Que faire pour une bonne assurance habitation? - Assurance Habitation, Dossier - Assurance Mutuelles

Que faire pour une bonne assurance habitation?

(Mis à jour le: 11 mars 2019)
Que faire pour une bonne assurance habitation?
4.3 (85%) 4 vote[s]

Assurance habitation, comment cela fonctionne ?

Les assurances habitations permettent aux assurés de protéger leurs logements des sinistres et des accidents auxquels ils peuvent être confrontés comme la perte de valeur incontrôlée. Ces assurances offrent à l’assuré l’opportunité d’être remboursé à hauteur d’un plafond toujours inférieur à la valeur du logement.

 

Assurance habitation

Comment bénéficier d’une bonne assurance habitation ?

Pour bénéficier des meilleurs tarifs, il reste très important de vérifier les informations concernant la maison et de s’informer avant de signer un quelconque contrat d’assurance habitation. Ainsi, il faut :

  • bien connaître son ancienneté, ses dimensions et tout ce qu’elle comprend comme patrimoine : les tarifs appliqués pour une maison neuve sont moins chers que ceux concernant une maison ancienne. Il en va de même pour les dimensions
  • s’informer sur les garanties, les primes, la franchise, les plafonds, les modes d’indemnisation, les exclusions, les délais de carence inclus dans le contrat d’assurance : cela vous permettra de savoir exactement combien vous débourserez de votre poche en cas de sinistre
  • s’informer sur les tarifs en vigueur en comparant plusieurs offres : les assureurs n’appliquent pas les mêmes tarifs ainsi que les mêmes couvertures d’où l’intérêt de comparer les offres afin de choisir la meilleure en termes de coût et de couverture
  • comprendre tous les termes techniques pour éviter de se faire avoir : si vous ne savez pas ce qu’est une franchise, mieux vaut demander directement de quoi il s’agit au lieu d’être pris au dépourvu le moment venu

On s’informe généralement sur un contrat d’assurance auprès de nos proches et nos connaissances, mais pour plus de détails et d’informations vous pouvez toujours faire une approche directe avec une compagnie d’assurance ou un institut financier comme la banque, ou à travers un courtier. Vous pouvez aussi contacter l’association des courtiers d’assurance.

Un bon assureur doit vous fournir une carte de visite avec ses coordonnées et numéros d’urgence, pour que vous puissiez l’appeler rapidement en cas d’accident.

Des conseils afin d’obtenir des dédommagements

L’assurance habitation sert à vous protéger contre les risques liés à votre logement. La prise en charge n’est toutefois pas systématique, car il arrive qu’après un sinistre, certains assurés voient refuser leur demande de remboursement refusée et ce, pour diverses raisons. Pour éviter cela, voici quelques conseils pour obtenir rapidement un dédommagement suite à :

Un vol ou cambriolage de la maison :

Maison intelligente

C’est un sinistre courant qui n’est que rarement dédommagé et pour cause, les propriétaires ne tiennent pas souvent compte des conditions de remboursement imposées par l’assureur. En effet, la majorité des contrats d’assurance avec garantie cambriolage recommande aux occupants de renforcer la sécurité de leur maison afin de dissuader les cambrioleurs. Dans ce contexte, les assureurs précisent des équipements spécifiques et des mesures précises à savoir :

  • Vérifier toutes les fenêtres, portes et serrures
  • Penser à s’équiper d’un système de sécurité performant : alarme, barreaux de protection au niveau des fenêtres basses, …
  • Ne pas mettre de clé sous le paillasson
  • Avertir les voisins de votre absence
  • Laisser une pièce de votre habitation éclairé
  • Ne jamais s’absenter trop longtemps : selon les contrats, cette clause d’inhabitation prolongée peut aller de 30 jours consécutifs à 90 jours

Pour certaines compagnies d’assurance, seuls les vols avec effraction, avec menace, avec serrure forcée, avec usage de fausses clés, … sont remboursables. Il est donc important de bien se renseigner là-dessus avant de signer un contrat. Si après le cambriolage, votre assureur détermine que vous n’avez pas installé le système d’alarme qu’il vous a recommandé, il peut vous refuser le remboursement.

Un incendie :

La loi oblige tous les foyers à installer des détecteurs de fumée, à installer un extincteur d’incendie par étage, à effectuer un ramonage, au moins deux fois par an, à bien éteindre toutes les étincelles au sein de la maison comme un mégot de cigarette ou une chandelle, à entretenir les équipements de cuisson et de chauffage, …

Si un incendie survient à cause d’un entretien non réalisé de la cheminée, votre assureur peut refuser le remboursement des dégâts.

Un dégât des eaux :

Votre maison a été inondée parce que vous avez oublié de fermer un robinet ? Aucune assurance ne vous remboursera. De même, vous avez oublié de couper l’arrivée d’eau alors que vous vous êtes absenté pendant plusieurs jours ? Là encore, aucun remboursement ne vous sera octroyé. En ce qui concerne les dégâts des eaux pouvant être causés par une catastrophe naturelle, là encore, il faudrait penser à une garantie catastrophe naturelle, car sans cette formule, on pourrait vous refuser l’indemnisation.

Un accident concernant l’un des occupants de la maison :

L’assurance habitation couvre généralement la maison, les biens qu’elle abrite et ses occupants. Si un des occupants venait à être victime d’un accident, il est possible de bénéficier d’un remboursement si et seulement si, le sinistre n’est pas lié à un sport ou un loisir dangereux comme l’escalade, le parapente, la course automobile, …

D’autres types de sinistres :

On ne peut jamais prévoir d’où va survenir un sinistre et c’est pour cela que les assurés négligent souvent les autres clauses de leur contrat. Pour pouvoir être remboursé quel que soit l’accident qui survient, assurez-vous aussi de :

  • Contrôler les toits et les déneiger
  • Couper les grands arbres qui menacent de tomber sous peu
  • Ne pas laisser traîner dans le jardin des équipements qui faciliteraient la tâche aux cambrioleurs
  • Renforcer la sécurité de vos extérieurs
  • Mettre en lieu sûr vos documents comprenant une liste de vos biens de valeur avec leurs factures et leurs photos. Sans facture d’achat et surtout sans preuve formelle que vous avez bien possédé ce bien chez vous, la compagnie d’assurance peut refuser de vous l’indemniser

Lire aussi : Assurance habitation, les points à vérifier pour éviter les mauvaises surprises

Bien choisir la formule d’assurance habitation qui vous convient

Assurance habitation

Un contrat d’assurance habitation ne couvre pas forcément tous les sinistres qui peuvent survenir y compris l’assurance multirisques. Cette dernière regroupe, certes, un certain nombre de garanties, mais elle prévoit quand même des exclusions qu’il faut connaître avant de signer le contrat. A part le contrat d’assurance multirisques, les garanties suivantes sont souvent proposées à part votre formule de base afin d’obtenir une couverture maximale. On cite :

  • La garantie responsabilité civile
  • La garantie des biens immobiliers
  • La garantie des biens mobiliers
  • La garantie incendie
  • La garantie vol
  • La garantie dégâts des eaux
  • La garantie catastrophes naturelles
  • La garantie bris de glace

Et ce n’est pas tout, car en fonction des compagnies, vous vous verrez aussi proposer des garanties supplémentaires comme la garantie piscine, la garantie animaux, la garantie objets de valeur, la garantie jardin, la protection juridique, …

L’ajout d’une nouvelle garantie à votre contrat originel engendre une hausse de la prime mensuelle en échange d’une couverture maximale. Pour ne pas vous ruiner, renseignez-vous bien sur votre quartier et lieu d’habitation avant de choisir les garanties appropriées. Si par exemple, vous n’avez pas de piscine, souscrire la garantie piscine ne vous servira à rien. De même, si vous n’avez pas d’animaux domestiques ou ne possédez pas d’objets de valeur à la maison, évitez d’y souscrire pour ne pas faire gonfler votre prime.

En cas de sinistres, que faire ?

Quand un sinistre habitation survient, il faut suivre une procédure précise pour espérer un remboursement. Voici les étapes à suivre :

  • Contacter la compagnie d’assurance pour qu’elle vous envoie un expert en sinistre qui prendra les procédures nécessaires en cas d’urgence et vous orientera correctement pour ce qui suit. De cette manière, un calcul du remboursement, s’il y a eu lieu d’être, sera rapidement fait
  • Envoyer, à l’assureur, une déclaration de sinistre par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception en respectant les délais imposés par la loi et le contrat. Ce délai varie en fonction de la nature du sinistre survenu : il est de deux jours ouvrés après la constatation d’un vol, 5 jours ouvrés pour d’autres types de sinistres, 10 jours suite à une catastrophe naturelle, …
  • Joindre à cette lettre toutes les informations qui pourraient accélérer le remboursement : photographies des dégâts, preuves d’achat des biens mobiliers endommagés, témoignages des voisins ou de tierces personnes, déclaration certifiant la mise en place d’équipements de sécurité en bon état de fonctionnement émanant de l’entreprise chargée de votre système de surveillance et d’alarme, une photocopie de la plainte que vous avez déposée au commissariat lorsque vous avez constaté le cambriolage ou le vol, …
  • Faire appel à un expert en sinistre avant de commencer la réparation des dégâts pour qu’il puisse constater les dégâts réellement survenus suite au dit sinistre

4 pensées sur “Que faire pour une bonne assurance habitation?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com