Crédit immobilier : les opportunités offertes grâce à la baisse des taux

(Last Updated On: 6 décembre 2015)

Depuis le 19ème siècle, le crédit immobilier a pris son essor avec les différentes opérations de promotion au temps des « bulles immobilières des années 1960 ».

Crédit immobilier

Aujourd’hui, beaucoup y ont recours pour pouvoir finaliser leur projet de construction, leur projet d’achat immobilier ou tout simplement pour effectuer des travaux sur un bien immobilier qui leur appartient déjà. En effet, 80% des acquéreurs en France ont recours à ce type de financement en 2014 et ces derniers suivent de près l’évolution des taux d’intérêts.

En Avril, le taux a encore baissé de 0,12 %, d’après les courtiers de AB Courtage. Selon eux, ce recul conséquent permet de se rapprocher des records connus en Mai 2013 : 2,10 % sur 10 ans, 2,50 % sur 15 ans, 2,70 % sur 20 ans, 3,10 % sur 25 ans pour les meilleurs dossiers.

Pour les personnes qui ont besoin de financement, c’est une occasion à ne pas rater ! C’est également une nouvelle opportunité qui se présente aux anciens emprunteurs. En effet, ces derniers pourront renégocier leur prêt à des taux plus intéressants.

Un impact conséquent sur l’immobilier

En outre, c’est grâce à l’influence de l’OAT que les taux affichent des records à la baisse. A la fin du mois de Mars, sur le marché obligataire, l’OAT réduit son taux à 2,05 % alors qu’au début du mois ce taux était de 2,14 % suite à un recul de 0,35 % et ce, malgré que le public connaisse des chiffres déficitaires.

Cette diminution des taux par l’OAT a eu de grandes répercussions sur les taux de crédit immobilier des banques. Ainsi, la concurrence et la conquête de la clientèle sont devenues plus rudes. Les clients les plus ciblés sont les jeunes couples et les personnes qui veulent faire un emprunt pour la première fois.

Toutefois, les sélections s’avèrent quand même rigoureuses pour les banques qui doivent rester prudentes quant aux nouvelles règles à appliquer. Dans la plupart des cas, un apport minimum de 10 % est requis, frais de notaire inclus tandis que les prêts relais sont souvent refusés. Sinon, les établissements prêteurs tiennent aussi compte de la qualité du projet financé, soucieux de la baisse des prix de l’immobilier.

Apparemment, cette situation de baisse va encore durer jusqu’en Octobre prochain, déclare un courtier de AB Courtage. Encore selon lui, même si l’OAT augmente leur taux, celui des banques resteront inchangés ou dans la pire des cas, ce sera une remontée graduelle, ceci afin de maintenir la concurrence.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *