Idée cadeau de Noël pour votre descendance : pourquoi pas une assurance-vie?

Idée cadeau de Noël pour votre descendance : pourquoi pas une assurance-vie
(Dernière mise à jour : 14 décembre 2017)

Avec une vie qui coûte de plus en plus cher, les parents cherchent des cadeaux de Noël à la fois originaux et pratiques à offrir à leurs enfants. Certains ont alors eu l’idée de leur ouvrir un livret d’épargne tandis que d’autres ont carrément pensé à leur souscrire une assurance-vie.

Le livret d’épargne

Avoir un livret d’épargne aide les enfants et les adolescents à devenir plus responsables. Cela leur donne déjà l’occasion d’économiser des sous pour réaliser certains de leur projet. Il ne faut toutefois pas écarter les quelques contraintes que cela implique puisqu’avoir un livret lorsqu’on est mineur n’est pas toujours très profitable, surtout que le niveau de rémunération s’élève seulement à 0,75 %.

C’est à cause de cela que certains parents et grands-parents ont opté pour un autre moyen beaucoup plus avantageux : l’assurance-vie.

Les avantages d’une assurance-vie dès l’enfance ou l’adolescence

L’assurance-vie n’est pas seulement avantageux en cas de décès ou d’accident grave. Elle intervient à différentes étapes de la vie quand on a besoin de fonds plus ou moins important. Et cela, les parents et les grands-parents l’ont bien compris. C’est pourquoi, mettre un contrat d’assurance-vie au nom d’un enfant mineur ou d’un adolescent devient un investissement très avantageux.

Ce contrat permet au bénéficiaire d’avoir un fonds financier à sa disposition pour financer certains projets tels qu’un examen de conduite ou encore ses cours à l’université. De plus, le fait de démarrer le processus d’épargne au plus tôt permet d’accéder à la maturité fiscale durant les meilleures années du bénéficiaire. Pour rappel, cette maturité est atteinte huit ans après l’établissement de l’assurance-vie. Parents et grands-parents peuvent solliciter ce dispositif auprès des agences d’assurance-vie en faisant appel à un contrat désigné sous l’adjectif d’« intergénérationnel ». Celui-ci sera établi à partir d’un don d’argent.

Le contrat intergénérationnel avec moins de formalités

Puisque les contrats intergénérationnels sont un procédé proposé essentiellement à des grands-parents, les assureurs ont fait en sorte d’en faciliter les formalités. Il suffit, effectivement de remplir un imprimé fiscal 2735 et un bulletin d’adhésion.

Les grands-parents peuvent, par la suite, déposer une certaine somme sur le compte au nom de leurs petits-enfants et leur permettre de souscrire à une assurance-vie. Dans le cas où le bénéficiaire est mineur, les parents sont considérés comme ses représentants légaux. Une autorisation manuscrite de leur part est donc indispensable en vue de l’ouverture de l’assurance-vie. Si l’enfant a passé le cap des 12 ans, le même document est nécessaire pour mener à bien la mise en place de l’assurance.

Par ailleurs, les parents peuvent également établir un contrat intergénérationnel pour leurs enfants.

Assurance vie enfant

Le pacte adjoint: un document qui offre les pleins pouvoirs aux grands-parents

Le contrat intergénérationnel comporte un document qui offre les pleins-pouvoirs du pécule du petit-enfant à ses grands-parents. Ce document est appelé pacte adjoint. Il permet aux grands-parents d’établir les différentes manières par lesquelles le don financier sera dépensé. Ils peuvent imposer un ou plusieurs projets précis, par exemple le financement des études du bénéficiaire, l’achat d’une voiture et autres.

Grâce à ce pacte adjoint, ils établissent également une clause d’inaliénabilité ne permettant pas au petit-enfant de réaliser des rachats.

Cette clause ne prend effet que pour une durée déterminée, à partir d’un âge précis du bénéficiaire. E, principe, elle n’est effective que jusqu’aux 25 ans du bénéficiaire et avec des preuves sur la légitimité de la clause.

Pour ce qui est du pacte adjoint, les assureurs ont à leur disposition un modèle déjà préétabli. Son contenu peut être modifié selon les besoins des grands-parents qui ont réalisé le contrat. Pour ce faire, il suffit de faire appel aux services juridiques de l’agence d’assurance-vie. A partir du pacte adjoint, les grands-parents peuvent demander l’exclusivité de la gestion du pécule établi. Ils devront, pour cela, définir les différents projets à mettre en œuvre et la répartition du don par rapport à ceux-ci.

Un contrat intergénérationnel peut être fait à la demande

Tout parent ou grand-parent a la possibilité d’ouvrir un contrat d’épargne en faveur d’un enfant mineur. Un contrat intergénérationnel n’étant pas forcément proposé par les assureurs, il peut être établi à la demande avec l’aide du service juridique de l’agence pour l’établissement d’un pacte adjoint. Certaines agences proposent directement la possibilité de recourir à un contrat intergénérationnel, mais les parents ou grands-parents peuvent tout aussi bien choisir un contrat classique.

Les critères de choix pour un contrat d’assurance-vie en faveur d’un petit-enfant

Les agences d’assurance-vie sont de plus en plus nombreuses actuellement. Cependant, il est important de prendre en compte certains critères afin d’être certain d’avoir choisi le bon assureur et la meilleure formule. Voici quelques critères à ne pas négliger:

– l’inexistence ou la faiblesse des frais de versements afin de permettre au bénéficiaire de réaliser des dépôts rentables dans le futur

– la rentabilité des supports en unités de comptes en plus d’un fonds en euros à disposition

– l’existence de mandats de gestion permettant de léguer une partie du pécule à une agence indépendante. Ce procédé est proposé lorsque le pécule atteint un certain montant

– la modernité des services de l’assureur en adéquation avec la technologie dont profitera le petit-enfant pour les années à venir, notamment les modèles avec des procédés de gestion à distance par le biais d’internet

 

Pas encore de vote.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *