Assurance habitation étudiant : quand couvre t-elle vos besoins ?

Vous projetez de faire vos études loin de chez vous et devez par conséquent louer un logement ? N’oubliez pas de souscrire une assurance habitation. Cette dernière revêt même un caractère obligatoire dans certains cas. Comme les assurances habitations classiques, celles destinées aux étudiants incluent diverses garanties, dont des garanties de base et quelques extensions facultatives.

Quand doit-on souscrire une assurance logement étudiant ?

La souscription d’une assurance habitation pour étudiant s’impose, quel que soit le type de bien occupé ou loué. Ainsi, que vous viviez dans une résidence universitaire, occupiez une chambre CROUS ou louiez un logement meublé ou non meublé, vous ne devez pas vous dispenser de cette étape. C’est à chaque étudiant ensuite de sélectionner les garanties dont il a besoin et de savoir s’il doit souscrire des garanties supplémentaires ou non. Pour choisir facilement son assurance habitation, assurances-etudiants.com propose aux étudiants diverses formules.

Quand doit-on souscrire une assurance logement étudiant ?

L’assurance habitation étudiant est-elle obligatoire ?

Le caractère obligatoire dépend du type de logement occupé.

  • Une cité universitaire : l’assurance logement pour étudiant est obligatoire qu’il soit meublé ou non.
  • Un logement étudiant loué non meublé : dans ce cas-ci, seule la garantie « risques locatifs » doit être souscrite obligatoirement.
  • Un logement étudiant loué meublé : l’assurance habitation étudiant n’est pas obligatoire dans ce cas-là, sauf si le logement en question fait partie d’une résidence étudiante ou d’une cité universitaire. Et même si elle n’est pas obligatoire, celui qui occupe les lieux est responsable des équipements et locaux mis à sa disposition.
  • Une colocation : si l’étudiant opte pour la colocation, deux cas peuvent se présenter. Soit un des colocataires souscrit une assurance habitation pour le logement et couvre ainsi tous les occupants, soit chaque colocataire souscrit une assurance habitation personnelle.

Quelles sont les garanties de base pour l’assurance logement pour étudiant ?

Le contrat de base pour une assurance habitation étudiant inclut généralement les garanties suivantes : le vol, les dégâts des eaux, les risques d’incendie, les bris de glace et les dommages électriques.

C’est ce qu’on appelle la garantie « risques locatifs ». Ce contrat protège l’étudiant vis-à-vis de son propriétaire en cas de dommages causés au logement. La majorité des propriétaires bailleurs exigent de voir une copie de l’attestation d’assurance habitation avant que l’étudiant ne prenne possession des lieux.

Même si la formule de base propose des garanties essentielles, elle n’offre pas réellement une couverture complète. En effet, si jamais l’étudiant perd ses biens mobiliers ou son matériel informatique lors d’un sinistre, ceux-ci ne sont pas forcément remboursés par l’assureur. De même, en cas de dommage causé à autrui, l’assureur se dégage aussi de toutes responsabilités. Pour ne pas avoir à subir seul les dommages liés au logement loué non meublé, il devient plus intéressant de souscrire une assurance multirisque habitation classique. En plus des garanties de base citées précédemment, celle-ci inclut aussi la responsabilité civile étudiant ainsi que la protection de vos biens personnels.

À défaut d’opter pour une formule multirisque, il est possible d’ajouter des garanties personnalisées supplémentaires à la garantie « risques locatifs ».

Quelles sont les garanties supplémentaires pouvant être souscrites par l’étudiant ?

En plus des garanties de base, l’étudiant peut étendre son contrat en optant pour des garanties supplémentaires en option. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • La Responsabilité civile qui couvre les dommages causés à autrui
  • La protection juridique qui couvre l’étudiant en cas de litige avec le bailleur
  • L’indemnité redoublement qui prend en charge les frais d’une année supplémentaire d’étude dans le cas où vous avez redoublé ou n’avez pas pu passer vos examens pour des problèmes de santé
  • L’urgence dépannage
  • Le rééquipement de votre matériel informatique endommagé durant un sinistre
  • La responsabilité civile vie privée qui vous couvre même durant la pratique d’activités privées en parallèle avec vos études (sport, baby-sitting…)
  • La couverture pour vos biens mobiliers

Avant de choisir des garanties optionnelles, assurez-vous d’en avoir réellement besoin pour ne pas payer pour des couvertures que vous n’allez pas utiliser. Notez effectivement que le montant de votre cotisation mensuelle sera plus ou moins élevé en fonction du nombre de garanties souscrites.

Quelques cas particuliers relatifs à l’assurance habitation pour étudiant

Même si globalement, l’assurance habitation pour étudiant est une version spécifique de l’assurance habitation classique, il ne faut pas négliger les différences entre les deux. Quelques cas particuliers doivent d’ailleurs être enregistrés avant de choisir son assureur et son contrat :

L’assurance habitation étudiant n’est généralement attribuée que pour les jeunes de moins de 26 ans. De ce fait, si vous avez dépassé cet âge, mais que vous êtes toujours étudiant, il faudrait voir auprès de votre assureur la formule la mieux adaptée pour vous.

Quelques cas particuliers relatifs à l'assurance habitation pour étudiant

L’assurance habitation étudiant couvre les longues absences : pour une assurance habitation classique, la période d’absence couverte est limitée à 90 jours consécutifs. Pour une assurance habitation étudiant, la durée d’absence couverte peut aller au-delà de 90 jours selon les compagnies d’assurance

L’assurance habitation étudiant impose parfois des exclusions et limitations à ne pas négliger. Parmi les exclusions courantes, il y a les dommages électriques, les appareils nomades (ordinateur portable, téléphones…) et la non-prise en compte de certaines activités par la responsabilité civile. Certains contrats excluent également le vol. Il est donc important de bien comprendre la portée des clauses d’exclusions. Parfois, il ne s’agit pas à proprement parler d’exclusions, mais de limitations de couverture.

Lorsque le contrat inclut une assistance juridique, celle-ci se limite souvent à une assistance par téléphone. Pensez à négocier ce point avec votre assureur.

La couverture des biens mobiliers est généralement plafonnée à un certain montant. Prenez connaissance du plafond établi pour éviter les désillusions en cas de sinistre.

Pour trouver la bonne formule, chaque étudiant est invité à comparer plusieurs offres. Notez que les frais alléchants et les facilités de souscription cachent souvent plus d’exclusions et de limitations que les frais normaux, mais ce n’est pas systématique. Et comme pour tout contrat d’assurance, il est important de savoir que l’assurance logement pour étudiant est aussi soumise à la loi Hamon qui permet aux assurés de changer d’assureur à tout moment à partir du premier anniversaire du contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com