Encore une hausse pour les crédits à la consommation américaine

encore-une-hausse-pour-les-credits-americains
Pas encore de vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 4 août 2017)

La Banque Centrale américaine a diffusé ce vendredi des chiffres sur le progrès des crédits à la consommation qui ont apparemment augmenté plus vite que prévu. Si les analystes visaient 16 milliards pour septembre, le résultat en un mois atteignait 15,9 milliards. Cette hausse a donc évolué de 5,9% au rythme annuel et saisonnier. Cependant, l’indicateur a indiqué que l’encours des crédits à la consommation du mois précédant fut nettement plus rapide et plus efficace.

Pour le mois d’août, le bilan final établi par la banque centrale américaine s’élève aux environs de 3266 milliards de dollars. Puisque la première estimation était de 5%, en atteignant 5,2%, l’encours du mois d’août à été soumis à une révision.

Des chiffres qui ne passent pas inaperçus

Pendant ce même mois, les américains ont privilégié les achats sur cartes de crédit. Le concept de « revolving » ou renouvelable a également été de nouveau adopté et entrerait en mode usage intensif en septembre. Si le mois d’avant ce type de carte de crédit avait connu une baisse de 0,3%, il progresse en affichant une hausse de 2%. Dans leur totalité, les encours de cartes renouvelables s’élèvent à 881,7 milliards de dollars américains. A savoir que ce résultat est toutefois moins important que celui de 2010 et de l’époque de la récession. Quant aux crédits automobiles, les prêts étudiants ou encore les prêts à la consommation qui font tous partie des crédits non-renouvelables, leurs chiffres ont aussi augmenté de 7,33% et atteignent un total de 2,385 milliards de dollars.

L’augmentation des crédits à la consommation ne constitue pas un facteur d’inflation pour les Etats-Unis. Depuis septembre 2010, l’indicateur vire au rouge et il n’est pas prêt de s’arrêter là. Les prévisions des analystes risquent encore de ne pas concorder pour les prochains mois. Selon une note de Barclays Research, les crédits renouvelables s’inscrivent sur le long terme dans une tendance à la hausse en raison de l’amélioration du marché du travail. Le seul déclin de l’encours des crédits à la consommation se situe en août 2011, sinon, il ne cesse de progresser et les chiffres sont de mois en mois plus élevés.

Lire aussi :  Etats-Unis : révision de l’accès à la propriété

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *