Assurer son enfant, pourquoi et comment faire ?

assurer-son-enfant
Evaluation: 5.0/5.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 12 mai 2018)

Assurer son enfant peut paraître totalement décalé pour certains parents, pourtant, vous devez savoir que de nos jours, beaucoup de parents le font. Non pas par appât de gain si un accident survenait à son enfant, mais bien pour le protéger des risques auxquels il est soumis au quotidien : dans la rue, à l’école, dans le parc, … bref, dans la vie en général.

Pourquoi assurer son enfant ?

En cas de décès

Cela dépend de l’assurance que vous souscrivez pour lui. Certains parents optent par exemple pour l’assurance décès et malgré la monstruosité de ce système, ils ont leur raison. En effet, il faut savoir que lorsqu’un parent meurt, ses enfants toucheront son assurance décès pour subvenir à leur besoin. De même, en cas de décès de leur enfant, les parents toucheront son assurance décès pour organiser les obsèques qui peuvent atteindre dans les 10 000$. Ils pourront aussi se servir de cet argent pour mieux vivre la perte de l’être cher, car il faut savoir que faire le deuil de son enfant n’est pas aussi simple qu’on le pense. Il est vrai que les parents peuvent par la suite retourner travailler, mais jusqu’à ce qu’ils aient la force de reprendre la vie normalement, cet argent pourrait bien les aider. L’assurance décès d’un enfant peut donc représenter une sécurité financière pour les parents le temps qu’ils se réorganisent.

En cas de maladie grave

Assurer son enfant malade c’est aussi avoir l’assurance de lui payer des soins et un traitement médical correct. En effet, si votre enfant souffre d’une maladie grave telle un cancer, souscrire une assurance maladie grave pour lui peut grandement aider les parents. En effet, avec cette assurance, l’assureur s’engage à verser aux parents un montant forfaitaire unique et non imposable à condition de lui faire parvenir le diagnostic de la maladie grave prévue par le contrat. Cette somme, pourra alors aider les parents à subvenir aux frais médicaux et à subvenir aux besoins quotidiens de la famille étant donné que lorsqu’on a un enfant gravement malade, un des parents, si ce n’est les deux, doivent arrêter de travailler pour s’occuper de lui. Dans le cas où les parents continuent de travailler, ils auront besoin d’engager une aide externe pour s’occuper de l’enfant en leur absence. Non seulement, cette assurance couvre les frais médicaux, mais donne aussi un semblent de bien-être à l’enfant.

Protéger son avenir

Lorsqu’on est malade dès le jeune âge, l’avenir risque de se transformer en cauchemar avec les contrôles médicaux, les traitements, … en grandissant puisqu’il faut savoir qu’arrivé à l’âge adulte, vous ne pourrez plus être assuré. Souscrire une assurance pour votre enfant malade dès son jeune âge c’est donc lui donner des ressources financières qu’il pourra utiliser plus tard pour continuer son traitement ou pour autre chose comme acheter une maison. En effet, lorsqu’on assure son enfant lorsqu’il est jeune, les primes d’assurance augmentent avec l’âge ce qui lui promet à l’issue une coquette somme. Cette assurance est valable aussi bien pour les enfants malades que ceux en bonne santé donc il est fortement recommandé pour assurer son avenir. L’argent épargné prendra alors la forme d’une succession, qui plus est, à taux très avantageux. Lorsqu’il sera plus mûr, vous pourrez lui céder le contrat d’assurance pour l’aider financièrement.

Avec le même but de protéger l’avenir de leur enfant, de nombreux parents ont déjà souscrit une assurance pour leur enfant en guise de caisse d’épargne.

Comment assurer son enfant ?

Vous pouvez simplement vous adresser à votre assureur et demander les formules pouvant être souscrites pour son enfant. Toutefois, il est toujours recommandé de bien analyser les choses avant de vous décider pour ne pas verser des primes pour rien. Il faut par exemple savoir que l’assurance habitation couvre les membres de votre famille dont vos enfants, donc mieux vaut ne plus les assurer pour les dégâts qu’ils pourraient causer à des tiers.

De même, les assurances scolaires proposent souvent une garantie juridique donc plus la peine de les assurer contre les éventuelles poursuites juridiques.

Notre conseil est donc de voir les risques contre lesquels ils ne sont pas encore assurés et d’opter pour ces formules.

Aussi, on vous recommande d’actualiser le contrat d’assurance souscrit au nom de votre enfant selon ses besoins. Il vous faudra, pour cela, vous poser les bonnes questions comme : est-ce que votre enfant se rend seul à l’école ? Est-ce qu’il part en voyage seul ? …

L’objectif est donc de trouver les assurances qui le protégeraient vraiment tout en évitant les doublons.

lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *