Une complémentaire santé et une Sécurité sociale pour les jeunes

(Dernière mise à jour : 6 décembre 2015)

Une complémentaire santé pour les jeunes:

Les jeunes adultes peuvent toujours bénéficier de la complémentaire santé familiale tant qu’ils sont encore à la charge de leurs parents et en train de poursuivre leurs études.

complémentaire santé et une Sécurité sociale

Une complémentaire santé et une Sécurité sociale pour les jeunes

L’âge-limite, auquel un jeune  adulte ne peut pus bénéficier de la complémentaire santé familiale, n’est pas généralisée. En effet, toute assurance santé est libre de fixer la limite de cet âge. Mais, il est à noter quand même que cet âge peut varier de 21 à 25 ans.

Une Sécurité sociale pour les jeunes:

Passant à la Sécurité sociale pour jeunes adultes, les règles sont plus compliquées que ceux de la complémentaire santé. Les enfants peuvent être couverts par la Sécurité sociale de leurs parents jusqu’à l’âge de 20 ans . Dans certaines exceptions la durée peut être prolongée au 21ème anniversaire de votre enfant.

Le rattachement de l’enfant à la Sécurité sociale est valide dans ces différents cas de figures :
•    Il n’a pas encore achevé ses études
•    Il est en formation
•    Il n’a pas encore dépassé les 16 ans, âge où  l’école est obligatoire
•    Il est en état de santé critique
•    Il est à la charge effective, totale ou encore permanente de ses parents

Il est à noter que dès que le jeune est inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur ou universitaire, il est appelé à s’affilier, obligatoirement, à une mutuelle étudiante afin qu’il puisse bénéficier de sa propre protection sociale et se détacher de la Sécurité sociale de ses parents.

Pas encore de vote.
Please wait...

One Response to Une complémentaire santé et une Sécurité sociale pour les jeunes

  1. Paul dit :

    Par ma part j’ai eu la chance de bénéficier de la mutuelle de mon père qui était cheminot, bien pratique d’ailleurs celle là. Après je suis resté étudiant jusque 26 avec obligation de souscrire à la smeno ou l’autre sécurité sociale étudiante. Et bé c’était la grosse galère! Heureusement que j’avais ma mutuelle personnelle à coté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *