Cyclone : Ita fait des ravages sur la côte est australienne

Samedi, le cyclone Ita a ravagé le côté est de l’Australie. Pour de nombreux foyers, le courant ainsi que le téléphone ont été coupés. Les autorités ont déjà informé que la tempête continuait de « constituer une menace bien qu’ayant diminué d’intensité ».

Plusieurs milliers d’habitants ont rejoint des abris en début de soirée le vendredi, tandis qu’un vent de 230km/h et des pluies intenses se sont abattus sur la région est de l’Australie. Néanmoins, aucun dégât important et aucune victime n’ont été à déplorer, malgré que la tempête, à son arrivée sur la côte est, soit classée de force 4 sur une échelle de niveau maximal 5. Elle avait diminué d’intensité samedi matin est s’est réduite en tempête tropicale de force 1.

Campbell Newman, premier ministre du Queensland, a déclaré à la presse que des milliers de foyer ne disposaient plus d’électricité et que la tempête, qui se dirigeait vers le sud, demeurait une menace. Il a également révélé qu’il s’était senti extrêmement soulagé du fait que l’on ne déplorait aucun décès ni aucun blessé. Il a toutefois préconisé aux habitants de rester dans les abris et de ne pas sortir de chez eux avant que la tempête ne soit  définitivement partie.

Par ailleurs, il a déclaré que son cabinet se réunissait pour  étudier les moyens de rétablir dans les meilleurs délais les lignes de courant et de téléphone coupés. Un ensemble de vents violents et de pluies intenses pouvant entraîner des inondations et le déchaînement de la mer pouvaient toucher la côte est avec le passage de la tempête Ita.

La prudence reste de mise

Le samedi matin, l’alerte au cyclone demeurait valable à Port Douglas et Cairns, pour concerner ensuite Cardwell, sis à 1500km de Brisbane. Sur la chaîne ABC, Peter Scott, maire de Cook Shire, a déclaré que tout phénomène dépassant les 80km/h était dangereux.  Suite au passage du cyclone, des glissements de terrain se sont faits à Cape Flattery le soir du vendredi à environ 23h (GMT).  Ainsi, près de 30 000 habitants ont été sollicités à évacuer les lieux, sur une large zone aux alentours de Cairns.

Le premier ministre avait alerté les habitants des maisons datant de 1985 (période à laquelle de nouvelles normes ont été mises en application) qui risquaient de succomber au passage de la tempête. Les habitants ont été priés de rejoindre des centres d’hébergement, en emmenant avec eux leurs affaires personnelles importantes, de la nourriture, de l’eau ainsi que des médicaments.

Dans la région nord-est de l’Australie, les tempêtes tropicales sont fréquentes, mais Ita est la plus puissante, dépassant l’intensité de Yasi, un grand cyclone qui avait ravagé il y a trois ans dans cette zone des habitations et des terrains agricoles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *