Une baisse remarquable dans la vente des médicaments génériques en France

Pas encore de vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 25 juin 2015)

L’assurance maladie constate une baisse dans la vente des médicaments génériques

Selon une dernière étude, l’assurance maladie a déclaré qu’il y a une réduction dans le nombre de vente des médicaments génériques. Une situation qui semble inquiéter l’assurance maladie qui souhaite, voir la situation s’inverser d’ici la fin de l’année grâce particulièrement à la nouvelle convention qui la lie aux pharmaciens.

Médicament générique


En fait, contrairement aux autres pays européens, la France voit une baisse dans le taux de substitution des médicaments originaux par d’autres génériques. Selon la Caisse nationale d’assurance maladie, le taux de substitution « stagne autour de 72 % en avril 2012, alors qu’il avait atteint 79 % fin 2010. L’objectif ambitieux d’un taux de substitution de 85 % à fin 2012 semble atteignable ».
En effet, en 2011, la Cnam a assuré avoir économisé 1,4 milliard d’euros grâce aux génériques.
Les industriels, de leur côté affirment que ce recul de vente de ces produits génériques est du à la mention « non substituable » NS, qui est utilisée par les médecins sur les ordonnances.
Cependant, la Cnam affirme que sur 12 000 ordonnances étudiées, il y a seulement 4,2 % qui portent cette mention. Elle a ajouté également que « des marges de progrès existent pour réduire l’utilisation de cette mention aux seuls cas appropriés », selon elle, il y a plusieurs de ces mentions qui ne sont pas réellement fondées.
Le président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officines, Gilles Bonnefond, a dénoncé « un bruit de fond permanent sur la qualité des génériques qui vient perturber la prescription et leur substitution ».

One Response to Une baisse remarquable dans la vente des médicaments génériques en France

  1. Patrick dit :

    Certains médecins en fait, affirment que les médicaments génériques ne sont pas toujours identiques aux médicaments originaux et c’est là où réside le problème!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *