les maladies rares chez les assurances

(Dernière mise à jour : 25 juin 2015)

Les maladies rares et les assurances

Une étude a montré qu’entre 3 à 4 millions de personnes en France ont des maladies rares parmi les 25 millions en Europe.
En effet, une maladie rare est une pathologie qui n’est pas répondu entre les personnes, qui atteint moins d’une personne parmi 2000, soit 0,2% de la population. Ce genre de maladie doit notamment avoir des effets dégradantes entrainant un handicap, qu’elle soit évolutive et chronique.

les maladies rares


Généralement, ces maladies rares sont génétiques. Appelées maladies orphelines, ce type de pathologie n’a souvent pas de traitement spécifique et sont parfois méconnue des gens et même de quelques spécialistes. On distingue plus de 8000 pathologies connues pour être des maladies orphelines comme le lupus, les os de verre, la myopathie qui s’est rendue célèbre grâce au téléthon. Entre 2011 et 2014, un Plan National des Maladies Rares a été mis en vigueur, ces maladies ne sont pas suffisamment prises en compte par les organismes d’indemnisation.

Quelles sont les différentes formes et règles de remboursement par la Sécurité sociale des maladies orphelines ?

En effet, ces maladies rares sont prises en charge par l’assurance maladie suite à un même barème que les maladies normaux, malgré que généralement ces pathologies coûtent plus chers.
Cependant la couverture de la Sécurité sociale est de 100% dans les cas suivants :
•    La maladie figure dans la liste ALD 30 comme étant une affection de longue durée comme la maladie de Crohn ou mucoviscidose.
•    Le malade appartient au régime ALD «hors liste» et qui est atteint d’une pathologie grave et évolutive et qui doit être traitée pour plus de 6 mois.
•    Le  malade est atteint de plusieurs pathologies, entraînant un état d’invalidité et des soins durant plus de 6 mois, d’un coût supérieur à la moyenne.
Les pathologies orphelines peuvent appartenir à 3 types de remboursements dédiés qui sont
•    Les frais de transport vers le centre de référence le plus proche
•    Les actes médicaux ou traitements habituellement non remboursés
•    Les actes du traitement implanto-prothétique des agénésies qui sont généralement vues chez les enfants.

No votes yet.
Please wait...

One Response to les maladies rares chez les assurances

  1. Merci pour ces précisions concernant la prise en charge des maladies rares.
    Je cherchais notamment des infos sur la MC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *