Le chiffre d’affaires des assurances a augmenté de 15 % en 2013

Le CNA ou Conseil national des assurances vient de sortir son bilan de l’année 2013 pour l’Algérie et les résultats sont plus que bons.

En effet, d’une manière globale, les assurances ont connu une hausse de 15 % pour l’année 2013, mais si l’on décortique un peu ce pourcentage global, on verra que :

–          Les assurances dommages ont détenu jusqu’à 93 % de la part de marché soit un chiffre d’affaires de 105,9 milliards DA contre seulement 92,8 % en 2012. Un chiffre que l’on explique aisément étant donné que plus de la moitié de ce secteur est représenté par la branche automobile, qui malgré un recul des importations en 2013, ont connu une hausse de 16 % par rapport à l’année 2012.

–          L’assurance IRD (incendie et risques divers) a quant à elle augmenté de 12,4 % par rapport à celle de 2012. Les 8 % de cette hausse sont représentés par les risques liés aux incendies ey aux constructions.

–          L’assurance transport, dont 65 % est représentée par le transport terrestre a connu une hausse de 3 %.

–          Les assurances Cat-Nat (catastrophes naturelles) ont haussé de 23 %.

–          L’assurance crédit composée majoritairement de l’assurance au crédit immobilier a augmenté de 49 % par rapport à 2012.

–          L’assurance pour les risques agricoles a marqué une hausse de 24 %.

Seule l’assurance au transport aérien a reculé de 18 %.

Additionnées entre elles, ces assurances ont entraîné une hausse globale de 15 % soit 113,9 milliards DA contre seulement 99,3 milliards DA en 2012. Et ce n’est pas tout, car à ce joli pactole on doit encore rajouter le montant des acceptations internationales de la Compagnie centrale de réassurance ou CCR. Ce montant tourne autour de 2,6 milliards de DA donc au final, la recette rassemblée en 2013 s’élève à 116,6 milliards de DA.

Un résultat qui dépasse de loin les estimations selon le CNA qui a seulement prévu un chiffre d’affaires de 109,4 milliards de DA.

Espérons que cette hausse continuera dans cette voie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *