Marché européen : de moins en moins d’écart chez les assureurs - Actualités - Assurance Mutuelles

Marché européen : de moins en moins d’écart chez les assureurs

(Mis à jour le: 4 août 2017)
Evaluer cet article

Tout semble aller pour le mieux au niveau du marché européen des assurances. L’année dernière, les revenus ont même augmenté en flèche, tandis que la rentabilité financière ne cesse de croître, bien qu’à un rythme modéré par rapport aux années précédentes. D’après les constatations du Cabinet de conseil Roland Berger en charge de l’analyse des performances chez les 40 premières compagnies en Europe, les écarts se resserrent.

L’étude effectuée par le cabinet de Conseil Rolland Berger révèle que, sur l’année 2014, les 40 leaders en assurance en Europe ont généré des revenus totaux de plus d’un millier de milliards d’euros.  Si l’on exclut les revenus financiers et les autres activités exercées par les assureurs, ces compagnies auraient comptabilisé près de 728 milliards de prime brute, ce qui représente presque 70% des primes européennes.

Les acquisitions favorisent la croissance

La croissance constatée est alors de 6%, si elle ne dépassait pas les 3% depuis 2011. Christophe Angoulvant, partenaire sénior au centre de compétences services financiers et à la fois responsable international de l’assurance du Cabinet conseil Rolland Berger, affirme qu’il s’agit d’une croissance alimentée par deux facteurs. D’un côté, il y a les activités en-dehors de l’Europe de l’Ouest qui continuent à se développer, de l’autre il y a les acquisitions. Les performances constatées chez les acteurs sont d’ailleurs excellentes, notamment pour les primes brutes. Christophe Angoulvant ajoute que les acquisitions deviennent indispensables pour faire grimper le taux de croissance.

Le phénomène pourrait même évoluer positivement, car les conditions sont favorables. La dette coûte moins cher, ce qui permet de réduire les prix. C’est même une bonne année pour le crédit de consommation.

Même rentabilité financière qu’en 2009

Les assureurs sont d’autant performants en matière de retour sur fonds propres : la progression est de 8% en une année, contre 7.7% en 2013. Cela place ces performances au même niveau que celui constaté en 2009. Entre autres, la lenteur de cette progression est liée aux investissements dans le digital. Les grandes réformes vont mettre du temps à aboutir à des résultats. Parmi les acteurs sur le marché européen des assurances, il y a les généralistes qui génèrent plus de 50% des primes, provenant des assurances. Parmi ces généralistes, on peut citer Allianz, RSA, Zurich, Talenx et Mapfre.

Rentabilité de l’assurance dommage

De leur côté, les bancassureurs et les groupes mutualistes ont mieux progressé par rapport à 2013. Selon les observations de Christophe Angoulvant, on note particulièrement la rentabilité de l’assurance dommages, même si les différents groupes d’acteurs connaissent de moins e moins d’écarts de performance.   En 2014, les généralistes ont réalisé un ROE de 8%, l’essentiel de leurs activités comptabilisant plus de ma moitié des primes étant l’’assurance vie. Ainsi, c’est le cas de Generali, Aviva ou Axa, ainsi que les assureurs spécialistes en assurance vie (Swiss Life, Aegon, Prudential, …) avec 80% des primes, les plaçant au niveau de la moyenne sur le marché. ) Ces deux groupes d’acteurs sont en outre celles dont la croissance de revenus sur l’année 2014 est la plus élevée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com