Conduire accompagné à l’âge de 15 ans

conduire-accompagne-a-l-age-de-15-ans
(Dernière mise à jour : 4 août 2017)

Le 1er novembre dernier, une nouvelle loi est entrée en vigueur, permettant aux jeunes de 15 ans de conduire accompagné par un adulte. Il pourront passer leur examen pour avoir le permis à partir de l’âge de 17 ans, sans pour autant pouvoir conduire seul avant d’être majeur.


Le décret du 31 octobre a permis d’instaurer la possibilité pour les adolescents de 15 ans de conduire en étant accompagné d’un adulte.
Le texte stipule que les candidats au permis de conduire pourront opter pour cette possibilité et passer ainsi leur examen dès l’âge de 17 ans et demi pour pouvoir conduire dès qu’ils atteignent l’âge de 18 ans. Selon le Ministère de l’Intérieur, le but est d’accroître de 50% le nombre de jeunes pouvant conduire accompagné d’ici deux ans.
Par ailleurs, la nouvelle réglementation a pour but d’instaurer davantage le sens de la sécurité chez les jeunes. Conduire plus tôt leur permettra d’acquérir plus de pratique avant de conduire seul, tout en réalisant les 3000km requis.
Cela contribuera à renforcer la formation des jeunes, tout en améliorant les conditions de sécurité. Le Ministère de l’intérieur précise que le fait d’apprendre à conduire plus précocement a permis de réduire le taux d’accidentologie de 27% dans la première année d’obtention du permis pour les jeunes entre 18 et 19 ans, tandis que pour les 20-21 ans, ce taux a été réduit de 25%.

Qu’apporte cette nouvelle formule ?

Les avantages liés à ce nouveau système sont multiples, à commencer par l’accroissement du taux de réussite à l’examen du permis. Si ce taux était de 55.2% lorsque le permis est passé par voie classique, le taux avec la conduite accompagnée à un âge plus précoce est de 73.9%. D’autre part, le Ministère de l’intérieur compte collaborer avec le ministère de la ville pour mettre en place des moyens pour les jeunes dont les parents n’ont pas la possibilité d’accompagner la conduite. Il serait donc possible de confier cette tâche à des bénévoles. Les avantages économiques ne sont pas non plus négligeables, car un permis accompagné nécessite 1500 euros alors qu’un permis par voie classique requiert parfois deux fois plus. Concernant les assurances, les jeunes conducteurs bénéficient d’une réduction de surprime jusqu’à 50% au cours de la première année et d’un quart la 2ème année.

Accorder un permis de travailler

Selon Bernard Cazeneuve, Ministre de l’intérieur, le permis de conduire constitue généralement pour les jeunes un permis de travailler. C’est la raison pour laquelle l’examen du permis de conduire a été revu pour que les épreuves pratiques durent moins longtemps. Cette refonte de la loi a soulevé des mécontentements chez les inspecteurs du permis au cours de cet été.
Tous les ans, près de 40% des candidats ratent les épreuves pratiques pour le permis B, alors qu’il faut au moins 98 jours avant de pouvoir se présenter à nouveau à l’examen, ce qui rallonge le délai d’obtention du permis. Cette nouvelle législation va permettre d’accroître le taux de réussite aux épreuves et de réduire les accidents de la route induits par le manque d’expérience des jeunes en conduite automobile.

 

Lire plus d’article d’assurance auto sur parlons-assurance-mutuelle.fr

 

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *