Ouvrir un nouveau contrat d’assurance-vie est-il plus avantageux qu’alimenter l’ancien ?

Ouvrir un nouveau contrat d’assurance-vie est-il plus avantageux qu’alimenter l’ancien ?
(Last Updated On: 12 mai 2018)

Alors qu’auparavant, les assurés privilégiaient le versement sur un ancien contrat à cause des avantages fiscaux que cette option génère, aujourd’hui ce n’est plus forcément le cas. En effet, même les versements sur un nouveau contrat peuvent être avantageux, depuis 2017, mais sous certaines conditions.

Qu’est-ce qui a changé ?

Depuis l’année 2017, la fiscalité qui s’applique aux contrats d’assurance-vie a changé. L’âge du contrat n’est plus le seul critère retenu lors d’un rachat, mais les dates de versements seront également prises en compte.

La fiscalité variera ainsi selon que le versement faisant l’objet du rachat ait été réalisé avant ou après le 27 septembre 2017.

Voilà les règles principales à retenir …

A lire également : Assurance-vie, le retrait d’argent est possible

Ouvrir un nouveau contrat d’assurance-vie est-il plus avantageux qu’alimenter l’ancien ?

Zéro retrait avant 8 ans

Si vous pensez ne faire aucun retrait pendant les huit prochaines années, que vous effectuez les versements sur un ancien contrat ou un nouveau n’a aucune importance puisque d’ici huit ans, les deux bénéficieront de la même fiscalité.

Les seuls critères qui pourraient faire pencher votre choix vers l’un ou l’autre de ces contrats sont peut-être les conditions de transmission de l’assurance-vie ou encore la qualité des fonds en euros et des unités de compte.

Retrait possible avant 8 ans

Deux cas peuvent ici se présenter :

  • Le contrat a plus de 8 ans :

Dans ce cas-ci, les avantages fiscaux sont plus qu’intéressants puisqu’en cas de rachat, vous bénéficiez de la taxation à 7,5 % après l’abattement de 4 600 euros, si vous êtes célibataire et de 9 200 euros, si vous êtes en couple sans oublier les prélèvements sociaux à 17, 2 % dans le cas d’unités de compte.

  • Le contrat a moins de 8 ans :

Dans le cas où le contrat a moins de 8 ans, un rachat à court terme sera imposé au taux de 12, 8 % sans aucun abattement ainsi qu’à des prélèvements sociaux de 17, 2 %. Cela n’est toutefois valable que pour un contrat souscrit récemment, mais s’il s’agit d’un contrat ayant déjà plusieurs années d’ancienneté, peut-être atteindra-t-il les 8 ans d’ici au rachat donc vous pouvez privilégier le nouveau contrat. Si au moment du rachat, il a effectivement dépassé les 8 ans, vous bénéficierez de la fiscalité la plus intéressante telle qu’expliquée plus haut.

Par conséquent, l’ancienneté et la date de versement sont désormais les principaux critères à retenir avant d’investir dans un nouveau contrat d’assurance-vie ou de continuer sur l’ancien. Et soulignons que pour un nouveau contrat, vous pourrez très bien jouer la carte de la concurrence pour obtenir des frais attractifs.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *