Assurances : une hausse prévue pour 2017 ?

Hausse des assurances en 2017

Chaque année, les assureurs ont pour habitude de réviser leurs tarifs en début d’année. Cette fois-ci, ils n’ont pas attendu le 1er janvier pour effectuer cette tâche puisque même s’il n’y a encore rien d’officiel, les rumeurs d’une hausse en 2017 semblent se confirmer.

L’assurance auto

L’assurance automobile est le premier poste à être concerné par cette augmentation. Il faut savoir qu’elle représente, en général, 7 % du budget auto des foyers. Le montant diffère d’une région à une autre, mais en moyenne, il se situe autour de 616 euros hors primes pour les jeunes conducteurs, de 747 euros avec primes comprises pour les hommes et de 712 euros primes comprises pour les femmes.

De nos jours, la région Ile-de-France est celle qui propose le prix le plus élevé avec une moyenne de 706 euros tandis que la Bretagne propose le tarif le plus bas avec 501 euros.

Quoi qu’il en soit, les assureurs sont décidés à faire grimper leurs prix en 2017et pour l’expliquer, ils évoquent la hausse des coûts de réparation automobile qui ont augmenté de 2 % pour 2016. Ils se plaignent également du fait que la justice accorde de plus en plus d’importantes indemnisations sans oublier la multiplication des postes de préjudice.

Les assureurs doivent toutefois rester prudents pour ne pas perdre leurs clients qui peuvent faire jouer la concurrence et résilier, comme la loi Hamon le stipule, leurs contrats. De plus, ils doivent tenir compte du fait que leur stratégie consiste seulement à faire de l’assurance auto un produit d’appel pour ensuite vendre d’autres produits plus intéressants pour la compagnie.

Hausse des assurances en 2017

L’assurance habitation

Le tarif annuel moyen de l’assurance habitation tournait, en octobre, autour de 284 euros avec quelques différences de région en région. Depuis décembre 2015, il ne cessait de chuter, mais les compagnies sont bien décidées à l’augmenter à compter de janvier 2017 à raison de 1 à 4 % selon le niveau des risques.

À travers cette hausse, les assureurs veulent récupérer le coût des inondations de mai-juin qui ont eu lieu en France.

Les fonds de garantie des victimes de terrorisme

À compter du 1er janvier 2017, la somme prélevée pour le financement du fonds d’indemnisation des victimes d’actes terroristes passera de 4, 30 euros à 5, 90 euros. Cette contribution est depuis toujours prélevée sur les contrats d’assurance-dommages de chaque assuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *