Accrochage dans un parking : comment fonctionne mon assurance ?

Les accrochages sur les parkings, qu’ils soient privés ou publics, sont des situations très fréquentes et pour la plupart des cas, ce ne sont que des dégâts matériels. Si on a une assurance, c’est automatiquement qu’on fait appel à son assureur, mais il n’y répond pas systématiquement. Vous avez eu un accrochage sur un parking, que faire ? Votre véhicule a été endommangé lorsque vous n’étiez pas là ? Dans ce dossier, nous allons vous apporter plus précisions sur les règles en cas d’accrochage sur le parking.

Faire un constat amiable

Dans un parking privé ou public, lorsqu’il y a un accrochage, il faut toujours remplir un constat amiable. Peu importe la situation, que vous soyez responsable ou non, qu’il y ait eu un tiers identifié ou non, vous devez le faire. Pour ce faire, vous comme l’autre propriétaire du véhicule devriez remplir le feuillet du constat pour l’envoyer par lettre recommandée avec accusé de réception à la compagnie d’assurance. L’envoi doit être effectué dans les cinq jours qui suivent l’incident. Si les deux conducteurs décident de remplir ensemble le feuillet du constat, on parle alors de constat amiable. Si l’accrochage s’est produit en votre absence et que vous ne retrouviez pas l’autre conducteur ou si l’autre conducteur refuse de remplir le feuillet avec vous, vous pouvez très bien remplir le feuillet seul et l’envoyer par la suite à votre assureur. Dans ce cas, on peut très bien espérer une indemnisation de votre compagnie d’assurance.
Dans le feuillet du constat, vous devez donner le maximum d’informations pour que votre assureur puisse comprendre et analyser les circonstances de l’accident. Il pourra juger et déterminer votre responsabilité ainsi que celle de l’autre automobiliste et mettre en application les garanties. Pour avoir une bonne indemnisation, vous pouvez même joindre au feuillet du constat des photos des dégâts. Si sur le coup de l’accrochage, vous n’avez pas le feuillet pour le constat amiable, vous pouvez faire cette déclaration d’incident en ligne avec le e-constat sur le site ou l’application mobile de votre compagnie d’assurance.

Lire aussi – Les applis mobiles indispensables aux automobilistes

Le responsable en cas d’incident sur un parking public

Il faut comprendre que sur un parking public, vous devez respecter le Code de la route. Ceci dit également que vous êtes maître et responsable de votre véhicule, vous devez activer les clignotants quand il le faut, mettre le kit de sécurité et respecter les priorités.

Un véhicule en arrêt et un véhicule en mouvement

accrochage dans un parking assurance auto

Dans un parking, si un automobiliste percute un véhicule stationné ou à l’arrêt, peu importe la situation, la responsabilité de l’incident lui est directement conféré et ce, à 100%. Dans ce cas, si vous êtes la victime, votre responsabilité ne sera pas engagée et vous ne serez pas exposé au malus. Cependant, il se peut que vous ne perceviez pas de cet incident une indemnisation, notamment si votre véhicule n’a pas été bien stationné dans le parking. Dans tous les cas, lors du remplissage du feuillet de constat amiable, vous ne devez pas omettre cette information. D’ailleurs, votre assureur ne manquera pas de confronter les informations avec le feuillet rempli par l’autre automobiliste.
Si votre voiture a été en effet mal garée qu’elle a été placée en double file ou en débordement sur la voie de stationnement, la responsabilité sera partagée entre les deux automobilistes. Votre responsabilité sera donc engagée au même niveau que celle de l’automobiliste qui vous a percuté.

Tout comprendre sur le système de malus et de bonus de l’assurance auto.

Deux véhicules en mouvement

Si lorsque cet incident s’est produit, l’autre automobiliste et vous étiez en mouvement, il faudra se référer aux règles relatives à la circulation sur la voie publique pour déterminer le responsable. Dans ce cas, on peut avoir une responsabilité à 100% d’un automobiliste ou une responsabilité partagée entre les deux automobilistes. Le feuillet du constat amiable devra tout de même être correctement rempli pour que les assureurs puissent mieux comprendre les circonstances de l’incident et définir la responsabilité.
Si vous percutez une voiture en sortant du parking, sachez que vous serez responsable à 100%. Même s’il n’y a pas de panneau, vous n’avez pas la priorité en sortant. La responsabilité vous sera aussi attribuée à 100% si vous heurtez une autre voiture en reculant. Le responsable sera l’autre automobiliste s’il vous a percuté par l’arrière. Toutefois, la responsabilité sera partagée si c’est en reculant en même temps que les voitures se sont heurtées.

Maîtrisez-vous bien le Code de la route ? Code de la route : tout ce qu’il faut savoir sur le code de la route en France

Le responsable sur un parking privé

accrochage dans un parking assurance auto

Seuls certains automobilistes ont accès aux parkings privés ou aux zones de stationnement privatif comme le parking d’une entreprise ou d’une copropriété. Pour définir le responsable en cas d’un accrochage alors, il faudra se référer au règlement intérieur du parking. Le remplissage du feuillet de constat amiable reste tout de même obligatoire.
Il se peut que le règlement intérieur du parking privé se base sur le Code de la route. Dans ce cas, en cas d’accrochage, les règles restent les mêmes que dans un parking public. Cependant, si le parking a quelques dispositifs spécifiques, l’assureur devra les prendre en compte pour déterminer la responsabilité. Pour ne pas allonger la procédure, pour la plupart des cas, les compagnies d’assurances partagent les torts à 50-50 en cas d’accrochage dans une zone de stationnement privée.

Dossier – Assurance auto tous risques : tout savoir sur la formule tous risques

Mon véhicule a été abîmé en stationnement en mon absence …

Vous avez bien garé votre voiture dans un parking et vous l’avez laissé pour faire les boutiques. Malheureusement, vous constatez qu’à votre retour, il a subi des dommages et pourtant, aucun automobiliste ne s’est présenté. C’est un cas qui arrive souvent. Dans ce cas, on peut parler de délit de fuite et vous pouvez très bien porter plainte. Avec cette dernière, n’oubliez pas de joindre les photos des dégâts matériels et notez les contacts des témoins potentiels. Essayez tout de même de recueillir des informations par rapport à cet autre automobiliste qui a heurté votre voiture. Au moins, essayez d’avoir sa plaque d’immatriculation et le modèle du véhicule. Même si vous n’êtes pas responsable, vous devez remplir le feuillet de constat pour l’envoyer à votre assureur. Ceci vous permettra d’avoir une indemnisation.

Découvrir également – Qu’est-ce que la franchise dans une assurance auto ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou http://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com