Le sevrage tabagique pour éviter le cancer de la prostate

Pas encore de vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 22 septembre 2015)

D’après une étude menée par des chercheurs de l’Université de Vienne, arrêter de fumer le plus tôt possible éloigne toute rechute du cancer de la prostate.


Le contexte de l’étude

L’étude a été menée auprès de 7 000 patients ayant fait l’objet d’une ablation complète de la prostate. Parmi ces hommes, un tiers sont des fumeurs ; un tiers, des ex-fumeurs et un tiers, des personnes qui n’ont jamais touché au tabac.

Cigarette eteinte

Des résultats décisifs

Les résultats ont démontré que :

  • les fumeurs présentent un risque de récidive supérieur à 80 % par rapport à ceux qui n’ont jamais fumé. On parle aussi de rédicive biologique
  • les ex-fumeurs présentent un risque de 63 %

Toutefois, l’étude a pu mettre en exergue que chez les ex-fumeurs qui ont arrêté de fumer au moins 10 ans avant le diagnostic de la maladie, le risque de récidive était équivalent à celui des personnes qui n’ont jamais fumé.

De ce fait, plus le fumeur entame tôt un sevrage tabagique, moins il aura de risque que son cancer de la prostate revienne. Bien sûr, arrêter de fumer n’a jamais été facile, mais si cela peut vous éviter une fin de vie douloureuse, ne feriez-vous pas des efforts ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *