Revalorisation des petites retraites : la Cnav reste perplexe

Pas encore de vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 25 juin 2015)

Pour économiser des sous, le gouvernement a décidé de geler les retraites, mais seulement celles qui dépassent les 1 200 €. En dessous de ce seuil, la revalorisation annuelle du 1er octobre est maintenue, mais la Cnav (caisse nationale d’assurance vieillesse) a de gros doutes en ce qui concerne la réalisation en un bref délai de ce dispositif.

Une réalisation complexe

Selon la Cnav, pour que le gel des retraites puisse être maintenu et ne cibler que les grosses retraites, il faudrait que le gouvernement leur fournisse les moyens nécessaires. C’est un problème que la Cnav a souligné depuis l’année dernière, mais jusqu’ici, aucun moyen ne leur a toujours été communiqué. Pour faire valoir sa bonne foi, la Cnav a même avancé deux solutions qui sont :

  • Demander l’aide de l’administration fiscale qui connaît le montant total des pensions et communiquer auprès des différentes caisses les retraites à revaloriser et les retraites qu’il faut geler. Vu le nombre important de retraités (environ 15 millions), cette méthode prendrait beaucoup de temps…
  • Utiliser le répertoire des échanges inter-régimes de retraites (EIRR) pour que la Cnav puisse mettre à jour toutes les caisses.

 

Des systèmes informatiques pas adaptés

Au-delà de cette réalisation complexe et lourde, la Cnav dénonce également les systèmes informatiques qui ne sont pas du tout adaptés à ce changement. Selon le directeur de la Cnav, Pierre Mayeur, la réalisation de ce projet est possible, mais son entrée en vigueur nécessite du temps, des moyens et de l’étude.

 

Le bilan du gel des retraites depuis avril 2013

Pour rappel, les retraites n’ont plus connu aucune revalorisation depuis avril 2013 et ce, qu’il s’agisse de grosses ou de modestes retraites. Le gouvernement a pourtant bien stipulé que les retraites modestes ne souffriraient pas du gel, mais jusqu’ici, aucune revalorisation n’est prévue. Le gouvernement met cela sur le compte l’absence d’inflation pour l’année 2015 donc la revalorisation prévue pour le 1er octobre 2015 n’aura pas lieu. En effet, qui dit zéro inflation dit zéro revalorisation et les retraites modestes resteront ainsi figées jusqu’en octobre 2016. Pour le gouvernement, il ne s’agit aucunement de gel des petites retraites, même si cela en a tout l’air …

Côté économie, le report d’un an des revalorisations aurait rapporté un peu plus de 160 millions en 2014 et 650 millions en 2015. Si le décalage de la revalorisation continue d’être maintenu, au 1er octobre au lieu du 1er avril, on estimerait 900 millions d’épargner pour 2015 et 2016 et un milliard pour 2017.

En savoir plus sur https://www.lassuranceretraite.fr/cs/Satellite/PUBPrincipale

Par conséquent, les personnes âgées n’ont plus d’autres choix que de continuer à se serrer la ceinture même avec l’absence d’inflation annoncée par le gouvernement. L’absence de revalorisation pour les petites retraites prévue pour le 1er octobre 2015 n’est-il pas une forme de gel des retraites modestes malgré que le gouvernement ait dit le contraire ? La zéro inflation n’est-il pas, au final, une excuse pour ne pas avoir à revaloriser les retraites en faveur de l’économie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *