Assurance habitation : le jardin est-il couvert ?

On n’en tient pas toujours compte et pourtant, avoir un beau jardin est le fruit de plusieurs années d’efforts et d’investissement. Ce n’est que lorsqu’on le retrouve ravagé ou dépouillé qu’on se rend compte de ce qu’on vient de perdre. Et on ne peut même pas prétendre à une prise en charge sur l’assurance habitation puisque cette dernière ne couvre que la maison et son contenu. Il existe toutefois un moyen pour être indemnisé : la garantie jardin.

Qu’est-ce que la garantie jardin ?

Qu’est-ce que la garantie jardin ?

Tout dépend de ce qui est inclus dans votre contrat et de ce qui ne l’est pas. Avant de signer un quelconque document, il est conseillé de bien se renseigner sur l’ampleur de la couverture et les sinistres couverts pour ne pas se retrouver démuni le cas échéant.

La garantie jardin est une extension qu’il faut contracter sur votre assurance habitation. Notez que cette dernière ne couvre que la maison en elle-même et son contenu. Dans le cas d’une formule multirisques, il est possible que certains aménagements extérieurs soient couverts à condition qu’ils aient une fondation. Cela reste toutefois à confirmer auprès de votre assureur.

Pourquoi souscrire une garantie jardin ?

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un beau jardin et ceux qui en ont, savent très bien tous les efforts et tous les investissements financiers qu’ils ont dû fournir pour avoir ce bel endroit. Car oui, même une parcelle de pelouse s’achète sans compter les fleurs, les arbres, les arbustes et tous les autres aménagements qu’on peut y installer.

Si vous avez décidé d’y faire aménager une piscine, un spa extérieur, un sauna extérieur, un chalet de jardin, des dépendances pour les diverses activités qu’on peut y faire, une aire de jeux pour enfants, des terrains de sports, du mobilier de jardin … vous avez intérêt à souscrire une garantie jardin. Cela est d’autant plus conseillé si vous comptez quelques espèces végétales rares dans cet espace vert.

La raison est qu’en cas de vol, de catastrophe naturelle, d’incendie ou de tout autre sinistre, tous vos efforts (physiques comme financiers) seront vains. Vous vous retrouverez avec une zone ravagée ou dépouillée sans possibilité de toucher une indemnisation pour tout refaire ou entreprendre des réparations.

Quels sont les sinistres couverts par une garantie jardin ?

Quels sont les sinistres couverts par une garantie jardin ?

D’une vue globale, la garantie jardin couvre :

Selon les assureurs, d’autres sinistres peuvent s’ajouter ou être retirés de cette liste. Ce qui est courant c’est qu’ils sont rares à prendre en charge le gel, le vandalisme et les catastrophes technologiques.

Qu’est-ce qui n’est pas couvert par votre assurance jardin ?

Votre assurance jardin ne couvre pas le vol du vélo de votre enfant que vous avez laissé dehors sans surveillance. Elle ne couvre pas non plus les dommages qui pourraient endommager votre piscine. Les compagnies d’assurance proposent une couverture spécifique pour ce bassin, la garantie « piscine ». Autres installations con couvertes :

  • Les dépendances qui disposent également d’une garantie spécifique : la garantie dépendances
  • La pelouse sauf mention spécifique sur le contrat

La meilleure chose à faire, avant de signer le contrat, c’est de demander directement à l’assureur quelles sont les infrastructures non couvertes afin que vous puissiez souscrire aux garanties correspondantes.

A savoir avant d’installer une piscine

Que couvre une assurance jardin ?

La garantie jardin couvre généralement :

  • Les installations et équipements de loisirs tels que les balançoires et toboggans, les terrains de sport, les barbecues s’ils sont fixes …
  • Les mobiliers de sécurité et embellissements comme les clôtures et portails
  • Les équipements que vous possédez ou que vous louez occasionnellement et qui sont mentionnés sur le contrat : la tondeuse à gazon, le taille-haie, la tronçonneuse …
  • Certaines espèces végétales qui poussent dans le jardin : les plantes rares, certains arbres comme les arbres fruitiers, les parterres de fleurs …

Là encore, il vaut mieux mettre les choses au clair avec l’assureur dès le départ pour ne pas se retrouver démuni lorsque votre collection d’orchidées a été ravagée par un incendie. Les végétaux ne sont pas systématiquement couverts et même les équipements. Si besoin est, assurez-vous que les objets qui vous sont les plus chers soient mentionnés sur le contrat.

Lire aussi – Assurer son matériel de jardin : faut-il assurer son motoculteur et sa tondeuse ?

Qu’en est-il du mobilier de jardin ?

Rares sont les assureurs qui acceptent de couvrir le mobilier de jardin surtout si les différents articles (table, chaise, chaises longues …) ne sont pas fixés au sol. Par conséquent, il est conseillé de le demander auprès de l’assureur durant votre entretien.

Si votre actuel contrat n’en fait pas mention, la meilleure chose à faire c’est de les rentrer à l’intérieur de la maison tous les soirs ou en cas d’absences prolongées. Vous pouvez également les mettre dans les dépendances.

Et justement en parlant de dépendances, notez que les assureurs exigent souvent que vous adoptiez des mesures de sécurité précises. Outre souscrire une option dépendance habitation, ils vous demanderont, par exemple, d’installer un système d’alarme précis ou un système d’alarme anti-feu. Vous n’êtes pas obligé de vous plier à ces exigences, mais attention, si les dépendances venaient à être cambriolées ou détruites par un incendie, l’assureur est en droit de vous refuser une indemnisation.

Dans tous les cas, l’assureur cherchera toujours à déterminer la source du sinistre avant de vous accorder ou non, une indemnisation. Par exemple, si l’incendie s’est déclaré suite à un barbecue, la prise en charge peut vous être refusée.

Quelle garantie choisir pour son jardin ?

Quelle garantie choisir pour son jardin ?

Pour trouver la couverture qui vous convient le mieux, voici les différentes garanties possibles :

  • La garantie « jardin » optionnelle :

Il s’agit d’une extension qui couvre quelques éléments de votre jardin à savoir ceux mentionnés sur le contrat. Il peut s’agir de la pelouse, du tracteur, des arbres, du mobilier …

  • La garantie « espaces verts » :

C’est l’assurance jardin proprement dite puisqu’elle couvre uniquement la végétation. Sont inclus les parterres de fleurs, la pelouse, les arbres, les clôtures végétales … C’est la formule à privilégier si vous avez fait pousser des plantes rares et onéreuses dans votre cocon vert.

  • La garantie jardin renforcée :

C’est la formule la plus courante puisqu’elle regroupe les deux options citées ci-dessus. Autrement dit, elle couvre aussi bien les végétaux que les équipements installés dans le jardin. Sont également couverts les dispositifs d’éclairage, la pergola, les escaliers extérieurs …

Combien coûte une assurance jardin ?

Il n’y a pas de coût standard lorsqu’on parle d’assurance jardin puisque les contrats peuvent afficher de grandes différences. En moyenne toutefois, les assureurs ne vous demandent que 2 euros de plus sur votre assurance habitation pour vous verser une indemnisation le cas échéant. L’offre est donc intéressante parce que la somme versée est très faible par rapport aux frais que vous aurez à payer pour réparer les dommages survenus dans le jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com