Nouveau métier à la mode : courtier en crédit aux entreprises

Oui, ce métier existe bel et bien et le rôle du courtier en crédit aux entreprises est d’aider les PME à obtenir un prêt auprès d’une banque.

crédit

Pourquoi ne peuvent-elles le faire seules ? Parce que de nos jours, obtenir un prêt bancaire ressemble à un véritable parcours du combattant, même si on s’époumone à dire partout que les processus ont été simplifiés alors que ce n’est pas le cas. Avant d’octroyer et de valider une demande de prêt, la banque passe au crible toute votre vie pour dénicher les éventuelles erreurs pour ne pas accorder le prêt.

Face à cette inspection approfondie, les chances d’obtenir un prêt bancaire sont minces et c’est là que le courtier en crédit aux entreprises entre en scène. Son devoir ? Faire tout ce qui est possible pour que vous obteniez le prêt et faciliter le travail de la banque. Il jouera ainsi les intermédiaires entre les candidats à l’emprunt et les banques. Contrairement au courtier immobilier, celui qui s’occupe de vous trouver un prêt ne s’intéresse pas au taux d’intérêt, mais s’enquiert plutôt de votre dossier afin qu’il soit le plus présentable possible et bien sûr recevable pour la banque.

Comme Vincent Saada l’explique, le taux d’intérêt n’est pas le cheval d’assaut des banques lorsqu’on parle des PME, mais toutes se basent sur une analyse pertinente du dossier avant de valider une demande. Le travail des courtiers comme le réseau Access Crédits Pro de Mr Saada est donc de présenter aux banques des dossiers irréprochables.

Aussi, savez-vous que la banque attend de vous que vous complétiez votre apport initial par le biais du Crowdfunding ?

De quoi s’agit-il ?

Le Crowdfunding est un système qui vous permet de financer vos projets grâce aux investissements d’internautes. Ce terme désigne des plateformes de financement participatif ouvert aux internautes qui pourront alors financer (pas forcément en totalité) un projet qui leur tient à cœur.

Autrement dit, c’est une collecte de fonds pour démarrer votre entreprise et lorsque la banque apprend que vous avez souscrit à ce système avant de lui envoyer un S.O.S, elle sera plus disposée à vous octroyer le prêt souhaité. Le concept part du principe que si vous avez réussi à convaincre des internautes à participer à votre projet, c’est qu’il est sûr et sérieux.

Quant à ces plateformes, les responsables sélectionnent rigoureusement les entreprises à présenter en ligne et c’est seulement lorsqu’elles remplissent toutes les exigences nécessaires qu’elles feront l’objet d’une enchère en ligne.

Pour les enchères, les éventuels prêteurs proposent des taux d’intérêts compris entre 4 et 10 % (en fonction du facteur risque du projet) et lorsque le financement voulu est atteint, le PME se verra accordé un taux moyen. Ce financement est versé à l’emprunteur sous forme d’un seul prêt pour compléter son apport initial. Le montant de l’apport et de la somme tirée du Crowdfunding sera par la suite ajouté par le prêt octroyé par la banque si elle valide votre dossier.

En ce qui concerne le remboursement du Crowdfunding, l’emprunteur devra émettre des titres de dette à tous les internautes qui ont investi dans son projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *