Proposition de « clé en main » par la Banque Populaire

Afin de donner aux pratiquants du commerce et de l’artisanat une proposition technique et budgétaire qui pourrait les aider à être conforme à la loi quant à la possibilité d’accès des ERP ou Etablissements Recevant du Public, la Banque Populaire a collaboré avec Handibat Développement, Handidiag, I.Cert et Socama.

Proposition de « clé en main » par la Banque Populaire

Proposition de « clé en main » par la Banque Populaire

En quoi consiste l’offre de Banque Populaire

Cette proposition est la première qui donne un produit fini, sans que les commerçants aient à se soucier de quoi que ce soit, à commencer par le bilan initial de l’institution, suivent le paiement et la finalisation des travaux par des professionnels et à la fin l’attestation du travail fini.

Banque Populaire promet à ceux qui travaillent dans le commerce et l’artisanat de leur prêter main forte afin qu’ils puissent recevoir tous les acheteurs, particulièrement les personnes handicapées, celles dont l’âge est avancé, les familles nombreuses… et faire de la contrainte légale une occasion à saisir sur le point de vue commerciale.

La loi du 11 février 2005 exige que les Établissement Recevant du Public soient faciles d’accès à tout le monde, essentiellement aux personnes ayant une infirmité et ce à partir du premier mois de l’année 2015. Cependant, l’Agenda d’Accessibilité Programmée ou Ad’AP envisage de reporter cette date d’échéance à condition qu’il y ait un contrat assurant le financement ainsi qu’un planning net et ponctuel.

Les étapes inclues dans l’offre « clé en main »

Face aux nombreux établissements ne suivant pas encore les normes, Banque Populaire a coopéré avec Handibat Développement, Handidiag, I.Cert et Socama pour mettre en œuvre la première proposition « clé en main » qui assure tous les travaux de la normalisation des établissements, en passant par toutes les démarches nécessaires à suivre, à savoir :

– le bilan préparatoire, afin de conseiller les pratiquants du commerce sur la mise en conformité, de leur montrer les précautions à prendre et les aider dans les formalités à suivre concernant l’Ad’AP

– présenter aux commerçants des ouvriers labellisés HANDIBAT qui leur fourniront les devis et réaliseront les constructions dictées dans le bilan préalable

– l’aide financière de Banque Populaire dont le crédit Express SOCAMA peut aller jusqu’à 50000 euros, sans garantie personnelle, puis des propositions d’épargne professionnelle pour prévoir le coût des modifications

– la certification des travaux finis, avec la marque BAC ou Bâtiment Accessible Certifié et son acceptation envers les clients

Pour avoir plus d’information sur les Ad’AP et la normalisation des bâtiments, le site http://www.ouvrezvosportes.fr est ouvert à tous.

Ainsi, la modification des commerces ne comporte aucune difficulté et la mise en conformité est une occasion pour donner un coup de jeune aux points de vente.

Cette proposition entre réellement dans la doctrine de Banque Populaire qui prouve ainsi son dévouement aux entrepreneurs quant au  « pacte d’envie d’agir » publié en 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *