États-Unis : Obamacare bientôt aboli ?

(Dernière mise à jour : 6 décembre 2015)

Assurance maladie ObamacareObamacare est la réforme santé que Barack Obama a mis sur pied pour que les plus démunis aient droit à une assurance maladie. Ils sont ainsi 8, 2 millions d’Américains à en profiter, mais sous peu, ils risquent de se retrouver vraiment démunis puisque la Cour suprême des États-Unis évoque le blocage de la réforme pour illégalité des subventions fédérales versées.

David King déclare la réforme illégale

David King, un homme âgé de 64 ans a porté plainte contre la réforme Obamacare qu’il juge illégale. Selon lui, les primes ne sont légales que dans les États américains qui ont créé leur propre système d’assurance-maladie. Comme Obamacare utilise le système fédéral pour couvrir les frais médicaux des citoyens, elle agit alors dans l’illégalité et n’a pas le droit d’offrir des réductions d’impôts aux citoyens.

Valable dans 34 États

La réforme Obamacare est aujourd’hui valable dans 34 États sur les 50 que comptent les États-Unis.

La Floride a bloqué la réforme

Côté couverture santé, la Floride a décidé de bloquer en 2010 le chèque d’un million de dollars que le gouvernement lui a fourni afin qu’elle puisse mettre en place son propre système d’assurance-maladie. En effet, pour Rick Scott, il n’était pas question d’accepter ce chèque et il ne s’est pas limité à cela, car il a également bloqué le programme Medicaid qui couvre les frais médicaux des personnes démunies. Le problème c’est qu’en agissant de la sorte, il a ôté l’assurance-maladie à environ 850 000 citoyens, soit une personne sur quatre. Il a d’ailleurs déclaré que si la Cour suprême finit par déclarer le programme Obamacare illégal, il ne ferait rien pour qu’il ne soit pas aboli.

Interdire les subventions fédérales inquiète les élus républicains

La Cour suprême se prononcera le 30 juin prochain et jusqu’ici, on ne sait toujours pas si oui ou non, elle va déclarer ces subventions comme illégales. Même si les élus républicains n’ont jamais soutenu Barack Obama pour la mise en place de ce programme, ils sont conscients que l’interdire risque d’influencer l’élection présidentielle de 2016. En effet, si les élus républicains souhaitent, tout comme Rick Scott, l’abolition de ce programme, ils craignent d’être critiqués par les électeurs, à qui ils enlèveront l’assurance-maladie. Pour les élus républicains, donner aux citoyens la liberté de choisir s’ils souhaitent être assurés ou non est la meilleure solution, mais pour Barack Obama, le programme Obamacare a pour but d’aider ceux qui n’ont pas les moyens de payer les primes d’assurance et d’accéder ainsi à des soins médicaux adéquats. Sur ce terrain, les conservateurs risquent alors de perdre beaucoup d’électeurs et bien sûr, ce n’est pas ce qu’ils souhaitent.

Prolongement des subventions jusqu’en 2017

Heureusement que malgré les personnes qui y sont opposées, il y en a qui soutiennent le programme dont Ron Johnson, Sénateur républicain du Wisconsin, qui est en train de créer un projet pour le prolongement des subventions jusqu’en 2017. Subventions dont tous les Américains bénéficieront si la Cour suprême ne décide pas de la supprimer.

Orlando Health, un groupe médical situé en Floride serait sûrement de cet avis à condition que la contrepartie du projet lui convienne, car oui, le projet de Ron Johnson a une contrepartie qui est d’enlever aux Américains l’obligation de s’assurer. C’est là que le projet diffère d’Obamacare qui souhaite garder des primes dérisoires pour tous.

La Cour des comptes du Congrès a tenu à préciser que les primes d’assurance risquent de grimper de 15 à 20 % avec ce projet puisque les citoyens n’auront pas besoin de s’assurer tant qu’ils sont en bonne santé.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *