Assurance crédit : la vive concurrence donne naissance à un nouvel amendement à la loi Consommation

L'assurance emprunteur à comparerDepuis que la loi Hamon est entrée en vigueur, les clients n’hésitent pas à changer d’assureur d’une année à l’autre. Une situation qui a renforcé la concurrence entre les différents établissements d’assurance qui rivalisent d’idées pour attirer l’attention de la clientèle.

Les « bancassureurs »

De nombreuses banques sont aussi ce qu’on appelle des « bancassureurs » parce qu’en plus du prêt, elles proposent au client leur assurance emprunteur. Pourtant, le client n’est nullement obligé de choisir cette assurance plutôt qu’une autre. Le fait est que les banques sont très rusées et à force d’arguments et de mots, elles finissent souvent par influencer, voire imposer aux clients qui ont souscrit un prêt auprès d’elles leur assurance crédit. Le problème c’est que même si c’est la solution la plus facile, ce choix peut coûter au client 25 % du capital emprunté donc de gros bénéfices pour l’établissement bancaire. Il a été démontré que dans 85 % des cas, les clients finissent par choisir l’assurance emprunteur de sa banque et cela parce que :

  • C’est plus simple
  • Ils ne connaissent pas les offres proposées par les autres établissements donc par manque d’informations
  • Les conseillers de la banque se sont montrés très persuasifs et ont fait pression sur le client pour qu’il signe leur assurance crédit

De nouveaux contrats à très faibles garanties

L’entrée en vigueur de la loi Hamon a mis fin au monopole des banques puisque les clients peuvent alors changer d’assureur au bout d’une année du prêt immobilier. Pour y faire face et continuer à faire profit, les banques ont décidé de proposer de nouveaux contrats à des tarifs plus avantageux, mais avec moins de garanties. Il faut donc se méfier et consulter la liste des garanties avant de signer un contrat d’assurance auprès des banques.

Les mutuelles se multiplient

La loi Hamon a aussi apporté de nouveaux changements dont l’ouverture de nombreuses mutuelles. Ces institutions qui ont longtemps souffert du monopole des « bancassureurs » ont fleuri et proposent des offres vraiment très compétitives puisqu’elles proposent la moitié des tarifs proposés par les banques.

Un nouvel amendement à la loi Consommation

Face à cette vive concurrence, le gouvernement a décidé de donner le fin mot à cette histoire en éditant un nouvel amendement à la loi Consommation. Ce dernier est entré en vigueur le 1er mai dernier et depuis cette date, aussi bien banques que mutuelles ou toutes autres institutions d’assurances crédit ont l’obligation de fournir à leurs clients une liste de critères qui indique les garanties accompagnant leur assurance crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *