Tracter une caravane ou une remorque : que faut-il savoir à propos de l’assurance ?

4.5/5 - (2 votes)

Tracter une caravane ou une remorque augmente le PTAC de votre véhicule. L’ensemble est aussi plus complexe à manipuler et les risques sont accrus. Voilà pourquoi il faut rester prudent et souscrire une assurance qui offre une bonne couverture en cas de besoin. Quel type de contrat faut-il souscrire et cette assurance est-elle obligatoire ?

L’assurance est-elle obligatoire ?

La caravane ou la remorque sont regroupées sous le terme « attelage » puisqu’elles doivent être tractées par un autre véhicule pour rouler. Dans les deux cas, elles doivent être couvertes par une garantie responsabilité civile. Cette dernière couvre les éventuels dommages qu’elles peuvent causer à autrui.

Cette assurance minimale est obligatoire et ce, que la caravane ou la remorque soit tractée, attelée, dételée ou laissée sur place. En d’autres termes, qu’elles roulent ou non, elles doivent être couvertes.

A lire aussi – Tracter une remorque : quel permis faut-il ?

La responsabilité civile suffit-elle pour les couvrir ?

La responsabilité civile suffit-elle pour les couvrir ?

Pas toujours. En effet, le choix de l’assurance dépend d’un point précis : le PTAC (poids total en charge) de l’ensemble routier c’est-à-dire du véhicule tracteur et de son attelage. Deux cas peuvent alors se produire :

  • Le PTAC de l’ensemble est inférieur à 750 kg :

Dans ce cas-ci l’assurance auto du véhicule tracteur couvre la caravane ou la remorque. Certains assureurs rajoutent cette option gratuitement sur le contrat existant alors que d’autres prélèvent un surcoût. Il est conseillé de se renseigner au préalable auprès de sa compagnie d’assurance pour être fixé. Cela peut également être mentionné sur le contrat actuel donc relisez-le.

  • Le PTAC de l’ensemble est supérieur à 750 kg :

Il faut souscrire une assurance spécifique. Vous pouvez opter pour une extension de garantie en rajoutant une garantie caravane ou remorque sur votre contrat d’assurance auto actuel. Mais si la hausse de la cotisation vous paraît trop élevée, vous pouvez souscrire une assurance à part pour votre attelage. Vous avez même la possibilité de vous adresser à une autre compagnie d’assurance.

En savoir plus sur les règles en vigueur pour tracter une remorque

Une petite exception pour la caravane d’habitation

Il est effectivement possible que votre caravane vous serve aussi d’habitation et non de caravane pour les vacances. Dans ce cas-là, l’assurance reste obligatoire, mais il est conseillé de choisir une assurance plus complète comme l’assurance caravane « tous risques ».

Celle-ci inclut la responsabilité civile, mais pas uniquement. Elle couvre également le vol, l’incendie, le vandalisme, l’assistance générale … et toutes autres garanties que vous jugerez nécessaires. Elle servira un peu d’assurance habitation puisqu’il s’agit de votre domicile. Son coût augmentera toutefois selon le nombre de garanties souscrites, mais vous pouvez bénéficier d’un bon prix en cas de regroupement de garanties auprès d’un seul assureur.

Lire aussi – Je veux louer un camping-car : mon permis de voiture me suffit-il ?

Combien coûte une assurance caravane ou remorque ?

Le prix varie d’une compagnie d’assurance à une autre d’où l’intérêt de comparer plusieurs offres. Vous pouvez également essayer de le négocier auprès de votre assureur automobile puisque cette garantie y est reliée de toute manière.

L’important c’est que vous compreniez que disposer de ces attelages a forcément un coût, sauf si le PTAC est inférieur à 750 kg et que votre assureur ne vous impose pas de surcoût. Attention, il est interdit de cacher l’existence de l’attelage à l’assureur même si celui-ci est couvert par la responsabilité civile de votre assurance auto. Vous pourrez avoir de sérieux problèmes le cas échéant.

Dans le cas où il faut souscrire une assurance spécifique, la cotisation augmentera automatiquement. Là encore, comparez plusieurs offres et négociez.

Quelles garanties complémentaires peut-on souscrire pour une meilleure couverture ?

Quelles garanties complémentaires peut-on souscrire pour une meilleure couverture ?

Pour bénéficier d’une meilleure couverture lorsqu’on tracte une remorque ou une caravane, voici les garanties complémentaires qu’on peut rajouter à la responsabilité civile :

  • La garantie dommage tous accidents pour l’attelage : l’assurance auto en comprend déjà, mais celle-ci se limite à la voiture tractrice et ne tient pas compte de l’attelage. Cette garantie couvre les éventuelles collisions avec les autres véhicules, les renversements accidentels de l’attelage, le vandalisme … Informez-vous bien auprès de l’assureur.
  • La garantie incendie et explosion
  • La garantie contre les vols
  • La garantie catastrophes naturelles et les actes de terrorisme
  • La protection juridique
  • Le rapatriement de l’attelage si le véhicule tracteur venait à avoir un problème

A lire – Assurance en cas de catastrophes naturelles : que faire ?

La liste est longue donc discutez-en avec votre assureur pour choisir les bonnes garanties. Informez-vous également sur les éventuelles exclusions de garantie et les délais de carence.

Comment couvrir ce qu’on transporte dans la caravane ou la remorque ?

Il faut ajouter des garanties complémentaires.

Pour couvrir les personnes transportées à bord de la caravane, il faut souscrire une garantie pour protéger les occupants.

Pour couvrir la marchandise ou le matériel se trouvent dans la caravane ou la remorque, il faut souscrire à ce qu’on appelle « garantie contenu privé ». Cette dernière couvre tous les objets qui s’y trouvent. Elle ne doit pas être négligée.

Imaginez, par exemple, que l’attelage se fait percuter par un camion. Tout le mobilier, appareils électroménagers, vaisselle … se trouvant dans la caravane sont irrécupérables alors que vous avez investi beaucoup d’argent pour l’aménager. Avec une garantie « contenu privé », vous obtenez un remboursement alors que sans elle, vous perdrez tout simplement ces objets.

Attention toutefois, pour que les objets perdus soient remboursés, il faut qu’ils soient mentionnés clairement sur le contrat. Et bien sûr, l’évènement qui s’est produit doit également être concerné par cette assurance.

Dans notre exemple, la collision est couverte donc il ne reste plus qu’à consulter la liste des objets cités sur le contrat. Par contre, si la perte des objets fait suite à une catastrophe naturelle alors que vous n’avez pas souscrit pour cette garantie, vous perdez tous vos biens.

Avant d’ajouter des garanties, vérifiez qu’elles ne soient pas déjà incluses dans le contrat de départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou https://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com