Histovec : un site pour la transparence des voitures d’occasion mises en vente

(Last Updated On: 31 octobre 2018)

Le gouvernement annonce que d’ici la fin de l’année, son nouveau site Histovec sera opérationnel non plus sous sa version bêta d’aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, on s’attend quand même à quelques bugs encore à son lancement, mais c’est déjà un bon début pour dénicher les fraudeurs.

Pourquoi avoir créé ce site ?

Le site Histovec a été créé pour que les propriétaires de voitures d’occasion mises en vente puissent y compléter l’historique de leur véhicule. Cette dernière sera ensuite transmise à l’acheteur pour que ce dernier puisse connaître tout ce qu’il y a à savoir sur le bolide qui les intéresse.

Le but de cette opération est de faire en sorte qu’il n’y ait plus de fraudeurs parmi les vendeurs de voitures d’occasion. Une idée qui a germé après qu’un conducteur de 19 ans ait trouvé la mort en 2014 à bord d’une voiture d’occasion. Après l’enquête menée par les autorités, ils ont appris que le véhicule en question a subi un grave accident qui l’a quasiment coupé en deux. Il a ensuite été réparé de manière grossière puis remis en circulation avec l’appui d’un expert véreux.

Pour que pareil cas ne se reproduise plus, le gouvernement a décidé de créer ce site dès 2015. Même si trois ans après la décision, il n’est toujours pas opérationnel, c’est déjà une belle promesse pour renforcer la sécurité à bord de véhicules d’occasion.

Lire aussi – Quelle assurance voiture choisir? Guide et explications

Les informations à enregistrer sur le site

Le fichier concernant chaque voiture pourra être considéré comme un document officiel témoignant de l’état général de chaque voiture remise en vente. Sur chaque fichier, le propriétaire est invité à rentrer :

  • Les informations que l’on retrouve sur la carte grise : numéro de formule, numéro d’immatriculation, date de la première immatriculation, informations concernant le propriétaire, marque et type du véhicule, numéro d’identification de la voiture, catégorie du véhicule, …
  • Les faits marquants ayant eu de l’ampleur sur l’histoire du véhicule : accidents graves, réparation d’envergure ou transformation, …
  • Les informations enregistrées dans le SIV ou Système d’immatriculation des véhicules : date de mise en circulation de la voiture, changements de propriétaire, situation administrative, sinistres à réparation contrôlée, … Ces informations sont celles que les forces de l’ordre utilisent quotidiennement

En résumé, les informations présentes sur chaque fichier doivent permettre aux acheteurs potentiels de remonter l’histoire du véhicule qui les intéresse afin qu’ils puissent acheter, ou non, en toute connaissance de cause. Grâce à ce fichier, les vendeurs ne pourront plus dissimuler les petits ou gros défauts de leurs marchandises.

Lire également – Assurance auto : tout savoir sur son prix

Le numéro de formule de la voiture c’est quoi ?

Bien qu’on le retrouve à double reprise sur le certificat d’immatriculation : d’abord sur la couverture puis au niveau du coupon détachable, personne ne sait réellement ce qu’est un numéro de formule.

Il s’agit de la série à 11 chiffres et lettres que l’on retrouve sur les cartes grises éditées après 2009. Celles d’avant n’en affichent pas. Sur cette série, les quatre premiers chiffres se réfèrent à l’année d’émission du certificat d’immatriculation concerné.

Même s’il n’est pas souvent sollicité, ce numéro doit être mentionné sur le site Histovec et quelques autorités en formulent également la demande d’où la nécessité de savoir de quoi il s’agit.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *