Conduite en état d’ivresse : plus de 30 mois en prison

(Dernière mise à jour : 4 août 2017)

Vendredi, la sentence s’est levée pour Alain Rousseau : trois ans de pénitencier. Agé de 57 ans, cet homme venant de Louiseville est un récidiviste de l’alcool.

ivresse

Les faits

Sa dernière arrestation date du 13 février à Louiseville. Son taux d’alcoolémie dépassait largement la limite avec 339 mg d’alcool par 100ml de sang. Il avait été arrêté au volant de sa voiture par les policiers à 1 h du matin après que ces derniers aient été alertés par un appel venant d’un bar. Les personnes qui l’avaient vu ont en effet confirmé qu’il était monté à bord de sa voiture alors qu’il était déjà bien soul.

D’après les forces de l’ordre, l’accusé n’était même plus en mesure d’ouvrir la porte de sa voiture tellement il était dans un état d’ébriété alors ils étaient obligés de le faire. Monsieur Rousseau ne tenait plus debout et les policiers ont dû aussi l’aider en le soutenant pour éviter qu’il ne s’affale sur le sol. Et le comble, quoique cela puisse être un peu drôle, il a tendu sa carte de crédit aux policiers au lieu de son permis.

La condamnation

Ce n’est pas la première fois qu’Alain Rousseau comparait devant un tribunal. En effet, il en est à son 12ème condamnation car dans le passé, il a déjà été sanctionné pour des infractions concernant sa conduite parce que monsieur était éméché. Ses histoires de conduite en état d’ivresse remontent d’ailleurs à très longtemps(1983). Suite à un accident, il avait eu une peine de 1 an et 364 jours pour conduite avec les facultés affaiblies qui a causé des dommages corporelles. Cette fois-ci, le tribunal veut lui infliger la peine de cinq ans en prison et d’interdiction de se mettre au volant pendant une quinzaine d’année.

Pour sa part, l’avocate de Monsieur Rousseau : Me pénélope Lemay Provencher, propose une peine comprise entre dix huit et vingt et un mois ainsi qu’un retrait de permis pendant une durée de quatre ans en plaidant que ses dernières fautes remontent à 2001 et que des soins lui étaient nécessaires.

Le juge Guy Lambert pense qu’Alain Rousseau s’avère dangereux pour la société et que c’est de son devoir d’assurer la protection des citoyens. Certes, le chauffard a plaidé coupable mais le juge croit que le taux d’alcool élevé qui se trouvait dans le sang de l’accusé n’a fait qu’aggraver la situation.

En effet, aucune mesure n’a été suggérée par Rousseau afin de résoudre son problème lié à l’alcool. D’après Guy Lambert, il n’est pas encore conscient du danger qu’il représente. D’ailleurs, il associe son arrestation à la malchance, preuve qu’il risque certainement de récidiver.

Résultat de la condamnation : 36 mois de prison et 5 ans d’interdiction de conduire à compter de sa sortie de prison.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *