Jeunes entrepreneurs et séniors : recours au micro-crédit pour monter une boîte

micro-credit-pour-des-jeunes-entrepreneurs
(Dernière mise à jour : 4 août 2017)

Pour les jeunes et les personnes âgées, il n’est pas évident de trouver un emploi. Désormais, il est plus aisé de créer sa propre boîte et l’on peut bénéficier d’aides financières. Une association invite cette semaine les séniors et les jeunes travailleurs à créer leur propre entreprise.

Pour les moins de 25 ans et les plus de 45 ans, monter sa propre entreprise est généralement la seule solution qui s’impose.

Les jeunes sont très peu nombreux à se lancer, raison pour laquelle le statut d’étudiant entrepreneur a été créé le 15 septembre. Ce statut permet aux jeunes de garder le statut d’étudiant tout en ayant la possibilité de monter sa propre boîte. Actuellement, il n’y a que 3% d’étudiants entrepreneurs, d’autant plus que les banques ne facilitent pas l’accès aux crédits.

Quant aux séniors, âgés de 45 à 65 ans, ils sont plus nombreux à vouloir créer leur propre entreprise (environ 2 millions).

 

Afin de pousser ces deux groupes de population à monter leur propre entreprise, une association française leader dans le domaine du micro-crédit, l’ADIE, a initié une opération dans ce cadre cette semaine, baptisée « Y a pas d’âge pour créer sa boite ». Ainsi, il y aura par exemple les fameux cafés créateurs dans les antennes de l’ADIE partout en France. Ce sera une occasion pour les chômeurs et les salariés qui ont déjà tenté de monter leur boîte de se rencontrer et de partager leurs expériences.

 

De nombreux domaines sont concernés, à commencer par les commerces de proximité, les aides à la personne, la distribution, les e-commerces et récemment le développement durable et l’éthique. Il y a même le domaine de la garderie pour animaux, en particulier les chats. Par exemple, Patricia Walton, ayant travaillé auparavant comme secrétaire, s’est reconvertie en faisant de sa passion pour les chats son travail à son compte. Elle n’avait eu besoin que de 4000 euros pour créer son entreprise et son mari s’est chargé des travaux. Le couple a créé un « hôtel pour chats », avec des mini-chambres et des jardins privatifs.

 

Pour les entrepreneurs, jeunes ou moins jeunes, il est indispensable de se faire accompagner. Tandis que les jeunes poursuivent leurs études à travers des formations gratuites spécifiques à la création d’entreprise (outre la possibilité de bénéficier de microcrédits), les moins jeunes peuvent bénéficier du suivi d’un coach personnel.

Pour l’heure, le bilan est déjà satisfaisant : environ 75 % des créateurs d’entreprises suivis par l’association ont maintenu leur activité deux an après s’être lancé.

Lire aussi :

 

Pas encore de vote.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *