Cigarette électronique Vs cigarette classique : des niveaux de toxicité différents - Dossier - Assurance Mutuelles

Cigarette électronique Vs cigarette classique : des niveaux de toxicité différents

(Mis à jour le: 27 août 2019)
Cigarette électronique Vs cigarette classique : des niveaux de toxicité différents
4.7 (93.33%) 3 vote[s]

Depuis son entrée sur le marché au début des années 2000, les ventes de cigarettes classiques ont connu une baisse énorme en faveur des cigarettes électroniques. De nombreux fumeurs ont effectivement réussi leur sevrage tabagique grâce à ce dispositif alors qu’avant lui, ils flanchaient toujours à mi-parcours et ce, malgré l’usage de substituts nicotiniques. Cette réalité a amené au constat que oui, l’e-cigarette était une aide précieuse pour arrêter de fumer, mais qu’en est-il de ses effets sur la santé ? Diverses études tendent à souligner qu’elle est plus saine alors que d’autres dévoilent quelques méfaits. Est-elle réellement nocive et comparée à la cigarette classique, est-elle plus dangereuse ? Les réponses à la suite …

Cigarette électronique Vs Cigarette classique : les différences d’usage

La cigarette électronique fonctionne grâce à une batterie, une résistance, un réservoir contenant de l’e-liquide et un embout buccal. Ces éléments sont interdépendants donc pour ceux qui se demandent quand changer sa résistance cigarette électronique, il faut savoir lire les signes. Quand, au lieu d’une vapeur tiède et bien aromatisée, vous inhalez une qui soit sèche et au goût acre, cela signifie que la mèche de la résistance est sèche et qu’il faut remplir le réservoir d’e-liquide. Quand la quantité de vapeur produite tend à baisser, cela peut signifier que la résistance n’émet plus la puissance nécessaire pour en produire davantage. La remplacer peut alors s’avérer utile.

La cigarette classique, quant à elle, nécessite une combustion pour produire de la fumée. Elle va brûler la tige de tabac et c’est ce qui va générer la production des différents éléments toxiques et cancérigènes comme le goudron, le monoxyde de carbone, les particules fines, … Entre e-cigarette et clope, la différence entre la température de chauffe est énorme. On estime la combustion à environ 800°C alors que le chauffage de l’e-cigarette avoisine les 200°C.

Cigarette électronique Vs cigarette classique : des niveaux de toxicité différents

Cigarette électronique

De nombreuses études ont mis en exergue le caractère hautement nocif des cigarettes classiques. Ces dernières sont d’ailleurs à l’origine de nombreux types de cancers, des maladies cardiaques, des maladies respiratoires, …

En ce qui concerne la e-cigarette, certaines études persistent à dire qu’elle est également nocive ce qui n’est pas le cas. Voici pourquoi …

  • En 2018, une étude s’est penchée sur la présence de métaux lourds dans les e-liquides. Parmi eux, on cite le plomb, le cadmium, le cuivre, le chrome et l’arsenic. Ces derniers sont connus pour être nocifs à l’homme. Suite aux analyses réalisées, les scientifiques ont pu déterminer que les concentrations enregistrées sont très en dessous des seuils de dangers établis par les autorités. Sur ce point-là, les vapoteurs n’ont donc rien à craindre.
  • En ce qui concerne les substances jugées carcinogènes telles que l’acétaldéhyde, le toluène, le formaldéhyde, la nitrosamine et l’acroléine, leur concentration est de 450 fois moins élevée par rapport à leur quantité dans la cigarette classique. Cela signifie que leur effet sur la santé des vapoteurs est quasi-nulle.
  • Pour ce qui est du nickel, de l’antimoine, du cadmium, de l’arsenic, du chrome, du diacétyle, du plomb et de l’acétaldéhyde, leur quantité fait l’objet d’une stricte réglementation par les normes AFNOR.
  • Concernant le propylène glycol qui induit souvent un doute chez les vapoteurs, sachez que cette substance est utilisée depuis des années en tant qu’additif alimentaire. Il est donc sain pour l’organisme surtout si le vapoteur respecte la température de chauffe conseillée pour ce produit. Cette température est de 180°C. Au-delà de 250°C, sa dégradation peut générer quelques produits toxiques et en plus, à partir de 200°C, vous risquez de ne plus ressentir l’arôme mélangé à ce produit. Par contre, si votre e-liquide se compose essentiellement de glycérine végétale (100% VG), sachez que dans ce cas-là, vous pouvez, voire devez, adopter une température de plus de 200°C. Cette substance ne s’évapore effectivement qu’à partir de ce seuil.

Tous ces points démontrent que la cigarette électronique est réellement plus saine que la cigarette classique. D’ailleurs, en presque 20 années d’existence, aucune étude n’a jusqu’ici souligné un quelconque lien entre la cigarette électronique et des formes de cancer.

Même lorsque l’e-liquide contient de la nicotine, le seul risque à craindre c’est une éventuelle dépendance qui reste toutefois moindre. Dernièrement, on lui attribue quelques effets secondaires comme des vertiges, des maux de tête, des nausées, …, mais ces derniers disparaissent rapidement, quand le vapoteur cesse de vapoter ou réduit la teneur en nicotine vapotée.

Et quant au propylène glycol, on souligne encore qu’il reste sain pour l’organisme même si ces dernières années, quelques vapoteurs ont pointé du doigt quelques effets secondaires de cette substance. Il s’agit notamment de l’irritation de la gorge ou la sècheresse buccale. Ces derniers sont dus à un hit trop puissant donc il suffira de réduire la température de chauffe ou la puissance de l’appareil pour obtenir un hit intense, mais qui n’irrite pas la bouche. Ces effets disparaissent également rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com