Assurance moto : les différentes assurances en fonction de la moto et de la cylindrée

4.7/5 - (4 votes)

Souscrire une assurance moto est obligatoire pour pouvoir rouler à bord de ce bolide. Toutefois, il existe différentes formules d’assurance en fonction du type de deux-roues motorisés conduit et de sa puissance. Contrairement à la voiture pour laquelle les formules sont les mêmes pour tous les véhicules, à moto, il est possible d’opter pour des couvertures différentes en fonction de ses besoins. Voici ce qu’il faut retenir.

L’assurance pour les motos et scooters de 50cc

L’assurance pour les motos et scooters de 50cc

Les motos et scooters de 50cc ont une faible puissance et on les utilise surtout pour effectuer de courts trajets. On en rencontre surtout en milieu urbain et en général, ils ne sont pas autorisés à rouler sur les voies rapides et les autoroutes. Du fait de ces restrictions, il est possible d’en conduire dès l’âge de 14 ans, mais avec un permis AM (ancien BSR ou Brevet de sécurité routière).

Malgré leur puissance limitée, il reste obligatoire de souscrire une assurance pour les conduire. La formule la plus adaptée est l’assurance scooter ou moto 50cc. On retrouve différentes options dans cette catégorie d’assurance à savoir :

Le forfait au tiers

C’est la formule basique qui ne couvre que la responsabilité civile du conducteur. Ainsi, si un sinistre survient et que vous en êtes responsable, cette garantie va couvrir les dommages (corporels et/ou matériels) causés à des tiers. Elle ne couvre, ni le conducteur, ni son deux-roues. Certaines compagnies incluent une assistance juridique dans cette formule ce qui peut être très intéressant si le tiers venait à porter plainte contre le conducteur responsable.

L’assurance intermédiaire

On l’appelle aussi assurance tiers étendue ou assurance tiers confort puisqu’elle offre une meilleure couverture que le forfait au tiers. Avec cette assurance moto 50cm3, le conducteur et propriétaire de la moto bénéficier de la garantie responsabilité civile ainsi que de trois autres garanties supplémentaires à savoir la garantie incendie, la garantie vol et le bris de glace. Les options supplémentaires incluses peuvent varier d’une compagnie d’assurance à une autre donc pensez toujours à comparer les offres disponibles.

Une autre différence avec le forfait tiers est que l’assurance intermédiaire impose souvent une franchise aux conducteurs. Cela signifie qu’en cas de sinistre, ces derniers devront payer une partie des frais.

Si possible, optez au minimum pour cette formule, car les motos et scooters de 50cc sont les plus sujets aux vols à cause de leur petit gabarit.

La formule tous risques

C’est une formule qui offre une couverture encore plus importante que le forfait intermédiaire. En plus des garanties que ce dernier offre déjà, le contrat couvre aussi :

  • La collision et accident
  • Les actes de vandalisme
  • Les catastrophes technologiques et climatiques

Même s’il s’agit d’une formule tous risques, il existe d’autres garanties qui en sont exclues. Vous pouvez également choisir les différentes garanties à y inclure selon vos besoins. C’est un contrat assez souple sur lequel on peut rajouter d’autres options si on le souhaite. Notez aussi que c’est la formule la plus onéreuse.

Le saviez-vous ?

À part ces trois formules principales, vous pouvez également souscrire pour une assurance individuelle au pilote. Celle-ci vous couvre si jamais vous venez à vous blesser lors d’un sinistre, responsable ou non. Elle vous rembourse les pertes de revenus en cas d’arrêt de travail. Elle verse également un capital décès ou invalidité si cela survenait.

Lorsque vous roulez à bord d’un deux-roues de 50cc, vous ne pouvez pas opter pour une assurance au kilomètre.

Lire aussi – Quelle assurance prendre pour le scooter électrique ?

L’assurance pour les motos et scooters de 125cc

L’assurance pour les motos et scooters de 125cc

La puissance est ici plus élevée et les règles montent aussi d’un cran. Pour pouvoir conduire ces deux-roues, il faut être titulaire d’un permis A1 ou d’un permis B, mais laquelle a été complétée par une formation supplémentaire de 7 heures. On peut très bien les conduire en zone urbaine ou non, mais il faut une assurance spécifique.

Là encore, on retrouve les trois formules citées précédemment à savoir :

  • Le forfait au tiersincluant uniquement la responsabilité civile
  • Le forfait intermédiaire incluant la responsabilité civile et quelques garanties optionnelles
  • La formule tous risques incluant les garanties du forfait intermédiaire et plusieurs garanties supplémentaires

Les garanties à privilégier

Avant de choisir, voici quelques points à retenir :

  • Ce type de moto est le plus apprécié des voleurs, car son gabarit facilite le vol, le deux-roues et plus puissant et il se vend aussi plus cher. Par conséquent, il faut privilégier une garantie contre le vol et/ou les actes de vandalisme.
  • La moto ou le scooter coûtant plus cher, il est important d’opter pour une garantie dégâts matériels qui couvre les dommages reliés au deux-roues.
  • Et puisque les accidents de moto engendrent toujours des blessures plus ou moins graves, être couvert par une garantie personnelle du conducteur serait un véritable plus pour prendre en charge les éventuelles blessures du conducteur en cas d’accident responsable.
  • Si vous avez l’habitude de prêter votre moto à un autre conducteur, choisissez également une garantie prêt du guidon pour être couvert en cas de sinistre.

Le saviez-vous ?

Le coût d’une assurance moto 125cc diffère selon le profil du conducteur. Un conducteur débutant ou un « jeune conducteur » devra payer plus cher qu’un conducteur déjà expérimenté.

Le terme « jeune conducteur » ne se réfère pas forcément à l’âge. Toute personne n’ayant jamais conduit une moto auparavant se verra affubler de ce qualificatif, quel que soit son âge.

L’assurance pour les motos et scooters de plus de 125cc

L’assurance pour les motos et scooters de plus de 125cc

Ces véhicules ayant une cylindrée plus importante exposent à des risques d’accidentologie plus élevés. Notez que pour les conduire, il faut être titulaire d’un permis A. En ce qui concerne le contrat d’assurance à souscrire, il est fortement conseillé de s’orienter vers une assurance moto tous risques.

Les forfaits au tiers simple et intermédiaire sont autorisés, mais étant donné que les risques sont accrus, il vaut mieux opter pour une formule plus couvrante. La formule tous risques coûte plus cher puisque les prix tiennent principalement compte de :

  • La puissance de la moto : plus le bolide est puissant, plus le risque d’accident augmente et plus l’assurance coûte cher.
  • La valeur de la moto : plus elle coûte cher, plus la valeur de remplacement est élevée et donc, plus l’assurance va grimper.

Entre deux-roues de même cylindrée, mais de marque différente, il peut y avoir une grosse différence de prix pour l’assurance vu que la valeur influe également sur le coût.

Les garanties à privilégier

Comme pour les autres types de deux-roues, l’assurance au tiers est la minima obligatoire. Cependant, si vous conduisez une moto sportive, il vaut mieux opter pour une assurance moto tous risques. Celle-ci offre une meilleure couverture qui inclut aussi bien la responsabilité civile que les garanties basiques telles que la garantie vol, la garantie incendie et même les dommages matériels et physiques qui peuvent arriver à la moto et à son propriétaire. Cette dernière reste valable même en cas de sinistre responsable.

La garantie trajet est aussi intéressante pour ceux qui conduisent une moto de sport puisqu’elle couvre le motard entre le trajet maison-circuit.

Par ailleurs, outre les garanties qui couvrent le motard et son bolide, il est également conseillé de souscrire des garanties pour les équipements comme le casque, les gants, la veste … Notez que ces accessoires sont particulièrement onéreux d’où la nécessité d’obtenir une indemnisation en cas de sinistre.

Lire aussi – Port du gilet jaune à moto : quelles sont les règles ?

Le saviez-vous ?

La prime d’assurance pour la moto sportive coûte plus cher. Celle-ci sera calculée en fonction de :

  • La formule d’assurance choisie : au tiers, intermédiaire ou tous risques
  • Le nombre de garanties optionnelles souscrites : plus il y a de garanties, plus l’assurance coûte cher
  • Le profil du motard : un jeune conducteur devra payer le prix fort
  • La puissance de la moto ainsi que sa valeur

Quelle que soient vos envies de moto, il est conseillé de faire le bon choix et de vous renseigner, au préalable, sur le coût de l’assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour voyager, prennez une assurance et privilègier : l'aviation ou https://www.yacht-zone.com

Nos partenaires : Agence pour la création : webmarketing-seo.fr , Pour la rédaction : Redigeons.com