auto ces quelque chose qui aid beaucoup de gens qui se trouvent dans un situation difficile de voiture. Merci beaucoup de tous ces points expliqué, et bonne continuation. Passez une bonne journée. Durandana

  2. GEO dit :

    depuis le 1er janvier 2017 un véhicule de plus de trois ans sera réparé avec des pièces de réemploi.
    encore une mesure mal ficelée lancée sans réflexion approfondie.

    Je m’explique un fourgon devant moi à pilé , j’ai été obligé de freiner mon véhicule à été percuté à l’arrière , donc je ne suis aucunement en tord , mais pare-choc feu arrière gauche sont cassés l’expert est passé
    accord pour la réparation avec des pièces de réemploi
    Seulement voila
    pour l’instant le carrossier n’a pas encore trouvé de pièces (opel asra F )
    il m’appellera quand il les aura …
    seulement je dois rouler aussi la nuit; Si je me fais arrêter par un policier Zélé ne faisant pas preuve de discernement, je risquerais une amende de 68€ pour feu cassé.
    ce n’est je pense pas l’assurance qui rembourserait.

    et bien sur un véhicule de courtoisie ne peut être prêté que pour la réparation proprement dite pas pour une durée indéterminée..

    des économies qui n’en sont pas vraiment pour gratter quelques euro sur le papier
    le feu neuf arrière est à 31.50 TTC
    si l’on considère le temps de recherche du carrossier
    les allers et retour supplémentaires pour récupérer une deuxième fois un véhicule de courtoisie pour la répar proprement dite ; la paperasse .

    Quand je disais mesure mal ficelée , la traçabilité des pièces et son approvisionnement font défaut ,
    par exemple s’il commande un phare usagé ; Qui lui garanti que son réflecteur ne sera pas terni oxydation de la parabole ou recouverte d’une suie ( déjà vu sur voiture de 5 ou 6 ans l’éclairage était réduit d’une bonne moitié )
    Que fera t’il quand il la recevra , il la monte ou il la renvoie??
    Maintenant dans toutes les boites où l’on impose la rapidité avant la qualité, la plupart des mécanos ne feront pas une inspection avant de la monter, et la plupart des clients qui ne sont pas affutés repartiront avec un véhicule à l’éclairage dégradé..

    Manque de traçabilité Est t il logique qu’un véhicule de plus de trois ans puisse recevoir des piéces provenant de véhicule soit plus âgés ou ayant été soumis à l’air salin ou au sel des routes : corrosion insidieuse entamée qui ne se révélera que plus tard sur le véhicule réparé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *