Les différences entre une assurance décès et une assurance obsèques

Les bonnes résolutions assurance pour 2017

Qu’il s’agisse d’un décès ou d’obsèques, on parle d’une même finalité, le décès d’un proche et son enterrement. Pourtant, en matière d’assurance, ces deux notions sont entièrement différentes et parlent même de deux types de contrats dont les réalisations n’ont rien en commun. Quelles sont les différences entre une assurance décès et une assurance obsèques ? Les réponses ici, en quelques mots.

L’assurance décès et ses caractéristiques

Ce type d’assurance fait partie de la catégorie d’assurance prévoyance. Il s’agit d’une cotisation dont l’enjeu consiste à offrir une certaine somme d’argent à des personnes désignées lorsque la mort de l’assuré survient. Le décès étant irrévocable et donc prévu, l’assurance décès est différente de l’assurance vie. Effectivement, cette dernière est une prise en charge en cas d’accidents de santé divers.

Lors du contrat pour une assurance décès, la personne concernée définit l’âge précis auquel il pense succomber à la mort. Deux cas de figures peuvent survenir.

  • Dans un premier cas, si le décès survient avant cette date considérée comme une échéance, le capital, fruit de ses cotisations de son vivant, pourra être versé aux bénéficiaires qu’il a identifiés dans son contrat. Il peut s’agit d’un conjoint, d’enfants ou toute autre personne ayant un lien de parenté ou non avec le souscripteur.
  • Dans un second cas, si l’assuré est toujours vivant une fois la date d’échéance dépassée, tout l’argent qu’il a cotisé ne lui sera ni rendu, ni versé sur le compte des bénéficiaires.

Selon les agences, plusieurs paramètres sont pris en compte lors de l’établissement du contrat, notamment l’âge de l’assuré, son état de santé et les éventuels risques de maladies qu’il peut encourir.

Les domaines d’intervention de cette assurance diffèrent également selon les compagnies d’assurance. Dans certaines souscriptions, le cas de décès par accident à cause de la pratique d’un sport dangereux ne fait pas partie des juridictions de l’assurance tandis que d’autres prennent effet en cas de perte d’autonomie. Dans tous les cas, cette assurance prévoyance prend la forme d’une rente temporaire ou viagère, c’est-à-dire qui prend effet jusqu’au décès du bénéficiaire.

Assurance obsèques

L’assurance obsèques

Contrairement à l’assurance décès qui est une rente versée à des bénéficiaires après la mort du souscripteur, l’assurance obsèques, comme son nom l’indique est établi seulement pour prendre en charge les funérailles du défunt. En effet, ce dernier aura cotisé de son vivant afin de mettre à la disposition de ses proches un certain montant pour couvrir les frais des funérailles. La cotisation peut avoir été réalisée pendant une longue période, de manière viagère ou bien sous forme d’un dépôt unique.

Ce type d’assurance revêt deux formules différentes :

  • La première est un contrat dans lequel le défunt établit un devis précis de ce qui se fera lors de ses funérailles en faisant appel à un opérateur de pompes funèbres précis. Ce dernier s’engage à réaliser à la lettre les volontés du souscripteur
  • La seconde forme consiste à mettre à disposition d’un bénéficiaire un montant pré-déterminé. Dans cette seconde option, le défunt peut émettre des détails d’organisation

Tout au long de sa vie, le souscripteur peut apporter toutes les modifications qu’il désire dans les éléments qui composent ses dernières volontés. Il peut également migrer d’un assureur à un autre, le dernier qu’il aura désigné étant celui qui prendra en charge la réalisation de ses funérailles. Dans tous les cas, il est important pour l’assuré de s’informer de la présence de pénalités dans le cas où ses volontés n’ont pas été suivies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *