La Sécu enregistre une baisse de déficit tout en restant dans le rouge

Sécu enregistre une baisse de déficit

La Commission des comptes de la Sécu vient d’émettre un rapport qui fait état d’un déficit de 9.5 milliards d’euros dans le régime général pour cette année. Cependant, l’assurance maladie ne sortira pas de cette situation délicate, comptant plus de sept milliards de déficit.

Le déficit enregistré dans les comptes de la Sécu devrait légèrement baisser cette année. Du moins, c’est la projection faite dans le rapport établi par la Commission des comptes de la sécurité sociale (CCSS). Ce rapport a été porté à la connaissance du Ministre de la santé, Marisol Touraine, et au secrétaire d’Etat au budget, Christian Eckert, dans l’après-midi du 8 juin.

Si l’on se réfère aux détails du rapport, le régime général connaîtrait un déficit de 9.5 milliards d’euros cette année, contre une prévision précédente de deux milliards d’euros en moins. En 2014, ce déficit grimpait à 8.7 milliards d’euros. Dans l’ensemble, le déficit est pratiquement stable et s’élevait à 13 milliards d’euros, y compris pour le Fonds de solidarité vieillesse notamment le financement des allocations du minimum vieillesse.

Une tendance de déficit qui devrait se poursuivre

Le montant de 13 milliards des prévisions de déficit cette année ne s’éloigne pas de celui de 2014 (13.2 milliards) mais il reste donc moins élevé par rapport aux prévisions budgétaires de 13.04 milliards d’euros de la Commission des comptes de la Sécu.

Cela ne sortira pas pour autant l’assurance maladie d’une situation « inquiétante », comptant 7,2 milliards d’euros de déficit, soit 1.3 milliards de plus que l’année précédente. D’autre part, la CCSS précise que « l’amélioration du solde du régime général résulte d’évolutions contrastées selon les branches ». Dans le rapport présenté lundi, il est mentionné que le déficit du régime général à lui tout seul s’élèverait à 0,3 milliard de moins par rapport à l’année précédente. La hausse du déficit a été donc enregistrée dans plusieurs postes à savoir :

  • La branche maladie, dans la prise en charge des dépenses de santé des patients assurés et la garantie d’accès aux soins. La situation devrait empirer à cause d’une progression de dépenses accélérée (+3,2 %), si l’on compare aux recettes (+3,0 %).
  • Par ailleurs, le déficit du Fonds de solidarité vieillesse atteindrait 3,6 milliards d’euros, soit 700 millions de plus que les prévisions de la LFSS, à la lecture du rapport dont la synthèse a été récupérée par Reuters.
  • Dans la branche famille, ce même phénomène de déficit est enregistré, avec 2,0 milliards (0,3 milliard de mieux que prévu par la LFSS), contre 2,7 milliards en 2014, et l’excédent de la branche accident du travail, bien qu’en baisse, serait lui aussi supérieur aux attentes.

La LFSS 2015 a été établie en partant de l’hypothèse que l’économie française connaîtrait une progression de 1,0 % de l’économie française, ce qui reste réaliste actuellement dans la mesure où il semble que l’économie soit très dynamique en début d’année (+0,6 % au premier trimestre). D’autre part, la Banque de France a annoncé que la progression resterait à 1.2 % du PIB en France cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *