La Cnam annonce une baisse en consommation des médicaments génériques en France

(Last Updated On: 25 juin 2015)

L’Assurance maladie exprime son inquiétude suite à la baisse de consommation des médicaments génériques

Mercredi dernier, la caisse nationale d’Assurance maladie a fait part de ses inquiétudes vis-à-vis de la baisse des ventes des médicaments génériques. Elle a ajouté qu’elle souhaite pouvoir renverser ceci d’ici la fin de l’année particulièrement après la nouvelle convention qui la lie aux pharmaciens.
En effet, la Cnam a déclaré dans un communiqué que « l’objectif ambitieux d’un taux de substitution de 85% à fin 2012 semble atteignable ».
Contrairement à ses voisins, le taux de consommation des médicaments génériques en France est en baisse de 79% en 2010 pour atteindre 72% en avril 2012. L’année dernière, la Cnam avait économisé 1,4 milliard d’euros grâce aux médicaments génériques.

Baisse en consommation des médicaments génériques


Pour déterminer les causes de cette baisse, la Cnam a élaboré deux études, l’une porte sur les pratiques des médecins, et l’autre afin de présenter l’efficacité des génériques.
Cette étude a montré que parmi 12.000 ordonnances qui ont été étudiées au hasard partout dans le pays, 4,2%  seulement d’entre elles portent la mention « non substituable », écrite par le médecin traitant qui empêche le pharmacien de fournir le générique à la place du médicament original.
L’Assurance maladie a souligné donc que « des marges de progrès existent pour réduire l’utilisation de cette mention aux seuls cas appropriés, dans le cadre de la réglementation notamment « .
La deuxième partie de l’étude s’est porté sur une comparaison de l’efficacité du médicament princeps de la molécule anti-cholestérol simvastatine (Zocor/Lodales), ainsi que ses versions génériques.
La Cnam a assuré que sur 100.000 patients suivis pendant 2 ans, il n’y a pas de grande différence entre génériques et princeps dans les taux de décès, d’accidents vasculaires cérébraux et d’infarctus.
La nouvelle convention entre les syndicats de pharmaciens et l’Assurance maladie qui a été conclue le mai dernier souligne que les pharmaciens seront rémunérés en fonction de certains objectifs comme la part de génériques délivrés.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *